LIVE. Covid-19 : 621 cas en Outre-mer, un premier décès à Saint-Martin

No Comment
  • Ce lundi 30 mars, on compte 621 cas confirmés en Outre-mer. 
  • Ce week-end, deux décès ont été enregistrés en Guadeloupe et un premier décès à eu lieu à Saint-Martin. 
  •  Après Emmanuel Macron mercredi, le Premier Ministre Edouard Philippe s’est exprimé sur la situation des territoires d’Outre-mer. Il  a annoncé l’envoi de moyens matériels (respirateurs, augmentation du nombre de réanimation) et humains (mobilisation de la réserve sanitaire, recours aux médecins diplômés hors UE). 

(MAJ) Lundi 30 mars, 10h30 :

Ce lundi 30 mars, on compte 621 cas de Covid-19 en Outre-mer. Un premier décès a eu lieu à Saint-Martin, portant le nombre de décès en Outre-mer à 7.

Guadeloupe : 106 cas, 4 décès
La Réunion : 207 cas
Martinique : 111 cas, 2 décès
Guyane : 43 cas
Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 22 cas, un décès
Polynésie : 35 cas
Mayotte :  82 cas
Nouvelle-Calédonie : 15 cas

(MAJ) Dimanche 29 mars ,20h36:

Ce dimanche 29  mars, de nouveaux cas ont été recensés à La Réunion (+ 24), Mayotte (+ 11). Deux nouveaux décès sont à déplorer en Guadeloupe. Il s’agit de deux femmes de 80 et 89 ans. Selon l’ARS de Guadeloupe, la victime de 80 n’avait pas de comorbidités connues. Désormais, le Covid-19 a causé la mort de 6 personnes.

Guadeloupe : 106 cas, 4 décès
La Réunion : 207 cas
Martinique : 111 cas, 2 décès
Guyane : 37 cas
Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 20 cas
Polynésie : 34 cas
Mayotte :  74 cas
Nouvelle-Calédonie : 15 cas

(MAJ) Samedi 28 mars, 20h50:

Ce samedi 28 mars, la barre des 500 cas a été franchie avec 38 cas supplémentaires enregistrés à La Réunion, 13 cas à Mayotte, 8 en Martinique et 6 en Guadeloupe.  24h après la Guadeloupe, l’ARS de Martinique a annoncé le décès d’une seconde personne en Martinique, portant à  4 le nombre total de décès en Outre-mer.

Guadeloupe : 102 cas, 2 décès
La Réunion : 183 cas
Martinique : 105 cas, 2 décès
Guyane : 34 cas
Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 20 cas
Polynésie : 34 cas
Mayotte : 63 cas
Nouvelle-Calédonie : 15 cas

Pour enrayer la propagation du virus, le Premier Ministre a indiqué le renforcement de la capacité sanitaire dans ces territoires. «Cette situation nous a conduit à prendre des décisions particulières pour les territoires ultramarins», a déclaré Edouard Philippe.

Covid-19: Respirateurs, Masques, tests et lits de réanimation, les nouvelles mesures du Gouvernement pour l’Outre-mer

(MAJ) Samedi 28 mars, 9h45: 

Ce samedi 28 mars, on recense 494 cas confirmés sont enregistrés en Outre-mer, soit 34 cas de plus par rapport à hier : 14 cas de plus en Guadeloupe, 12 en Martinique et 10 à La Réunion et 3 en Guyane. Un deuxième décès a eu lieu en Guadeloupe. Il s’agit d’une patiente âgée de 77 ans atteinte de comorbidités. Le premier décès en Guadeloupe avait eu lieu le 20 mars.

Guadeloupe : 96 cas, 2 décès
La Réunion : 145 cas
Martinique : 93 cas, un décès
Guyane : 34 cas
Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 13 cas
Polynésie : 30 cas
Mayotte : 50 cas
Nouvelle-Calédonie : 15 cas

(MAJ) Vendredi 27 mars, 19h : 

Ce vendredi 27 mars, 476 cas confirmés sont enregistrés en Outre-mer, soit 34 cas de plus par rapport à hier : 14 cas de plus en Guadeloupe, 12 en Martinique et 10 à La Réunion. Un deuxième décès a eu lieu en Guadeloupe. Il s’agit d’une patiente âgée de 77 ans atteinte de comorbidités. Le premier décès en Guadeloupe avait eu lieu le 20 mars.

Guadeloupe : 96 cas, 2 décès
La Réunion : 145 cas
Martinique : 93 cas, un décès
Guyane : 31 cas
Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 16 cas
Polynésie : 30 cas
Mayotte : 50 cas
Nouvelle-Calédonie : 15 cas

(MAJ) Vendredi 27 mars, 12h :

Ce vendredi 27 mars, les Outre-mer comptent 442 cas confirmés de Covid-19.

Guadeloupe : 84 cas, un décès
La Réunion : 135 cas
Martinique : 81 cas, un décès
Guyane : 31 cas
Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 16 cas
Polynésie : 30 cas
Mayotte : 50 cas
Nouvelle-Calédonie : 15 cas

(MAJ) Jeudi 26 mars, 20h : 

Ce jeudi soir, 430 cas de coronavirus sont recensés en Outre-mer. La Réunion enregistre la plus forte hausse avec 20 cas en plus depuis mercredi soir. 8 cas supplémentaires sont recensés en Guadeloupe, 15 en Martinique et 5 en Polynésie.

  • Guadeloupe : 84 cas, un décès
  • La Réunion : 135 cas
  • Martinique : 81 cas, un décès
  • Guyane : 30  cas
  • Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 14 cas
  • Polynésie : 30 cas
  • Mayotte : 42 cas
  • Nouvelle-Calédonie : 14 cas

L’essentiel de l’actualité de ce jeudi, liée au Covid-19 : 

Covid-19: Les Assises Économiques Outre-mer reportées au 13 et 14 octobre 2020

Covid-19 en Outre-mer : Air Caraïbes et French Bee pourraient reprendre en juin selon Dubreuil

EXCLU. L’IEOM allouera 18,1 milliards de FCFP à la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie pour faire face au Covid-19

Covid-19-Martinique: La Collectivité Territoriale de Martinique un dispositif d’urgence pour les entreprises à hauteur de 70 millions d’euros

En plus du coronavirus, La Réunion et Mayotte font face à la dengue

Covid 19 : Kadalys s’engage dans la production de produits hydro-alcooliques pour l’Ile-de-France et les Antilles

Covid-19 en Outre-mer : Le porte-hélicoptère Mistral arrivera début avril dans l’Océan Indien

Covid-19 en Outre-mer : En Nouvelle-Calédonie, 121 tests et aucun positif au coronavirus

Covid-19 en Outre-mer : En Polynésie, le gouvernement local va tester la chloroquine

Covid-19 : Le rhumier réunionnais Isautier va produire 30 000 litres de gel hydroalcoolique

Covid-19 en Outre-mer : En Nouvelle-Calédonie, la province Sud débloque 4,16 millions d’euros en soutien des aides de l’économie

(MAJ) Jeudi 26 mars, 09h45 :

Ce jeudi 26 mars, l’Outre-mer compte 382 cas confirmés de coronavirus. Sept cas supplémentaires ont été confirmés à Mayotte, trois en Guyane et cinq à Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Depuis deux jours, aucun nouveaux cas n’a été confirmé dans le Pacifique.

  • Guadeloupe : 76 cas, un décès
  • La Réunion : 115 cas
  • Martinique : 66 cas, un décès
  • Guyane : 30  cas
  • Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 14 cas
  • Polynésie : 25 cas
  • Mayotte : 42 cas
  • Nouvelle-Calédonie : 14 cas

Parmi les grandes annonces du mercredi 25 mars, le président de la République a évoqué, depuis Mulhouse, le déploiement de deux porte-hélicoptères pour les Départements et Régions d’Outre-mer (Antilles, Guyane, La Réunion et Mayotte).

(MAJ) Mercredi 25 mars, 20h43 :

Au mercredi 25 mars, on compte 365 cas en Outre-mer : 21 nouveaux cas à La Réunion, 3 en Guadeloupe, 1 en Guyane, 9 en Martinique.

  • Guadeloupe : 76 cas, un décès
  • La Réunion : 115 cas
  • Martinique : 66 cas, un décès
  • Guyane : 27  cas
  • Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 9 cas
  • Polynésie : 25 cas
  • Mayotte : 35 cas
  • Nouvelle-Calédonie : 14 cas

Opération Résilience déclenchée dans l’Océan indien et aux Antilles

Dans son allocution depuis Mulhouse ce mercredi soir, le Président Emmanuel Macron a annoncé le déploiement de deux portes-hélicoptères dans l’Océan  indien et aux Antilles, dans le cadre de l’opération « Résilience ». « Cette opération Résilience sera entièrement consacrée à l’aide et au soutien ainsi qu’à l’appui au service public pour faire face  à l’épidémie de Covid-19 ».

Covid-19 en Outre-mer : Emmanuel Macron déploie deux porte-hélicoptères aux Antilles-Guyane et dans l’Océan Indien

(MAJ) Mercredi 25 mars, 09h15 :

Au mercredi 25 mars, on compte 334 cas en Outre-mer : 11 nouveaux cas à La Réunion, 5 à Mayotte, 4 en Guyane, en Martinique et en Nouvelle-Calédonie, et 2 en Polynésie.

  • Guadeloupe : 73 cas, un décès
  • La Réunion : 94 cas
  • Martinique : 57 cas, un décès
  • Guyane : 27 cas
  • Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 9 cas
  • Polynésie : 25 cas
  • Mayotte : 35 cas
  • Nouvelle-Calédonie : 14 cas

(MAJ) Mardi 24 mars, 19h :

Ce mardi en début de soirée, on compte 302 cas confirmés en Outre-mer. La Réunion et Mayotte sont passés au stade 2 de l’épidémie, avec notamment 8 cas de plus à La Réunion par rapport à ce lundi. Avec 83 cas, l’île devient la plus touchée en Outre-mer. 11 nouveaux cas ont également été recensés en Guadeloupe.

  • Guadeloupe : 73 cas, un décès
  • La Réunion : 83 cas
  • Martinique : 53 cas, un décès
  • Guyane : 23 cas
  • Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 9 cas
  • Polynésie : 23 cas
  • Mayotte : 30 cas
  • Nouvelle-Calédonie : 10 cas

Covid-19: La Réunion et Mayotte passent au stade 2 de l’épidémie

(MAJ) Mardi 24 mars, 09h30 : 

Ce mardi matin, 20 nouveaux cas ont été recensés en Outre-mer: 9 à Mayotte, 4 à La Réunion, 3 en Guyane, 2 à Saint-Martin et 2 en Nouvelle-Calédonie. Le total Outre-mer s’élève donc à 280 cas.

  • Guadeloupe : 62 cas, un décès
  • La Réunion : 76 cas
  • Martinique : 53 cas, un décès
  • Guyane : 23 cas
  • Saint-Martin / Saint-Barthélémy : 9 cas
  • Polynésie : 23 cas
  • Mayotte : 30 cas
  • Nouvelle-Calédonie : 10 cas

En Nouvelle-Calédonie, les établissements bancaires ont annoncé « au cas par cas, sur demande de leurs clients, le report jusqu’à six mois des échéances de crédits amortissables. Les reports accordés se feront sans frais de dossier ». La province Sud calédonienne ont aussi annoncé la commande de chloroquine et de masques.

En Polynésie française, le gouvernement local a pris un arrêté interdisant la vente d’alcool jusqu’au 5 avril. Une mesure visant à mieux faire respecter le confinement et éviter les violences conjugales.

Covid-19 en Outre-mer : En Nouvelle-Calédonie, un moratoire de 6 mois des échéances bancaires en faveur des clients en difficulté

Côté économie, la Polynésie a annoncé un « plan de sauvegarde » alors que la CCI Réunion estime déjà à 30,5 millions d’euros la perte de chiffre d’affaires des entreprises réunionnaises. Toujours à La Réunion, le département a annoncé 22 millions d’euros à destination des publics fragiles.

(MAJ) Lundi 23 mars, 19h50: 

Ce lundi soir, le  nombre de nouveaux cas confirmés en Outre-mer a continue à augmenter : 10 nouveaux cas à La Réunion, 9 nouveaux cas en Martinique, 5 nouveaux cas en Polynésie, 1 nouveau cas en Nouvelle-Calédonie.  Le total des cas en Outre-mer se porte désormais à 269 cas.

  • Guadeloupe : 62 cas, un décès
  • La Réunion : 75 cas
  • Martinique : 53 cas, un décès
  • Guyane : 20 cas
  • Saint-Martin / Saint-Barthélémy : sept cas
  • Polynésie : 23 cas
  • Mayotte : 21 cas
  • Nouvelle-Calédonie : 8 cas

L’idée d’un couvre-feu commence à s’imposer en Outre-mer

Interrogé par Polynésie la 1ère, le président de la Collectivité Édouard Fritch a indiqué ne pas être opposé à « l’idée d’un couvre-feu » et d’une réglementation de la vente d’alcool, déjà interdite les dimanche et jours fériés. Le couvre-feu est par ailleurs entré en vigueur ce lundi soir dans les communes de Mamoudzou et Chirongui à Mayotte, et le député de Guyane Lénaïck Adam appelle les maires guyanais à en faire de même.

Covid-19 en Outre-mer : À Mayotte, le couvre-feu instauré à Mamoudzou et Chirongui

(MAJ) Lundi 23 mars, 09h30 : 

Ce lundi, 21 nouveaux cas confirmés sont recensés en Outre-mer : 10 à Mayotte, 7 en Martinique, 2 en Nouvelle-Calédonie et 1 nouveau cas en Polynésie et en Guyane. Le total des cas en Outre-mer se porte désormais à 240.

  • Guadeloupe : 58 cas, un décès
  • La Réunion : 65 cas
  • Martinique : 44 cas, un décès
  • Guyane : 20 cas
  • Saint-Martin / Saint-Barthélémy : sept cas
  • Polynésie : 18 cas
  • Mayotte : 21 cas
  • Nouvelle-Calédonie : 7 cas

(MAJ) Dimanche 22 mars, 17h30 : 

Le préfet de La Réunion Jacques Billant, et la directrice de l’ARS, Martine Ladoucette, ont annoncé en premier lieu 16 cas de plus sur l’île, ce dimanche à 18h (heure locale). Plus tard, deux nouveaux cas ont été recensé ainsi qu’un patient guéri. Le nombre total de cas à La Réunion s’élève donc à 64 ce dimanche soir, dont deux en réanimation. En Guadeloupe, deux nouveaux cas ont été recensé, portant le total en Outre-mer à 218 cas.

  • Guadeloupe : 58 cas, un décès
  • La Réunion : 65 cas
  • Martinique : 37 cas, un décès
  • Guyane : 19 cas
  • Saint-Martin / Saint-Barthélémy : sept cas
  • Polynésie : 17 cas
  • Mayotte : 11 cas
  • Nouvelle-Calédonie : 5 cas

Covid-19 en Outre-mer : À La Réunion, 17 nouveaux cas ce dimanche, 200 000 masques et de nouvelles mesures

(MAJ) Dimanche 22 mars, 09h45 : 

On recense, ce dimanche, 199 cas en Outre-mer, soit 16 de plus par rapport à samedi. On compte 5 nouveaux cas en Guadeloupe (dont un venant de Saint-Martin) et en Martinique, 2 à La Réunion et en Polynésie et 1 en Guyane et en Nouvelle-Calédonie.

  • Guadeloupe : 56 cas, un décès
  • La Réunion : 47 cas
  • Martinique : 37 cas, un décès
  • Guyane : 19 cas
  • Saint-Martin / Saint-Barthélémy : sept cas
  • Polynésie : 17 cas
  • Mayotte : 11 cas
  • Nouvelle-Calédonie : 5 cas

Ce dimanche, le président du gouvernement calédonien et le Haut-commissaire de la République Laurent Prevost ont annoncé le confinement total de la Nouvelle-Calédonie à partir de lundi minuit (heure locale). Saint-Pierre et Miquelon et Wallis et Futuna restent les deux seuls territoires épargnés par l’épidémie.

En Guadeloupe, l’ARS a annoncé la commande de 14 respirateurs à la demande du CHU, qui en demandait 20. À La Réunion, les médecins et personnels hospitaliers demandent des dépistages massifs alors qu’à Mayotte, le député Mansour Kamardine a tiré la sonnette d’alarme dans un courrier au président de la République.

Les vols entre l’Hexagone et les DROM-COM hors Pacifique seront interdits dès lundi. Dans le Pacifique, la compagnie Air Tahiti Nui suspend ses vols et effectuera son dernier Paris-Tahiti ce 28 mars, tandis qu’Aircalin a déjà suspendu sa desserte à la demande du gouvernement calédonien.

Covid-19 en Outre-mer : En Nouvelle-Calédonie, confinement total à partir de lundi minuit

(MAJ) Samedi 21 mars, 18h : 

Ce samedi matin, on recense 183 cas en Outre-mer depuis le 1er mars dernier : sept nouveaux cas à La Réunion, 4 nouveaux en Polynésie, 2 en Nouvelle-Calédonie et à Mayotte et 3 en Guyane.

  • Guadeloupe : 51 cas, un décès
  • La Réunion : 45 cas
  • Martinique : 32 cas, un décès
  • Guyane : 18 cas
  • Saint-Martin / Saint-Barthélémy : sept cas
  • Polynésie : 15 cas
  • Mayotte : 11 cas
  • Nouvelle-Calédonie : 4 cas

Pour l’heure, seuls Wallis et Futuna et Saint-Pierre et Miquelon sont épargnés du coronavirus Covid-19.

(MAJ) Vendredi 20 mars, 19h00:

Premier décès en Guadeloupe

«La Guadeloupe enregistre un premier décès d’une personne âgée de 71 ans. Les circonstances de la contamination et du décès sont en cours d’investigation. La dame était fragile ayant des comorbidités» asouligné l’ARS et la Préfecture de Guadeloupe dans un communiqué.

La Guadeloupe totalise 51  cas confirmés de COVID-19 (soit 6 cas de plus qu’hier). Le seuil épidémique de 40 cas est donc franchi. A ce jour, 11 patients sont hospitalisés au CHU : 7 au service de maladies infectieuses et tropicales du CHU et 4 patients en réanimation.

L’ARS a également annoncé l’ouverture d’une plateforme de contact et d’orientation des patients symptomatiques COVID-19 pour faciliter le travail du centre 15 afin de préserver ses capacités de réponse aux situations d’urgence vitale.

(MAJ) Vendredi 20 mars, 15h03:

La propagation du virus se continue  à La Réunion 10 nouveaux cas confirmés, soit un total de 38 cas à La Réunion.

A Mayotte, deux nouveaux cas ont été recensés vendredi matin, au total il y a 6 cas confirmés sur l’île.

En Polynésie,5 nouveaux cas ont été recensés portant le nombre total de cas confirmés à 11 cas.

(MAJ) Jeudi 19 mars, 20hoo:

Le Seuil épidémique a été franchi ce jeudi 19 mars en Guadeloupe. Le département compte désormais 45 cas confirmés. Parmi ces cas, 8 patients hospitalisés au CHU : 5 au service des maladies infectieuses et 3 en réanimation.

La Martinique a connu une forte hausse de cas en ce jour. 8 nouveaux cas ont été enregistrés ce jour. Au total, il y a 32 cas dans l’île selon Santé Publique France.

La Préfecture de la Réunion a comptabilisé 9 nouveaux cas, ce qui porte à 28  le nombre de cas confirmés.

Le nouveau bilan en Outre-mer est de 133 cas confirmés: Guadeloupe (45 cas), La Martinique (32 cas), La Réunion (28 cas), La Guyane (15 cas), Mayotte (4 cas), la Polynésie (6 cas) et Saint-Martin (2 cas) , la Nouvelle-Calédonie a deux cas confirmés.

(MAJ) Jeudi 19 mars, 17h10

Plus de 11 cas en 24 heures en Outre-mer

Selon les derniers chiffres remontées par les ARS de Saint-Martin, de La Réunion et de Mayotte, et par les autorités de Polynésie, 7 nouvelles personnes ont été testées au coronavirus.  Dans le détail, on compte 3  nouveaux cas confinés en Polynésie, Saint-Martin, La Réunion et Mayotte ont chacune un nouveau cas recensé depuis la ville. Pour l’heure, il s’agit pour la  plupart de cas importés.

Ainsi, le nouveau bilan en Outre-mer est de 103 cas confirmés: Guadeloupe (33 cas), La Martinique (23 cas), La Réunion (19 cas), La Guyane (15 cas), Mayotte (4 cas), la Polynésie (6 cas) et Saint-Martin (2 cas) , la Nouvelle-Calédonie a deux cas confirmés.

(MAJ) Mercredi 18 mars, 20h00: 

88 cas déclarés en Outre-mer 

Plusieurs cas de coronavirus ont été recensés ce mercredi 18 mars en Outre-mer.  Alors que les territoires ultramarins connaissent leur deuxième jour de confinement, deux nouveaux cas ont recensés en Nouvelle-Calédonie et à La Réunion, 3 cas supplémentaires en Martinique et 6 nouveaux cas en Guadeloupe. Le nouveau bilan par territoire est : Guadeloupe (33 cas), La Martinique (23 cas), La Réunion (14 cas), La Guyane (15 cas), Mayotte, la Polynésie et Saint-Martin comptent respectivement 3 cas sur leur territoire, la Nouvelle-Calédonie a deux cas confirmés.

La Ministre des Outre-mer s’est exprimée

Lors d’une conférence de presse par  vidéo, la Ministre des Outre-mer s’est exprimée sur la situation du coronavirus en Outre-mer. Annick Girardin a réitéré les mesures de prévention pour faire ralentir la progression du virus dans ces territoires. « Le confinement est une nouvelle étape dans la lutte contre le virus. L’Outre-mer n’est pas au stade 3. Il faut ralentir le développement du virus dans les départements d’Outremer». 

Elle a recommandé entre autres aux étudiants ultramarins de ne pas se rendre dans leur famille et de rester confiné dans leurs CROUS et hébergements, afin d’éviter  le risque de propagation.

(MAJ) Mercredi 18 mars, 10h00: 

Jusqu’ici préservée de l’épidémie, deux premiers cas de Covid-19 ont été déclarés en Nouvelle-Calédonie. Il s’agit d’un couple arrivé en Nouvelle-Calédonie hier à 16h30, par le vol Aircalin SB 141 en provenance de Sydney pour leur voyage de noces, Après une nuit sur place, le couple a commencé à avoir des symptômes et a été immédiatement pris en charge au Médipôle. Les deux tests se sont révélés positifs. Les personnes contact sont en cours d’isolement au Centre international sport et expertise.

hopital-medipole-koutio-sante-nouvelle-caledonie

Le Gouvernement a également annoncé la fermeture des établissements scolaires dès jeudi soir. Les internats et le transport scolaire sont maintenus pour permettre aux élèves de rentrer chez eux. Le président du Gouvernement s’adressera aux Calédoniens demain matin, jeudi 19 mars, lors d’une déclaration solennelle, pour développer l’ensemble des mesures qui seront prises.

(MAJ) Mardi 17 mars, 19h17:

Progression de la circulation du virus en Outre-mer

Les jours se suivent et le nombre de cas ne cesse d’augmenter dans certains départements. Selon les derniers décomptes opérées par les agences régionales de santé en Outre-mer, on dénombre en date du 17 mars 3 cas confirmés à Mayotte, 12 cas à la Réunion et 27 cas en Guadeloupe soit 9 personnes de plus par rapport à la veille.  Seule la Guyane voit son nombre de cas se stabiliser d’après la Préfecture de Guyane.

 L’Outre-mer se confine

Des Antilles en Nouvelle-Calédonie en passant par l’Océan indien, les territoires ultramarins prennent des mesures de restriction pour ralentir la propagation du coronavirus. Plans blancs déclenchés, limitations des déplacements, continuité territoriale restreinte, quatorzaine pour les voyageurs.

Covid 19: Plan blanc, continuité territoriale restreinte, comité du suivi, la Guadeloupe et la Martinique à l’heure du confinement

Covid-19 : La Réunion précise les mesures de lutte

Covid19: La Polynésie prend des mesures pour enrayer l’épidémie

Covid-19: Les mesures prises par le Gouvernement calédonien

 

(MAJ) Mardi 17 mars, 15h05:

Le préfet de La Réunion Jacques Billant a annoncé lors d’un point-presse la présence d’un 10ème cas confirmé de coronavirus dans le département. Il s’agit d’un médecin retraité de 73 qui  avait effectué récemment un séjour dans l’Hexagone

(MAJ) Lundi 16 mars, 20h50

Emmanuel Macron renforce les mesures de confinement 

« Nous sommes en guerre sanitaire» a déclaré Emmanuel Macron ce lundi 16 mars  lors d’une allocution télévisée. Il a annoncé une nouvelle série de mesures comme des déplacements fortement réduits au « strict nécessaire dès mardi midi, pour 15 jours au moins »,  le report du second tour des municipales, la suspension des réformes en cours y compris la réforme des retraites, la fermeture des frontières  à l’entrée de l’UE et de Schengen dès mardi pour une période de 30 jours.

18 cas confirmés en Guadeloupe

La Guadeloupe totalise à ce jour 18 cas de COVID19. L’Agence Régionale de santé indique que 2 patients sont hospitalisés au CHU : l’un au service de maladies infectieuses et tropicales du CHU, l’autre en service de réanimation du CHU.« Le seuil épidémique de 10 cas confirmés/100 000 habitants pourrait être atteint dans les prochains jours» précise la préfecture de Guadeloupe.

Avec ce nouveau bilan, la Guadeloupe devient le nouveau cluster de l’épidémie en Outre-mer avec 18 cas enregistrés suivie ensuite de la Martinique (15 cas). Désormais , l’Outre-mer comptabilise 60 cas

Capture d’écran 2020-03-16 à 20.46.22

(MAJ) Lundi 16 mars, 17h50:

Un deuxième cas confirmé à Mayotte 

Sur le plateau du JT de Mayotte la 1ere, Dominique Voynet, Directrice de l’ARS, vient de confirmer un second cas de coronavirus à Mayotte. Les services spécialisés recherchent l’ensemble des contacts de cette personne pour limiter la propagation de l’épidémie.

(MAJ) Lundi 16 mars, 09h20:

Premier décès en Martinique 

L’ARS Martinique a confirmé le décès d’une femme de 86 ans du coronavirus. Elle a contracté le virus au contact de son fils, revenu de croisière la semaine dernière .

Covid-19 : Premier décès lié au coronavirus dans les Outre-mer, en Martinique

(MAJ) Dimanche 15 mars, 21H35:

Selon les derniers points de situation sur le coronavirus fournis par les ARS en Outre-Mer, 4 nouveaux cas ont été confirmés ce jour en Guyane.Il s’agit de 3 cas importés : un croisiériste revenant d’un voyage sur le bateau de croisière le « Costa Magica » et Une personne et son enfant de retour d’un voyage en métropole. Le quatrième cas est un cas secondaire, proche d’un des derniers cas confirmés le vendredi 13 mars dernier.

A La Réunion, la préfecture et l’agence régionale de la santé confirment 2 nouveaux cas de coronavirus-COVID 19 à La Réunion, ce dimanche 15 mars à 23 heures locales. Le nombre de cas avérés sur le territoire se porte désormais à 9 au total. Ces deux nouveaux cas n’ont pas de lien avec le groupe de croisiéristes, ll s’agit d’un couple de personnes âgées revenant de métropole.

En Martinique, cinq nouveaux cas ont été confirmés ce dimanche, portant à 15 le nombre de personnes contaminées en Martinique

Capture d’écran 2020-03-15 à 21.39.54

Mesures de fermetures de lieux publics non indispensables à la vie et  limitation des déplacements appliqués en  Outre-mer

Comme dans l’Hexagone, « les lieux recevant du public non indispensable à la vie du pays seront fermés jusqu’à nouvel ordre. Tous les services essentiels à la vie de nos concitoyens resteront ouverts mais je vous demande, dans la mesure du possible de limiter vos déplacements au strict nécessaire », a insisté la ministre. Une décision prise après une réunion avec les préfets des DROM (départements et régions d’Outremer: Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion et Mayotte), de Saint-Barthélémy, de Saint-Martin, et de Saint-Pierre et Miquelon.

Covid- 19 : Les lieux publics non indispensables à la vie également fermés en Outre-mer dès ce soir

 

(MAJ) Dimanche 15 mars, 09h35:

8 cas supplémentaires en Outre-mer 

Entre samedi 14 et dimanche 15 mars, le nombre d’individus contaminés par le Covid-19 a augmenté en Outre-mer.
La  Martinique devient le département le plus touché par le Covid avec 10 cas recensés ce samedi 14 mars. Pour rappel, plus de 800 personnes ont été placés en confinement sur le territoire. Il s’agit principalement des passagers des navires Costa Magica et Costa Favolosa.

En Guadeloupe, quatre nouveaux cas ont été testés positif.  Il s’agit «d’une dame de 56 ans [qui] revenait d’un séjour à Paris. Deux messieurs de 35 ans et 46 ans et une dame de 69 ans dont les parcours sont en cours d’investigation pour identifier l’origine de la contamination », a précisé la préfecture. « L’état de santé de ces personnes n’inspire à ce stage aucune inquiétude».

Alors que le premier cas de coronavirus à Saint-Barthélémy est actuellement guéri, deux nouveaux cas ont été confirmés ce samedi 14 mars. « Les 2 nouveaux cas confirmés sont un couple de retour de vacances qui n’a pas été en contact avec le patient guéri. Ils ont contracté la maladie à bord d’un bateau de croisière», précise l’ARS.

Dans l’Océan indien, à La Réunion, la Préfecture a fait état d’un nouveau cas positif ce dimanche 15 mars.

Bilan total des cas en Outre-mer:
Martinique: 10 cas confirmés
Guadeloupe: 5 cas confirmés
Guyane : 7 cas confirmés
Saint-Barthélémy: 2 cas confirmés
La Réunion: 7 cas confirmés
Mayotte : 1 cas confirmé

Vers une adaptation des mesures prononcées par Edouard Philippe

Les mesures de fermeture des commerces non essentiels ne s’appliqueront pas de la même manière dans les territoires.  En Guadeloupe,  le préfet de Guadeloupe, Philippe Gustin, a annoncé sur RCI Guadeloupe que les mesures de fermeture des commerces non essentiels pourraient entrer en vigueur sur le territoire guadeloupéen à partir de mardi.

En attendant, une réunion entre la Ministre des Outre-mer Annick Girardin, les préfets et les ARS des territoires d’Outre-mer doit se tenir ce dimanche après- midi pour « faire un état de la situation de chacun des territoires et de l’adaptation des mesures décidées» par le Premier Ministre samedi soir.

Fermeture des frontières au Surinam, vols européens interdits à Sint-Maarten et à Madagascar

Après le secteur de la croisière, le transport aérien commence à être  touché par les restrictions d’accès à certains territoires. C’est le cas à Madagascar où le président  Andry Rajaoelina a annoncé la suspension pour  une durée de 30 jours ses liaisons aériennes avec l’Europe, et notamment l’Italie, la France, l’Espagne et l’Allemagne. Des restrictions qui concernent  notamment la Réunion et Mayotte.
Même décision à  Sint-Maarten, le Premier ministre de St Maarten a annoncé l’annulation à partir du mardi 17 mars de  tous les vols internationaux en provenance des USA, d’Europe, Royaume-Unis pour une période de 15 jours.
Au Surinam, pays frontalier avec la Guyane, le gouvernement a pris la décision de fermer son espace aérien après la découverte d’un premier cas de coronavirus sur le territoire. Les frontières terrestres restent pour l’heure ouvertes.

Desserte aérienne: Madagascar et Sint-Maarten suspendent les vols en provenance de l’Europe

 

(MAJ) Samedi 14 mars, 15h40:

La Guyane compte un nouveau foyer du Covid-19 sur son territoire. Un nouveau cas a été confirmé à Kourou. Il s’agit d’un croisiériste revenant d’un voyage du 28 février au 6 mars sur le bateau de croisière le « Costa Magica ». A ce stade son état clinique ne présente pas d’inquiétude, selon l’ARS. La Préfecture de Guyane et l’ARS ont aussi indiqué que 3 des patients précédemment confirmés positifs sont désormais guéris.  Le nombre de personnes contaminés en Guyane passe de 7 cas à 5 cas répertoriés

 

Capture d’écran 2020-03-14 à 15.30.13

(MAJ) Samedi 14 mars,15h02:

Selon les informations données par l’ARS Martinique, deux nouveaux cas avérés ont été détectés sur le navire  Costa Favolosa, mouillant depuis deux jours dans la baie de Fort-de-France. Elles seront prises en charge selon le protocole sanitaire mis en place dès que les autorités  auraient formulé la décision d’accoster. Ces deux nouveaux cas de covid-19 pourraient porter à 9 le nombre de personnes contaminées en Martinique.

Un arrêté du Ministère de la Santé,  publié vendredi 13 mars au Journal officiel, stipule que « compte tenu de la situation sanitaire propre au caractère insulaire et de la difficulté majeure pour [nos] systèmes sanitaires en cas de propagation brutale du virus, il y a lieu d’interdire aux navires transportant plus de 100 passagers de faire escale ou de mouiller dans les eaux intérieures et les eaux territoriales des départements et régions d’Outre-mer ».  Le groupe Costa avait annoncé la veille la fin de la saison de ses croisières aux Antilles.

(MAJ) Samedi 14 mars, 12h26 : 

Un 7ème cas de Covid-19  a été  confirmé par l’Agence Regionale de Santé de Martinique le vendredi 13 mars en début de soirée. Il a été placé en confinement au CHU de Martinique.  L’enquête épidémiologique est en cours selon l’ARS Martinique.  Au total ce sont 7 personnes qui sont placés en isolement au centre hospitalier de Martinique

(MAJ) Samedi 14 mars, 09h20 :

Un premier cas avéré à Mayotte et un 6ème cas dépisté à La Réunion

Ce vendredi 13 mars, la directrice de l’ARS Mayotte a annoncé la présence d’un premier cas de Covid-19 à Mayotte. Il s’agit d’un homme âgé d’une trentaine d’années qui revenait d’un séjour dans l’Oise, un des foyers de l’épidémie en France hexagonale. « Il a été pris en charge par les services du Centre hospitalier de Mayotte et est en bonne santé» a indiqué la directrice de l’ARS.

Sur le territoire voisin de La Réunion, la préfecture et l’ARS ont confirmé ce samedi 14 mars un nouveau cas de Covid-19, portant à 6 le nombre de personnes touchés par le virus dans le département. L’individu a été pris en charge au CHU Nord de La Réunion et son état de santé n’est pas préoccupant. A note que parmi ces 6 cas déclarés, un patient a été placé en réanimation.

(MAJ) Vendredi 13 mars, 15h20 :

French Bee reliera Tahiti via Pointe-à-Pitre en Guadeloupe

Face à la fermeture des frontières américaines aux ressortissants des pays de l’espace Schengen (Union européenne), les compagnies qui relient Tahiti et Paris via les États-Unis s’organisent. French Bee vient d’annoncer le maintien des vols BF710 du dimanche 15 mars et BF711 du lundi 16 mars avec une escale technique à l’aéroport international Pôle-Caraïbes à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. « A compter du 20 mars et jusqu’au 12 avril, nous maintenons un vol par semaine- le vendredi au départ de Paris et le samedi au départ Papeete – ces vols feront une escale technique à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) ».

« L’escale de Pointe-à-Pitre a été privilégiée à la solution canadienne, les autorités locales pouvant déclencher à court terme des mesures identiques à celles prises par les Etats-Unis », a expliqué la compagnie dans un communiqué. « Animée par la volonté de donner la meilleure flexibilité possible à tous les clients, en particulier français, French bee a proposé de manière proactive aux autres opérateurs et à la DGAC d’assurer un programme commun pour les prochaines semaines, afin d’assurer la continuité de la desserte, certes de façon réduite mais continue ».

Covid-19 : La Polynésie suspend les croisières et les autorisations de travail des ressortissants étrangers, le pays impacté par les annonces de Donald Trump

Air Tahiti Nui maintient son escale à Los Angeles, tout comme Air France. Mais depuis Paris, les deux compagnies embarquent uniquement les passagers de nationalité ou citoyenneté américaine. Le tronçon Los Angeles – Tahiti n’est pas impacté. La compagnie polynésienne étudie une solution de repli pour éviter la restriction des passagers. Un passage par Vancouver au Canada est envisagé.

(MAJ) Samedi 14 mars, 12h12: 

Dans un communiqué, la compagnie Air Tahiti Nui a annoncé qu’elle effectuera son premier vol Papeete-Paris sans escale ce dimanche. Une première pour la compagnie. Les vols de la semaine suivante sont maintenus mais feront une escale à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Air Tahiti Nui est la deuxième compagnie à faire ce choix après l’annonce de French Bee hier. 

(MAJ) Vendredi 13 mars, 16H45 : 

Les écoles de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy seront finalement ouvertes lundi

A la suite d’une conférence de presse ce vendredi après-midi, la préfète de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy a annoncé, en concertation avec les élus de es élus des Collectivités de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, les services de l’Éducation nationale et de l’ARS, l’ouverture la  semaine prochaine des établissements scolaires et les crèches de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. «Ce matin nous avons reçu une note du ministère indiquant que selon la situation de chaque territoire, il est possible d’adapter la mesure localement», a souligné à la presse la Préfète. L ‘ARS a par ailleurs confirmé que« le virus ne circule pas à Saint-Martin», a confirmé l’ARS.

(MAJ) Vendredi 13 mars, 11H56 :

Ce vendredi 13 mars, l’Agence régionale de santé (ARS) de La Réunion a confirmé un cinquième cas sur l’île. Le patient a été pris en charge au CHU Nord et des investigations sont en cours pour son entourage.

Jusqu’ici épargnée, la Guadeloupe vient d’entrer dans la liste des territoires touchés par le coronavirus. La Préfecture de Guadeloupe et l’ARS ont annoncé la présence du premier cas de coronavirus sur l’île. Il s’agit d’une femme de 36 ans rentrée dans le département après une croisière avec ses proches. Les autorités ont précisé qu’elle s’est immédiatement rendue au service des maladies infectieuses avec son mari, sa fille et un ami. « Son état de santé ne nécessitait pas qu’elle soit maintenue en hospitalisation. Elle fera l’objet d’un confinement et d’une surveillance régulière jusqu’à sa guérison », ont-ils précisé.

Covid-19: Un quatrième cas recensé à La Réunion, un patient guéri à Saint-Martin

En Martinique, deux passagers du Costa Magica ont été diagnostiqué positifs. Ils seront pris en charge et confinés au CHU de l’île alors que le Préfet Stanislas Cazelles a autorisé le débarquement des passagers. Il coordonnera le retour des passagers vers leur pays respectifs et procèdera à des confinements si nécessaire.

En Polynésie française enfin, deux nouveaux cas ont été confirmés après un premier cas annoncé mercredi. « Ces deux nouveaux cas, un sur Tahiti et l’autre à Fakarava, sont actuellement sous surveillance sanitaire à domicile et au centre hospitalier du Taaone. Une enquête sanitaire est en cours pour déterminer le parcours de ces personnes et identifier tous les cas contacts afin de les mettre, par précaution, en confinement ».

Plan de sauvetage en Polynésie : 

« Le président de la Polynésie française a réuni l’ensemble du gouvernement afin d’initier la mise en place d’un plan de sauvetage de l’économie polynésienne », a annoncé l’exécutif polynésien dans un communiqué. Les mesures locales et internationales de protection sanitaire impactent de plein fouet l’économie polynésienne et notamment l’industrie touristique, que ce soient les transports aériens internationaux, les hébergements touristiques, les navires de croisière, les activités et transports touristiques domestiques, mais également la perliculture et de manière indirecte de nombreux autres secteurs de notre économie polynésienne.

Bien qu’il soit encore prématuré d’évaluer précisément les conséquences sociales pour l’ensemble de nos entreprises, les risques pour leurs exploitations, la situation de leur trésorerie, leur solvabilité et leur pérennité, la sauvegarde de l’emploi nécessitent dès à présent des mécanismes de soutien et de secours pour permettre d’atténuer les effets directs de la crise et d’anticiper sur la relance lors des prochains mois. En pleine conscience que ce sont en premier lieu les emplois les plus précaires, et donc les personnes les plus fragiles, qui vont devoir endurer d’abord ces difficultés, les mesures sociales sont primordiales en parallèle des mesures de soutien économique.

Par ailleurs, suite à l’intervention de jeudi soir du Président de la République, la Polynésie française en appelle aussi à la solidarité nationale. Un groupe de travail associant les différents ministères se réunit dès ce vendredi 13 mars, afin d’évaluer la situation et d’envisager l’ensemble des mesures que le Gouvernement peut d’ores et déjà mettre en œuvre, en fonction des secteurs d’activités et des urgences identifiées, et doit présenter dès le lundi 16 mars une première ébauche du plan de sauvetage souhaité par le Président du Pays.

Une communication sera proposée auprès des partenaires sociaux en début de semaine, et une première série de mesures devront être adoptées lors du prochain conseil des ministres. D’autre part, le gouvernement a acté que les écoles qui accueillent des bureaux de vote seront fermées lundi pour que les communes puissent effectuer le nettoyage des salles de classe. L’ensemble des autres établissements scolaires accueillera normalement les élèves.

Face à la fermeture des frontières aux États-Unis, les compagnies qui rallient Paris à Tahiti s’organisent : 

Elles font parties des dommages collatéraux de la fermeture des frontières des États-Unis aux personnes ayant séjourné dans l’espace Schengen ces 14 derniers jours. Air Tahiti Nui, French Bee et Air France doivent trouver des solutions pour maintenir leurs vols entre Paris et Tahiti et qui passent par Los Angeles ou San Francisco.

Petite particularité, la Polynésie étant un PTOM, ne fait pas partie de l’espace Schengen. Les vols entre Tahiti et Los Angeles pour Air Tahiti Nui et France, ou San Francisco (pour United Airlines) sont donc maintenus normalement. La seule condition est, au départ de Papeete, de ne pas avoir séjourné dans un pays de l’espace Schengen 14 jours avant l’embarquement.

Pour Air France, la compagnie a annoncé le maintien de sa ligne Paris-Tahiti via Los Angeles jusqu’au 28 mars. Néanmoins, seuls les passagers résidents et de nationalité américaine auront le droit d’embarquer sur le tronçon Paris-Los Angeles. De son côté, Air Tahiti Nui assure le maintien de sa desserte de Paris au rythme de deux vols par semaine, « une escale encore à définir, Vancouver au Canada étant la première option envisagée ». La décision devrait être prise dans les heures à venir, puisque la restriction annoncée par Donald Trump sera effective à partir de ce vendredi 13.

Pour ce qui est de French Bee, la compagnie confirme le maintien du vol BF710 Paris Orly-San Francisco-Tahiti du vendredi 13 mars. « Pour les autres vols, French Bee étudie toujours la situation et tiens informés les passagers dans les plus brefs délais », nous assure-t-on. Un spécialiste de l’aviation en Polynésie évoque une option antillaise : « principal avantage, c’est un territoire français, donc non soumis à des autorisations étrangères. On se trouve ici dans le fief du groupe Dubreuil (French Bee, Air Caraïbes), ce pourrait donc être une option pour French Bee ».

Suspension des croisières de plus de 1 000 passagers aux Antilles :

Suite à un arrêté ministériel du 9 mars 2020 interdisant les rassemblements de plus de 1 000 personnes, la saison des croisières est suspendue. Après la Polynésie, les escales aux Antilles sont interdites. Une décision qui marque la fin de la saison de la croisière. Conséquences en Martinique : le navire Costa Favoloza prévu ce vendredi 13 mars ne sera pas autorisé à embarquer des passagers. Enfin, le bateau MSC prévu ce samedi 14 mars 2020 débarquera uniquement ses passagers et repartira à vide. A noter que deux croisiéristes ont été testés positifs à bord du Costa Magica.

Covid-19 : La Polynésie suspend les croisières et les autorisations de travail des ressortissants étrangers, le pays impacté par les annonces de Donald Trump

Fermeture des écoles aux Antilles-Guyane, pas en Polynésie : 

Le Rectorat de la Guadeloupe a confirmé la fermeture des établissements scolaires dès le lundi 16 mars « en Guadeloupe, à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin, et ce jusqu’à nouvel ordre ». Il ajoute dans ce communiqué la mise en place « d’une continuité pédagogique pour maintenir un contact régulier entre l’élève et ses professeurs ». Les établissements scolaires resteront portes closes également en Guyane.

En Martinique, une réunion s’est tenue jeudi après-midi avec le préfet de la Martinique, le Recteur et l’ARS. La décision concernant la fermeture des établissements scolaire sera connue ce vendredi.

Dans l’Océan indien, les élèves réunionnais étant en vacances scolaires jusqu’au 23 mars, une réunion entre la Préfecture de La Réunion et le Rectorat doit se tenir au cours de cette journée pour déterminer le dispositif à mettre en place. A Mayotte, où aucun cas n’a été détecté pour l’heure, c’est la même interrogation. « La décision devrait être prise lors d’un arbitrage du premier ministre ce vendredi matin », a indiqué le recteur Gilles Halbout au Journal de Mayotte.

En Polynésie, les écoles du Fenua resteront ouvertes la semaine prochaine. La ministre de l’Éducation, Christelle Lehartel, a annoncé hier que la fermeture des écoles ne s’appliquait pas en Polynésie. « A l’heure où on se parle, on ne ferme pas les écoles, car pour l’instant on n’a pas de cas dans un établissement scolaire », a confirmé la ministre. Les écoles réquisitionnées pour les municipales seront fermées les 16 et 23 mars pour procéder à une désinfection.

Retrouvez ici tous nos articles liés au Covid-19.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data