Politique en Nouvelle-Calédonie : Que dira Thierry Santa dans son discours de politique générale ?

No Comment

Élu président du gouvernement collégial de Nouvelle-Calédonie le 28 juin dernier, Thierry Santa doit prononcer, ce jeudi 22 août, son discours de politique générale. Entre économie, politique, référendums, nombreux sont les sujets qu’il pourrait aborder. 

Sur le volet économique, le président du gouvernement calédonien, issu des rangs de la droite loyaliste l’Avenir en Confiance, devrait aborder la relance économique et parmi les secteurs celui du BTP. À ce sujet, l’État vient d’accorder la défiscalisation pour un projet immobilier majeur au cœur de Nouméa. Un projet moteur pour le BTP calédonien.

Entre les futures centrales au GPL de la SLN et le projet Lucy de Vale, le nickel, locomotive souvent en difficulté de l’économie calédonienne, devrait également être aborder. Thierry Santa devrait aussi évoquer la Taxe générale à la Consommation, décriée quand la coalition actuellement au pouvoir était dans l’opposition.

Le nouveau président du gouvernement pourrait aussi évoquer une des promesses phares de l’Avenir en Confiance, à savoir, des billets à moins de 50 000 Fcfp entre Nouméa et Sydney. Derrière cette promesse se pose toute la question du monopole d’Aircalin, alors que la province des Îles Loyauté veut entrer dans le jeu aérien avec une compagnie low cost régionale et qu’un homme d’affaires wallisien entend également mener à bien un projet de compagnie pour son archipel, uniquement desservi par Aircalin.

En visite dernièrement à Tuvalu pour le Forum des îles du Pacifique, et avec 40 acteurs économiques calédoniens aux Fidji, Thierry Santa pourrait également se rendre sur le terrain de la coopération régionale. En avril dernier, la Nouvelle-Calédonie avait signé un accord de libre-échange avec le Vanuatu et un même type d’accord pourrait voir le jour avec les Fidji, englobant la santé, les mines, le tourisme, le BTP, la sylviculture, l’agriculture.

Côté politique, le discours de politique générale de Thierry Santa s’inscrit dans un contexte particulier. D’abord post-référendum. Son groupe, l’Avenir en Confiance, a dit sa volonté d’aller au plus vite vers un deuxième référendum afin d’évacuer la question, certain d’une nouvelle victoire du non à la pleine souveraineté. Le dégel du corps électoral sera notamment l’enjeu du prochain comité des signataires à Paris.

Ensuite post-provinciales et surtout après le constat que les Wallisiens et Futuniens, plus généralement les Océaniens, peuvent avoir un poids conséquent dans l’échiquier politique calédonien. L’Avenir en Confiance a dû mener des négociations ardues avec l’Éveil océanien, parti communautaire wallisien, et l’Union calédonienne, parti indépendantiste kanak, afin de garder la main sur le gouvernement après avoir perdu le Congrès.

Il s’agira pour Thierry Santa d’être fin équilibriste entre l’électorat loyaliste qui s’est largement mobilisé pour l’Avenir en Confiance, les nouveaux alliés wallisiens qui disposent d’une position déterminante dans le nouvel échiquier politique, et les indépendantistes qui dirigent deux des trois provinces et sont majoritaires au Congrès. Le tout avec une échéance à l’approche : les élections municipales.

Le discours de politique générale de Thierry Santa sera retransmis en direct sur la page Facebook de Caledonia.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data