Hawaiki Nui Va’a 2016: EDT Va’a remporte la troisième étape et s’offre le triplé

No Comment

©SB / Tahiti-infos

Ce vendredi 4 novembre en Polynésie française a eu lieu l’étape finale de la Hawaiki Nui Va’a 2016. L’équipe EDT Va’a a décroché la première place et remporte cette 25ème édition pour la troisième année consécutive.

Le soleil était au rendez-vous et la chaleur accablante lors de cette dernière étape qui relie l’île de Taha’a et l’île de Bora Bora. Longue de 58,2 km, c’est l’étape la plus douloureuse et spectaculaire de la Hawaiki Nui Va’a, avec une arrivée en beauté sur la mythique plage de Matira à Bora Bora.

EDT Va'a remporte la troisième étape et s'offre ainsi trois années consécutives de victoire ©SB / Tahiti-infos

EDT Va’a remporte la troisième étape et s’offre ainsi trois années consécutives de victoire ©SB / Tahiti-infos

EDT Va’a remporte donc cette troisième et dernière étape en 4 heures 16 minutes et 52 secondes. On retrouve ensuite l’équipe de Paddling Connection (04:17:34) qui a arraché la seconde place à l’équipe B de Shell Va’a (04:17:52). Autre combat impressionnant, pour les quatrième et cinquième places entre les équipes A de Team OPT et Shell Va’a (vidéos en fin d’article). C’est finalement la Team OPT A qui s’imposera en 4 heures 18 minutes et 18 secondes. Shell Va’a A se contentera de la cinquième place (04:22:17). L’équipe française Méduse Va’a terminera la course en 47ème position (04:50:29), tandis que les Calédoniens de Mont-Dore Shell Va’a s’offrent la 83ème place (05:18:45) et les Guyanais de la Team Guyane arrivent en 95ème position (05:54:15).

Capture

Le classement de la troisième étape

Au classement général, EDT Va’a s’offre une troisième victoire consécutive sur l’ensemble de la Hawaiki Nui Va’a 2016. Suivent Team OPT A, Team OPT B, Shell Va’a (A), Paddling Connection, Shell Va’a (B), Air Tahiti Va’a, Team Tupuai, AS Enviropol et la Team Redbull qui ferme ce top 10. Méduse Va’a se classe 40ème au général, l’équipe calédonienne Mont-Dore Shell Va’a est 78ème et la Team Guyane arrive 95ème. Pour précision, le classement général est établi en fonction des temps cumulés des équipes durant les trois étapes.

Pour aller plus loin: 

Hawaiki Nui Va’a 2016: La 25ème édition de la course débute aujourd’hui

Hawaiki Nui Va’a 2016: EDT Va’a remporte la première étape

Hawaiki Nui Va’a 2016: La Team OPT A remporte la deuxième étape

La Hawaiki Nui Va’a, du sport mais aussi des retombées économiques

En plus d’être un événement sportif singulier, la Hawaiki Nui Va’a est aussi un des grands temps forts qui rythment l’année en Polynésie française: pendant trois jours, les Polynésiens vivent pour le va’a et la compétition touche à la fois le sport, la culture et toute l’économie de la Polynésie française.

L'arrivée de la course sur la plage de Matira à Bora Bora ©Tahiti-infos

L’arrivée de la course sur la plage de Matira à Bora Bora ©Tahiti-infos

Les premiers bénéficiaires des retombées économiques de la Hawaiki Nui Va’a sont sans conteste les îles étapes de la course: Huahine, Raiatea, Taha’a et Bora Bora (Îles-sous-le-Vent). Les hébergements touristiques ou encore, les commerçants et agriculteurs s’affairent pour accueillir les Polynésiens venus principalement de l’île de Tahiti. Ces derniers logent, tout au long de l’événement, dans les Hôtels, les pensions de famille ou parfois, chez les feti’i (la famille). On ne note pas une augmentation conséquente du nombre de touristes étrangers en Polynésie française: l’événement n’a pas encore une notoriété internationale suffisante pour influencer la courbe du tourisme polynésien. Néanmoins, la course peut se targuer de mobiliser et ramener les aficionados du monde entier. Pour preuve, pour la première fois cette année, une équipe masculine de la Guyane et une équipe féminine du Pérou participaient à la course, témoignant d’une « participation des équipes étrangères exceptionnelle ».

©SB / Tahiti-infos

©SB / Tahiti-infos

Si les hébergements touristiques des Îles-sous-le-Vent sont remplis par la clientèle locale, les compagnies de transport font aussi le plein pendant cette courte période, notamment la compagnie aérienne domestique Air Tahiti. La compagnie, qui présentait également une équipe, a mis en place plus de 40 vols supplémentaires, en plus des vols réguliers et quotidiens, pour la période de la Hawaiki Nui Va’a. En une semaine, près de 3 000 personnes auraient été transportées entre Tahiti et Huahine, puis entre Bora Bora et Tahiti. La course ayant fini un vendredi, nul doute que les retours s’étalonneront jusqu’à dimanche. Durant tout le week-end, la fête battra son plein dans les Hôtels et bars de Bora Bora, mais aussi chez les particuliers qui profitent de l’occasion pour retrouver de la famille vivant à Tahiti ou sur d’autres îles. En bref, la Hawaiki Nui Va’a, c’est un peu la route du Rhum ou le Grand Raid de La Réunion: un événement sportif qui rassemble avec en plus, une très forte dimension culturelle et identitaire.

Crédits images :SB / Tahiti-infos

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment