Présidentielle 2017: En Polynésie, Gaston Flosse soutient Le Pen et Oscar Temaru choisira son candidat ce samedi

No Comment

©Gregory Boissy (AFP) / Robert Pratta (Reuters)

Le grand conseil du parti autonomiste polynésien Tahoeraa Huira’atira, fondé et présidé par l’ancien Président du territoire Gaston Flosse, a voté à l’unanimité un soutien à Marine Le Pen pour l’élection présidentielle 2017. De son côté, son adversaire indépendantiste Oscar Temaru fustige ce rapprochement et choisira son candidat ce samedi.

Après l’approbation du bureau politique du parti la semaine dernière, les 250 membres du grand conseil du parti ont voté en faveur d’un soutien officiel à la candidate du Front national. « Nous sommes un parti de droite, et il n’y avait que deux candidatures à notre portée. Notre choix a été en faveur de Marine Le Pen. Nous ne soutenons pas le Front National, mais la candidate », a expliqué Gaston Flosse. Selon le parti autonomiste, Marine Le Pen serait la seule candidate à avoir un programme pour la Polynésie. Il s’agit toutefois d’un programme qui reprend les grandes lignes du parti.

« Pays associé » et dette nucléaire à 18 milliards

En effet, le programme reprend l’idée de « pays associé » mis en avant récemment par Gaston Flosse, artisan du statut d’autonomie interne de 1984, et le retour d’une DGA (dette nucléaire) à 18 milliards de Fcfp (environ 151 millions d’euros). Après plusieurs années de baisse, celle-ci a été sanctuarisée à 10,7 milliards par François Hollande. Qui dit mieux ? Le candidat LR François Fillon, qui avait reçu un courrier du Tahoeraa Huira’atira au même titre que Marine Le Pen, a pourtant tenté en vain, de récupérer le soutien de l’ancien proche de Jacques Chirac. « Notre famille politique, à laquelle vous vous référez, a besoin plus que tout d’unité face à des partis et des candidats qui n’ont d’autres perspectives pour nos outremers que de distendre ou rompre le lien qui les unit avec la France », estime François Fillon. Néanmoins, ce dernier a reçu le soutien, en janvier dernier, d’Edouard Fritch, ancien second et aujourd’hui adversaire autonomiste de Gaston Flosse.

L’Accord de développement pour la Polynésie française: un « non-événement » selon Temaru

De son côté, le leader indépendantiste Oscar Temaru, qui tenait une conférence de presse ce mardi 21 mars, a fustigé ce soutien de Gaston Flosse à la candidate du Front national. « Mr Flosse (…) soutient Mme Le Pen uniquement pour sauver sa tête, pour se faire décriminaliser », a affirmé Oscar Temaru, supposant qu’une grâce présidentielle serait la principale motivation de ce soutien. Le candidat indépendantiste à la candidature pour la Présidentielle est également revenu sur ses 109 parrainages obtenus dont il se dit satisfait. Sur l’Accord de développement pour le Polynésie française signé à l’Elysée vendredi dernier, Oscar Temaru pointe du doigt un « non événement. C’est médiatique (…) juste avant les élections ». « C’est un document qui sera botté en touche par le nouveau Président qui arrivera aux affaires », conclut-il.

©Tahiti-infos

©Tahiti-infos

Ce samedi, le parti indépendantiste d’Oscar Temaru se réunira pour son Congrès. Il décidera notamment s’il doit soutenir un candidat ou s’abstenir à la Présidentielle et désignera ses trois candidats pour les Législatives. Un Congrès auquel devraient prendre part des élus du FLNKS calédonien. En attendant, Oscar Temaru et son parti ont envoyé un courrier à tous les candidats de la Présidentielle, dans lequel il est question de la position des candidats sur la reconnaissance du fait nucléaire, ou sur l’accession à la souveraineté, précise Radio 1 Tahiti.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment