Intempéries à Tahiti: La ministre des Outre-mer débloque 200 000 euros

No Comment

©TNTV

Ce lundi 23 janvier, la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts a annoncé sa décision « de mobiliser immédiatement le fonds de secours pour les Outre-mer », suite aux intempéries qui ont durement touché l’île de Tahiti, en Polynésie française, dans la nuit du 21 au 22 janvier.

« Une enveloppe de 200 000 euros sera débloquée sans délai » a assuré la ministre des Outre-mer. « Elle permettra de financer des opérations de déblaiement ou d’autres travaux urgents de mise en sécurité des infrastructures et des bâtiments, ainsi que des actions de solidarité auprès des victimes, notamment l’achat de vivres, la distribution de biens de première nécessité ou la mise en place d’hébergements », précise-t-elle en ajoutant, « une fois la situation stabilisée, une procédure d’indemnisation au titre des catastrophes naturelles pourra par ailleurs être engagée ».

©Lucie Rabréaud / Radio 1 Tahiti

©Lucie Rabréaud / Radio 1 Tahiti

Pour rappel, les intempéries qui ont eu lieu sur les îles de Tahiti et Moorea ont provoqué des dégâts considérables, sans précédent, chez les habitants mais aussi sur les infrastructures: routes détruites, ponts coupés, domiciles inondés, éboulements. Les établissements scolaires du premier et second degré de Tahiti et Moorea resteront fermés ce lundi. Toutefois, l’aéroport international de Tahiti-Faa’a, sous les eaux dimanche, a annoncé la reprise de son trafic. Le Président de la Polynésie française Edouard Fritch, qui avait déclaré dès dimanche l’état de calamité naturelle, rendra visites aux communes sinistrées.

Si sur place la solidarité se met déjà en place, à Paris, la Délégation de la Polynésie française a lancé un appel aux dons et a d’ores et déjà récolté des vêtements qui seront adressés à l’antenne de la Croix-Rouge en Polynésie française. Demain, elle recevra également plusieurs associations polynésiennes de l’Hexagone, « afin de coordonner toutes les bonnes volontés ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment