Hawaiki Nui Va’a 2016: La 25ème édition de la course polynésienne débute aujourd’hui

No Comment

©Site Hawaiki Nui Va’a

Du 2 au 4 novembre, la Polynésie française va vivre au rythme du va’a -pirogue polynésienne à balancier- à l’occasion de la 25ème édition de la Hawaiki Nui Va’a: une course mythique qui relie les Raromata’i -Îles-sous-le-Vent-.

145 équipes sur la ligne de départ

Il sera 19 heures dans l’Hexagone lorsque le soleil se lèvera, ce mercredi 2 novembre, sur l’île de Huahine en Polynésie française, point de départ de ce marathon de 173 km en quatre étapes sur l’océan Pacifique. Cette année, pas moins de 145 équipages s’aligneront au départ de la Hawaiki Nui Va’a: ils viennent majoritairement de Polynésie, mais aussi de France hexagonale (V6 Olympique, Méduse Va’a), de Nouvelle-Calédonie (Mont-Dore Shell Va’a), du Japon (Ocean Outrigger Canoe Club), des Etats-Unis (Team Red Bull, Team Hawaii) et pour la première fois en 2016, du Pérou (Hano Hano) et de Guyane (Team Guyane) ! Les favoris sont naturellement polynésiens: EDT Va’a -champion de l’édition 2015-, Shell Va’a, Team OPT ou encore, Paddling Connection.

Les quatre étapes de la Hawaiki Nui Va'a

Les quatre étapes de la Hawaiki Nui Va’a: la première en vert, la seconde en jaune, la troisième en rouge (réservée aux jeunes et aux femmes) et la quatrième et dernière en mauve

173 km entre lagon et haute-mer

Les rameurs s’élanceront donc ce mercredi 2 novembre pour la première étape depuis l’île de Huahine. D’une distance de 44,5 km, cette première course se déroule en haute-mer et les sportifs ont pour mission de rejoindre, le plus rapidement possible, l’île de Raiatea. La deuxième étape se déroulera le lendemain, entre l’île de Raiatea et l’île de Taha’a. D’une distance de 26 km, il s’agit surtout d’une course de vitesse à l’intérieur du lagon, puisque Raiatea et Taha’a partagent le même lagon. Dans l’après-midi, place aux femmes et aux jeunes pour une course de 45km, toujours entre Raiatea et Taha’a, qui mêle à la fois haute-mer et lagon. Enfin, la dernière étape rallie Taha’a à la mythique Bora Bora. Etape la plus longue, les rameurs devront affronter l’Océan sur 58,2 km avec comme point d’arrivée, la plage de Matira.

L'arrivée sur la plage de Matira de la dernière étape qui rallie Taha'a à Bora Bora. A l'issue de ces trois jours de course commence la fête populaire ©Site Hawaiki Nui Va'a

L’arrivée sur la plage de Matira de la dernière étape qui rallie Taha’a à Bora Bora. A l’issue de ces trois jours de course commence la fête populaire ©Site Hawaiki Nui Va’a

Un événement sportif sur-médiatisé

Chaque année, la Hawaiki Nui Va’a rassemble des milliers de polynésiens, devant leurs écrans ou sur l’Océan. Les rameurs sont effectivement accompagnés de bateaux, de yachts ou autres voiliers. Plus grand événement sportif de la Polynésie française, devant la Billabong Pro, la course est depuis quelques années sur-médiatisée et retransmise en direct dans le monde entier. L’occasion d’admirer la puissance des rameurs et la beauté des Îles-sous-le-Vent, ou Raromata’i en Tahitien. Pour suivre le live, c’est ici ou ici.

Plus qu'une course, la Hawaiki Nui Va'a est aussi l'occasion d'admirer les Îles-sous-le-Vent, qui font partie de l'archipel de la Société en Polynésie française ©Site Hawaiki Nui Va'a

Plus qu’une course, la Hawaiki Nui Va’a est aussi l’occasion d’admirer les Îles-sous-le-Vent, qui font partie de l’archipel de la Société en Polynésie française ©Site Hawaiki Nui Va’a

La Hawaiki Nui Va’a, « Un délire entre copains »

C’est en tout cas comme cela que Louis Maiotui, un des créateurs et vice-président du comité organisateur de la course, décrit la genèse de la Hawaiki Nui Va’a. Tout commence en 1983, Edouard Maamaatuaiahutapu, aidé par plusieurs amis (dont Louis Maiotui), donne naissance à la Hawaiki Nui Va’a et commence à sillonner la Polynésie française pour trouver des équipes, convaincre les clubs de l’importance de cette course. En 1992, la première édition de la Hawaiki Nui Va’a est lancée. Au compteur, 34 équipes dont une hawaïenne.

« C’était vraiment exceptionnel pour nous d’avoir autant de monde ! La première édition a été une véritable aventure. Nous n’avions aucun système de sécurité. Heureusement, on s’en est bien tiré, il n’y a pas eu d’accidents ni d’évacuations… Et puis, quand nous sommes arrivés à Uturoa, nous nous sommes aperçus que la course était très dure. Les Hawaïens étaient allongés dans l’herbe, morts de fatigue. C’était une aventure avec un grand A! », raconte Louis Maiotui au site Tahiti-infos.

Plus qu’un événement sportif, la Hawaiki Nui Va’a est ancrée dans l’identité culturelle polynésienne tant elle rappelle les grandes migrations ancestrales et suscite l’engouement, la fête, le rassemblement. La Hawaiki Nui Va’a est aussi inspirée de l’autre grande course de va’a: la Molokai Race, créée en 1952. Celle-ci rallie les îles hawaïennes de Oahu et Molokai, et rassemble une grande partie des îles du Pacifique, dont la Nouvelle-Zélande et la Polynésie française.

La Hawaiki Nui 2016 en chiffres :

145: c’est le nombre d’équipes qui se sont engagées dans la 25ème édition de la course, dont 8 étrangères.

173 km: C’est la distance totale que parcourront les rameurs durant ces trois jours.

4: c’est le nombre d’étapes. 3 réservées aux hommes et vétérans et une réservée aux femmes et aux jeunes. C’est aussi le nombre d’îles que les rameurs rallieront tout au long de la course: Huahine, Raiatea, Taha’a et Bora Bora.

6: c’est le nombre de rameurs embarqués dans chaque va’a, pour cette compétition. Il existe des compétitions de va’a en solo (va’a ho’e), ou même à 12.

Crédits images : site Hawaiki Nui Va’a

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment