Les Dossiers de rentrée à suivre….en Guyane

No Comment

Bilan de l’année en cours et perspectives pour la suivante, septembre donne l’occasion de faire le point sur les dossiers qui font et continueront de faire l’actualité des COM dans les prochains mois. Outremers360 en dresse le tableau.

             1/ A suivre… en Guyane.

Le Pont de l’Oyapock 

Longtemps repoussée, l’inauguration du pont de l’Oyapock reliant la Guyane française au Brésil est prévue pour la fin de cette année. Par sa situation géographique, la Guyane partage avec le Brésil sa plus longue frontière terrestre (725 km) dont les 2/3 sont marqués par le fleuve Oyapock. Pourtant, les échanges commerciaux entre le département français et la puissance sud-américaine restent très limités. Alors que sa construction a été achevée en  2011, l’ouverture du pont de l’Oyapock était suspendue au feu vert qui devait être donné par le Parlement français lors de la ratification de deux accords sur les transports routiers professionnels de voyageurs et de marchandises et le régime spécial transfrontalier applicables aux résidents de Saint-Georges de l’Oyapock et d’Oïapoque. C’est chose faite depuis le 30 juin dernier.

L’emprunt de la Collectivité territoriale: 

La collectivité territoriale de la Guyane va bénéficier d’un prêt de 53 millions d’euros octroyés par l’Etat dans le cadre de son programme pluriannuel d’investissement, avec le concours de l’Agence Française de Développement et de la Caisse des Dépôts et des Consignations. Ce prêt sera mis en oeuvre à partir d’octobre et servira à la construction de lycées et de garantie pour la construction de logements sociaux

Le Pacte d’avenir: 

Promis par François Hollande lors d’une visite en Guyane en 2013, le pacte d’avenir devait être présenté aux élus guyanais d’ici la fin du mois de septembre, selon le président de la  collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre. Actuellement débattu au cours d’un séminaire de la CTG, le pacte d’avenir est un plan de relance et de rattrapage structurel établi sur une période de dix ans. Dix axes  composent ce document, on y trouve entre autres les transports, le foncier, l’industrie, la santé, la formation ou encore le logementUne tranche d’investissement de 600 millions d’euros a été engagée pour répondre aux premiers chantiers. 

La mise en place du permis minier : 

En suspens depuis 2014, la question des titres miniers connaîtra également une issue favorable dès novembre. Le 1er Aout dernier, le Conseil d’Etat a sommé le gouvernement de signer le décret d’application instaurant le transfert de compétences en matière de titres miniers à la nouvelle collectivité territoriale. La délivrance de ces permis miniers est une étape  importante puisque plusieurs projets aurifères comme la Montagne D’or sont prévus pour les années à venir.

L’immigration clandestine : 

La question de l’immigration clandestine restera au coeur des dossiers ces prochains mois. Le département fait face à une importante vague de demandeurs d’asile. Au cours de l’automne, l’installation d’une antenne de l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides est attendue.

Visites officielles: Plusieurs visites ministérielles sont attendues sur le territoire guyanais. D’abord, un déplacement de Barbara Pompili, la sécrétaire d’Etat chargée de la biodiversité a annoncé sa venue au cours du mois d’octobre pour lancer l’agence régionale de biodiversité en Guyane. Le Défenseur des droits Jacques Toubon est également attendu à la mi-octobre pour un état des lieux de la question migratoire et du statut des demandeurs d’asile. Le Minsitre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve doit également effectuer une visite officielle. La précédente programmée en juillet avait été reportée en raison des attentats de Nice. La date précise de sa venue reste à confirmer.

À cette liste, il faut ajouter les dossiers récurrents, notamment la question de l’insécurité et celle de la situation financière des centres hospitaliers guyanais. L’actualité technologique sera également au rendez-vous puisque plusieurs lancements sont programmés ces quatre prochains mois sur le centre spatial guyanais

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment