Ericka Bareigts obtient le maintien du niveau des aides fiscales dans les zones franches d’activité

No Comment

©Outremers360

Premier entretien bilatéral entre la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts et le Premier ministre Manuel Valls, ce mercredi 7 septembre à Matignon. Il était notamment question du niveau des aides fiscales dans les zones franches d’activité.

« Entretien très nourri » a confié la ministre des Outre-mer à la sortie de cette première réunion de travail avec le Premier ministre. Ericka Bareigts a notamment annoncé le « maintien du niveau des aides fiscales dans les zones franches d’activité ». « J’ai été interpellée par les socio-professionnels qui souhaitent maintenir le niveau des aides dans les zones franches d’activité. J’ai sollicité le Premier ministre sur cette demande et elle a été acceptée. J’ai donc une écoute positive sur ce dossier » a-t-elle assuré. Concrètement, ce sont 15 millions d’euros de fiscalité locales qui ne devraient pas être prélevés sur le projet de loi Finances. En obtenant le maintien des aides fiscales pour les entreprises, le taux d’abattement de la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises restera à 70% (au lieu de baisser à 65%) et celui de l’impôt sur les sociétés restera de 35% au lieu de 30%. Ces taux d’abattement applicables aux entreprises des zones franches d’activité étaient dégressifs depuis 2015. « Un signal positif envers les entreprises ultramarines » selon la FEDOM qui s’est félicité par communiqué de l’annonce de la ministre tout en restant « vigilante lors de l’examen du projet de loi de finances 2017″.

La ministre des Outre-mer « continue à travailler sur les arbitrages, sur la préparation du budget » et sur le « processus long de la loi Egalité Réelle ». « Nous construisons un énorme chantier, une nouvelle vision des Outre-mer que nous devons porter : dynamique, jeune, ouverte sur son environnement régional ». « Ministre de terrain », Ericka Bareigts sera en déplacement à Mayotte dès la semaine prochaine « pour continuer l’action engagée, accélérer certaines autres actions, être en contact et faire le lien avec la population et les responsables ». Elle confirme également son intention de « visiter les concitoyens de chaque territoire. Il y a des dossiers très importants sur la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française », entre autres, et assure « je vais être amenée à me déplacer sur presque la totalité des territoires d’Outre-mer, (…) et sans discontinuer jusqu’à l’année prochaine ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment