Premier cas de Zika importé à Mayotte

No Comment

©wncn

Un premier cas de Zika importé a été détecté à Mayotte, sur une personne ayant contracté le virus « aux Amériques« , a annoncé mercredi l’Agence régionale de santé de Mayotte, précisant que l’île ne connaît encore « aucun cas autochtone ».

De retour d’un d’un voyage en Martinique, la personne infectée, une femme âgées de 27 ans, a été prise en charge le lendemain de son arrivée à Mayotte par le Centre hospitalier du département, « où un prélèvement a été réalisé et le diagnostic confirmé », a indiqué l’ARS OI dans un communiqué. La jeune femme présentait tous les symptômes liés au virus, fièvre et éruption cutanée notamment. Néanmoins, « le fait que de faibles traces du virus aient été retrouvées dans le sang de cette patiente a tendance à rassurer quant à une éventuelle propagation du Zika à Mayotte. Même si la patiente s’était fait piquer, un moustique Aedes aurait eu une probabilité très faible d’être infecté, car comme pour le chikungunya ou la dengue, c’est lui transmet le virus » a nuancé de son côté le Journal de Mayotte.

L’ARS OI a précisé que « des mesures de lutte anti-vectorielle ont été mises en œuvre autour des lieux fréquentés par ce patient afin d’éviter la propagation du virus à Mayotte ». « A ce jour, aucun cas de Zika autochtone, c’est-à-dire contracté sur place et non à l’occasion de voyages, n’a été identifié dans l’île », a rappelé l’ARS. Depuis 2015, l’épidémie de Zika s’est répandue rapidement à travers l’Amérique latine et les Caraïbes. Les Etats-Unis ont relevé en Floride les premiers cas d’infection autochtone sur leur territoire continental en juillet dernier. En France, le Zika s’est développé aux Antilles et en Guyane. Mais la première épidémie mondiale de Zika a eu lieu en Polynésie française entre 2013 et 2014.

 

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment