Nouvelle-Calédonie : Le programme World Mosquito s’étend au Mont-Dore

Nouvelle-Calédonie : Le programme World Mosquito s’étend au Mont-Dore

Le programme World Mosquito a pour objectif de lutter contre les moustiques, vecteurs du virus de la dengue, par les lâchers de moustiques porteurs de la bactérie Wolbachia dans des zones de population identifiées. Après des premiers résultats particulièrement prometteurs, le programme s’étend maintenant aux communes du Grand Nouméa.

Lancé en 2018 sur le territoire Calédonien, pour un premier lancé de moustiques de l’espèce aedes aegypti, porteurs de la bactérie Wolbachia en 2019, les résultats du programme World Mosquito étaient sans appel lors d’un point d’étape réalisé deux ans plus tard, en août 2021 : 70% des moustiques de Nouméa étaient contaminés par la bactérie, qui empêche la transmission des virus de la dengue, du Zika, du Chkungunya et de la fièvre jaune. Le taux de contamination est aujourd’hui estimé à 80%.

Devant le succès de l’opération et le taux de réussite du programme, qui bénéficie du soutien financier de l’Etat, de la Province Sud et du Fonds Pacifique, celui-ci va désormais s’étendre au-delà du chef-lieu de Nouvelle-Calédonie, en commençant par le Grand-Nouméa.

Ce lundi 17 janvier 2022, c’est au Mont-Dore, quartier Boulari, que plus de 2000 moustiques porteurs de la bactérie Wolbachia étaient relâchés, point de départ d’une campagne qui consistera à effectuer des lâchers de 10.000 moustiques par semaine pendant les six prochains mois, principalement au sein des quartiers les plus peuplés de la ville : Boulari, La Conception, Pont-des-Français, Robinson, Saint-Michel et Yahoué.

Damien Chaillot