Guyane : 22 militaires et du matériel de santé pour le Centre hospitalier de l’Ouest

No Comment

©ARS Guyane

22 militaires du service de santé des armées et du matériel de santé sont arrivés ce vendredi 10 juillet en Guyane. Ce renfort sanitaire sera positionné à Saint-Laurent du Maroni, pour prêter main forte au personnel du Centre hospitalier de l’Ouest guyanais (CHOG). 

En tout, six hommes, seize femmes et 8,9 tonnes de matériel médical sont arrivés en Guyane. On recense dans cette cargaison 19 000 sur-blouses, 10 000 gants, plusieurs milliers de masques FFP2 et cinq respirateurs. Selon Guyane la 1ère, ce renfort militaire expérimenté permettra d’armer quatre lits supplémentaires au CHOG.

« Toute l’équipe a déjà travaillé en métropole avec le Covid, on est tous habitués à prendre en charge les patients en réanimation, on a tous eu l’expérience de monter de nouvelles unités de réanimation dans nos hôpitaux pour faire face à la crise », a expliqué le Lieutenant-colonel responsable de ces 22 militaires. « On va voir les choses qui ont été mis en place par les médecins et tout faire pour les aider et les accompagner ».

Selon l’ARS Guyane, l’épidémie pourrait s’aggraver dans l’ouest du département. « C’est une épidémie qui vient de l’Est et s’oriente vers l’Ouest » a expliqué la directrice de l’ARS Clara de Bort. « Elle a été précoce à Saint-Georges (commune frontière avec le Brésil, ndlr) et plus tardive à Saint-Laurent du Maroni (frontalière au Surinam, ndlr) ». La réserve sanitaire doit également être mobilisée pour l’ouest guyanais dans les prochains jours, alors que le Premier ministre est attendu sur place ce dimanche, accompagné des ministres de la Santé et des Outre-mer, Olivier Véran et Sébastien Lecornu.

En attendant, si la situation reste préoccupante en Guyane, des signes « favorables » commencent à se faire sentir selon les représentants de l’État en charge de l’épidémie. En effet, le département compterait désormais moins de nouveaux cas quotidiens (+146) que de patients guéris (+230), laissant espérer « une courbe épidémiologique qui donne des signaux positifs », a déclaré Patrice Latron, directeur du centre interministériel de crise. « Elle arrête d’augmenter drastiquement », poursuit-il, sans pour autant assurer d’une durabilité de ce fléchissement.

POINT EPIDEMIO 2020_07_10

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data