Nouvelle-Calédonie: Fin des opérations de pompage du fioul d’un porte-conteneur échoué

No Comment

© FANC

Les opérations de pompage du fioul lourd d’un porte-conteneurs, échoué sur un récif au large de la Nouvelle-Calédonie, ont pris fin vendredi, a indiqué le haut-commissaire de la République Thierry Lataste.

« Trente jours après son échouement, la phase d’extraction des hydrocarbures du Kea Trader est terminée », a annoncé Thierry Lataste dans un communiqué.  La barge transportant les hydrocarbures qui ont été pompés, est arrivée au port de Nouméa dans l’après-midi et « le risque de pollution le plus dangereux est désormais écarté », a souligné Thierry Lataste. La ministre des Outre-mer Annick Girardin s’est félicitée dans un communiqué de la fin de la phase d’extraction des hydrocarbures du porte-conteneurs Kea Trader.  Elle a salué « le professionnalisme des personnes engagées dans ces opérations. Pour rappel, lors de sa visite en Nouvelle-Calédonie, Annick Girardin avait pu constater en hélicoptère le lieu de l’échouage du porte-conteneurs.

Depuis le début des opérations de transbordement il y a 16 jours, 540 tonnes de fioul lourd ont été retirées du porte-conteneurs. « Les opérations de transbordement de conteneurs, qui permettront d’alléger le navire, se poursuivront dans les jours à venir grâce aux grues du navire lorsque la météo le permettra, ou à l’hélitreuillage », a ajouté le haut-commissaire.

Naviguant en provenance de Papeete (Polynésie française), le Kea Trader s’était encastré à pleine vitesse le 12 juillet sur les récifs Durand, à 50 miles nautiques (une centaine de km) au sud-est de l’île de Maré dans l’archipel des îles Loyauté.

Avec AFP

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment