Guyane : Visite express du Premier ministre Jean Castex en pleine crise sanitaire

No Comment

©Twitter / Jean Castex

Le premier ministre Jean Castex est attendu dimanche en Guyane, alors que le département d’Outre-mer en Amérique du sud est particulièrement touché par l’épidémie de coronavirus, pour une visite express d’une journée centrée essentiellement sur les questions sanitaires.

Accompagné par le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu et le ministre de la Santé Olivier Véran, Jean Castex se rendra notamment à Cayenne au centre interministériel de crise qui vient d’être installé. Il arrivera dans le chef-lieu du Département ce dimanche matin à 10h. Sébastien Lecornu restera sur place ce lundi et se rendra à Saint-Georges de l’Oyapock, ville frontalière du Brésil, d’où l’épidémie s’est accélérée.

La Guyane, territoire amazonien voisin du Brésil, comptait samedi 949 cas de coronavirus confirmés, dont 130 hospitalisations et 23 patients en réanimation, et 26 décès, pour une population officielle de 300 000 habitants. Le pic de l’épidémie, qui a démarré après le déconfinement, est attendu dans la deuxième quinzaine de juillet. Pour rappel, la Guyane et Mayotte sont les seuls territoires français à rester en état d’urgence sanitaire. Les vols vers et depuis l’Hexagone sont encore interdits, sauf motif impérieux.

Objectif de ce déplacement d’une journée : « incarner la continuité territoriale », rappeler que « la Guyane est un territoire de la République comme un autre », où « les services de l’État et le gouvernement sont mobilisés », explique Matignon. De même source, le chef du gouvernement vient aussi « rappeler que la crise n’est pas derrière nous ». « Je viens avec la volonté de préparer la France à une éventuelle deuxième vague » mais « en préservant la vie économique, la vie sociale », avait prévenu mercredi le premier ministre sur BFMTV/RMC en annonçant son déplacement.

Sa visite suit celle de l’ancienne ministre des Outre-mer Annick Girardin, fin juin, venue avec des renforts sanitaires. Annick Girardin avait alors lancé un appel à la solidarité nationale pour faire venir plus de soignants, estimant qu’il fallait au total 300 renforts supplémentaires, pour faire face à l’épidémie, et notamment pour augmenter le nombre de lits en réanimation. Plus d’une centaine de membres de la réserve sanitaire sont déjà sur place, et des renforts du service de santé des armées sont arrivés vendredi pour rejoindre le Centre hospitalier de l’Ouest guyanais.

Guyane : 22 militaires et du matériel de santé pour le Centre hospitalier de l’Ouest

Un hôpital de campagne de la sécurité civile a aussi été installé au CHC pour accueillir des patients non covid. Plusieurs évacuations sanitaires de malades ont été réalisées vers la Guadeloupe et la Martinique, mais le manque de places dans les hôpitaux antillais commence à se faire sentir, a indiqué jeudi la directrice de l’ARS Clara de Bort lors d’un point-presse. Des évacuations sanitaires pourraient être organisées vers l’Hexagone.

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data