Pollution aux hydrocarbures en Nouvelle-Calédonie: la pêche à Lifou et sur la côte Est de nouveau propre à la consommation

No Comment

©FANC

Les analyses effectuées après la pollution d’hydrocarbures découverte au large de Lifou en novembre ont révélé qu’il n’existe pas de risques pour la consommation de poissons, selon le gouvernement calédonien.

 La pollution liée à l’échouage du porte-conteneur Kea Trader avait suscité la colère des habitants des zones touchées, la pêche étant pour beaucoup un moyen de subsistance. Par mesure de sécurité, les maires des villages pollués avaient interdit la pêche et la baignade dans leurs communes, en attendant les résultats des prélèvements envoyés au Laboratoire d’étude des résidus et des contaminants dans les aliments (Laberca), situé à Nantes. « Les résultats indiquent l’absence de contamination de ces organismes marins. En conséquence, les produits issus de la pêche à Lifou et sur la côte est de la Grande-Terre sont parfaitement consommables », a dit l’exécutif dans un communiqué.

Au total, environ 100 kilos de boulettes d’hydrocarbures ont été ramassés sur le rivage, notamment à Lifou (archipel des Loyauté) et dans plusieurs communes de la côte est. Les boulettes sont attribuées aux résidus dits « impompables » des cales du Kea Trader. Lors de sa visite dans l’archipel calédonien, le Premier Ministre Edouard Philippe avait été interpellé par les habitants subissant cette pollution. Le chef du gouvernement leur avait assuré que « toutes les mesuresétaient prises », soulignant « la bonne coopération » de l’armateur.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment