Les dossiers de rentrée à suivre… à Mayotte

No Comment

Bilan de l’année en cours et perspectives pour la suivante, septembre donne l’occasion de faire le point sur les dossiers qui font et continueront de faire l’actualité des COM dans les prochains mois. Outremers360 en dresse le tableau.

2/ A suivre… à Mayotte

Le Plan Mayotte 2025

Le document stratégique « Mayotte 2025 », voulu par François Hollande et signé le 13 juin 2015 à Mayotte par Manuel Valls, a fixé pour 10 ans six objectifs à atteindre pour le développement du plus jeune département français. Il est réparti en 324 mesures qui concernent la santé, l’éducation, le développement économique, l’environnement, le logement et l’urbanisme et le développement des services administratifs. Un an plus tard, en juin 2016, le Préfet de Mayotte Frédéric Veau faisait un bilan à l’ancienne Ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin. Selon ce bilan, 95 mesures ont été réalisées, 167 actions sont en cours de réalisation, 61 « sont à relancer ou à mener et font l’objet d’un suivi renforcé » et une « action présente un risque de blocage ». George Pau-Langevin donnait alors quelques exemples de mesures réalisées: construction de 200 établissements scolaires, développement de l’offre de places en internat et de cantines scolaires, adaptation progressive du Code du travail (pour un achèvement au 1er janvier 2018) ou encore, création de la ligne aérienne directe Paris-Mamoudzou opérée par Air Austral. « Un certains nombre de difficultés subsistent » confiait la ministre, notamment sur le développement économique et la régularisation du foncier, dans une île au cadastre et à l’état civil parfois encore embryonnaires -même si un établissement public foncier a été récemment créé-.

Sécurité et Immigration

Les flux migratoires conséquents en provenance des Comores représentent une problématique majeure pour Mayotte. En 2015, la Cimade et Solidarité Mayotte recensait 17 000 migrants comoriens placés en centre de rétention à Mayotte, dont 4 378 mineurs. La même année, l’Etat annonce que 18 000 migrants avaient été reconduits à la frontière. L’important flux migratoire a notamment eu pour conséquence des « décasages » de Comoriens menés par des collectifs villageois, entraînant ainsi une tension palpable dans le département. Les migrants, devenus sans logement, se sont alors rassemblés autour de la Place de la République à Mamoudzou, ajoutant alors un problème d’insalubrité. Début juin, la Ministre des Outre-mer présentait le « Plan Mayotte, Sécurité pour tous« , proposant 25 mesures réparties en trois axes, dont deux largement tournés vers le renforcement des forces de l’ordre. Le premier axe concerne ainsi l’envoi de policiers et gendarmes supplémentaires à Mayotte avec la création d’une antenne du GIGN et un renfort technologique: drones de surveillance, radars et vedettes d’interception pour lutter contre l’immigration clandestine et le trafic de drogue. Le deuxième axe concerne une réforme de la gouvernance des forces de sécurité et un élargissement des actions de lutte contre l’insécurité . Le Préfet et le Procureur de la République de Mayotte réuniront aussi souvent que nécessaire un état-major de sécurité rassemblant l’ensemble des services de l’Etat mobilisés dans la lutte contre la délinquance et contre l’immigration clandestine. Le troisième et dernier axe se penche sur la jeunesse mahoraise avec une mobilisation des élus locaux, du Préfet, de la société civile ou encore des acteurs économique contre la délinquance juvénile.

La Place de la République, dans la capitale Mamoudzou, où beaucoup d'immigrés comoriens ont trouvé refuge après la destruction de leurs foyers ©MayotNews

La Place de la République, dans la capitale Mamoudzou, où beaucoup d’immigrés comoriens ont trouvé refuge après la destruction de leurs foyers ©MayotNews

Coopération Régionale

En mars 2016, l’Assemblée nationale votait à l’unanimité le projet de loi visant à faciliter les actions de diplomatie des départements et collectivités des Outre-mer, notamment en matière économique. Le but étant de permettre aux Outre-mer de développer les échanges économiques avec leurs régions respectives. Mayotte a commencé par prendre la présidence de l’Union des chambres de commerce et d’industrie dans l’Océan Indien (UCCIOOI). Cette organisation regroupe les CCI de l’Union des Comores, de Madagascar, de Maurice, de Mayotte, de La Réunion et des Seychelles et a pour objectif de promouvoir de la coopération et le développement dans tous les domaines de l’activité économique et de contribuer au progrès économique de la Zone Océan Indien. Mayotte va également pouvoir profiter de l’augmentation de la dotation du programme opérationnel (PO) européen Interreg pour l’Océan Indien. Ce programme vise à développer la recherche et l’innovation, l’internationalisation et la sécurisation des économies, la formation et la mobilité, la gestion des risques climatiques et la valorisation de l’identité culturelle et du patrimoine de la région. En juillet dernier, les préfets de Mayotte et de La Réunion s’étaient rendus aux Comores dans le cadre du Programme Franco-comorien de co-développement. Le but était de mobiliser les fonds de la diaspora comorienne de La Réunion et de Mayotte, afin de contribuer au développement des Comores. Dans le volet social, une coopération entre La Réunion et Mayotte a permis la création d’une antenne de formation des travailleurs sociaux à Mayotte. Jusque là, les travailleurs sociaux devaient se former à La Réunion. Grâce à cette antenne, Mayotte développe ainsi la formation de ses jeunes et un accès facilité à l’emploi.

Visite d’Ericka Bareigts

La nouvelle ministre des Outre-mer a annoncé, lors de son premier entretien avec le Premier ministre, sa volonté d’aller au contact des Outre-mer. Elle commencera dès ce mois-ci par le département de Mayotte. Si la date exacte et le contenu du déplacement n’ont pas encore été rendus publics, fort à parier que l’immigration, la sécurité, l’éducation et le développement économique de l’île seront les sujets prépondérants de cette visite.

Pour son premier déplacement en Outre-mer, Ericka Bareigts se rendra à Mayotte ©T. Faatau / Outremers360

Pour son premier déplacement en Outre-mer, Ericka Bareigts se rendra à Mayotte ©T. Faatau / Outremers360

Voir: Les dossiers de rentrée à suivre… en Guyane

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment