Air Austral fière de son premier Dreamliner

No Comment

Il a quitté hier son usine de Seattle pour arriver ce matin à Paris, et fait maintenant route pour La Réunion. Le nouvel appareil d’Air Austral, un Boeing 787 Dreamliner, permettra à la compagnie d’assurer, dès le 10 juin, des rotations directes entre Paris et Mayotte.

Une importante délégation réunionnaise, composée entre autre du Président de la Région Didier Robert, s’est rendue à Seattle afin de récupérer le premier Dreamliner de la compagnie Air Austral. Pendant sa conférence de presse organisée juste avant le départ, Marie-Joseph Malé, PDG d’Air Austral, a longuement répété sa fierté de voir la compagnie disposer d’un tel appareil. Air Austral devient d’ailleurs la première compagnie française à se doter d’un Dreamliner. Pouvant accueillir jusqu’à 242 passagers, le premier Dreamliner d’Air Austral a été acheté à prix bradé, 100 millions de dollars au lieu de 218,3. Cette réduction est due au fait que l’appareil en question fait partie de la première génération de Dreamliner, appelée « Terrible teens » et accusant surpoids, panne de moteur ou encore, problèmes de batteries. Néanmoins, le problème de surpoids et donc, de sur-consommation de carburant, n’affectera pas sa mission principale qui sera de rallier Mayotte à Paris par des vols directs, dès le 10 juin. Il doit aussi assurer les vols vers Bangkok et entre l’île Maurice et Mayotte.

À La Réunion, de nombreux élus du sud de l’île ont demandé à la compagnie d’utiliser ce nouvel appareil pour effectuer des vols directs entre Pierrefonds et Paris, « à raison de quatre vols par semaine ». Situé au Sud de l’île, à Saint-Pierre, l’aéroport de Pierrefonds dispose d’un aéroport capable d’accueillir un Dreamliner. Surtout, il permettrait aux passagers de ne pas faire le tour de l’île pour rejoindre l’aéroport de Roland Garros à Saint-Denis. Le personnel de l’aéroport a également fait part de son mécontentement suite à l’annulation de plusieurs vols au départ de Saint-Pierre. À cette demande, Marie-Joseph Malé a expliqué, « dans le plan actuel, ce n’est pas quelque chose que nous avions prévu. (…) Il faudra qu’on en discute avec la Sematra, qu’on étudie cette demande », avant de conclure, « la question mérite d’être posée et étudiée à tête reposée ». Certainement ce soir, en rejoignant l’île de La Réunion avec ce nouvel appareil.

Air Austral doit encore recevoir un deuxième Dreamliner ainsi que deux autres Boeing 777-300ER à l’automne 2016. Dans le Pacifique, la compagnie Air Tahiti Nui a, elle aussi, passé commande auprès du constructeur américain pour quatre Dreamliner qui devraient être livrés en 2018.

©Air-infos.com

©Air-infos.com

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment