Indopacifque : Les États-majors des Armées australiennes et néo-zélandaises en visite de coopération en Nouvelle-Calédonie

©Forces armées en Nouvelle-Calédonie

Indopacifque : Les États-majors des Armées australiennes et néo-zélandaises en visite de coopération en Nouvelle-Calédonie

Une visite qui vise à resserrer les liens entre les forces armées françaises, australiennes et néo-zélandaises, et à envisager de nouvelles opérations conjointes, qui fut aussi l’occasion de rendre un hommage aux morts de la Seconde Guerre Mondiale. Nos partenaires de CALEDONIA étaient sur place.

Émouvante cérémonie au cimetière néo-zélandais de Bourail, qui recevait les États-majors français, australiens et néo-zélandais, pour une cérémonie de dépôts de gerbe sur un lieu chargé d’émotions, où sont enterrés 242 soldats de Nouvelle-Zélande, tombés pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Le Maréchal de l’air Kevin Short revenait sur la cérémonie au micro de CALEDONIA : « C’est la première fols que je viens dans ce cimetière. C’est très émouvant de voir qu’autant de gens sont morts dans le cadre d’opérations dans le Pacifique, mais aussi de constater combien la Nouvelle-Calédonie a été aimable de nous donner cette terre pour nous permettre d’enterrer ceux qui ont gagné notre liberté. C’est très émouvant, très important ».

Rendre hommage, mais aussi planifier l’avenir des coopérations, renforcer les liens et l’inter-opérabilité dans la région, comme le rappelle le Général Angus Campbell, chef d’État-major des Armées australiennes : « Le chef des forces de défense néo-zélandaises, le maréchal de l’air Kevin Short et moi-même sommes en visite ensemble pour rencontrer le général Valery Putz et nos collèges des forces armées françaises de Nouvelle-Calédonie. L’objectif est de créer et de renforcer nos relations et notre inter-opérabilité. Nous avons prévu de nous livrer ensemble à une série d’exercices et d’activités de soutien dans la région, au nom de nos 3 nations, afin de construire sécurité, communauté et stabilité dans cette région ».

À l’issue de cette cérémonie, les États-majors ont pu se diriger vers la base aérienne de la Tontouta, avec l’objectif d’évoquer les pistes de renforcements de liens des armées des 3 pays, dans une volonté de maintenir une bonne coopération régionale.

Damien Chaillot