Desserte aérienne : French Blue confirme son arrivée sur la Polynésie

No Comment

©Clément Alloing

Ce mercredi 1er novembre, la compagnie low-cost long courrier French Blue a officiellement annoncé sa ligne Paris (Orly) – San Francisco – Tahiti-Faa’a pour mai 2018, après avoir reçu l’agrément du gouvernement polynésien. Cette nouvelle liaison sera principalement opérée en A350-900 XWB, précise la compagnie.

« Nous sommes très heureux d’enrichir l’offre de French Blue grâce à l’approbation donnée par le gouvernement de la Polynésie française », s’est félicité Marc Rochet, PDG de la compagnie sœur d’Air Caraïbes (Groupe Dubreuil). « French Blue entend participer au développement du tourisme régional et au renforcement du trafic vers l’île de Tahiti en proposant une nouvelle offre de voyage de qualité et une politique tarifaire inédite sur la destination », poursuit-il. « Les billets et leurs tarifs, sur l’ensemble des tronçons de cette route, seront disponibles prochainement sur le site internet de la compagnie, en agence de voyages et au comptoir French Blue en aéroport dès l’accord attendu des autorités américaines », précise la compagnie. Ces dernières autorisations ne devraient pas tarder à arriver et comme déjà annoncé, la compagnie proposera deux vols aller-retour hebdomadaires et une troisième rotation en haute saison.

La liaison Paris - Papeete sera principalement opérée en A350 ©Journal de l'Aviation

La liaison Paris – Papeete sera principalement opérée en A350 ©Journal de l’Aviation

Côté offres, French Blue reste fidèle à son « voyage à la carte », comprenant trois catégories : Basic (billet au prix le bas et bagage à main de 12kg), Smart (avec un bagage de 23kg en soute et un repas) et Premium (siège en Premium Blue, deux bagage en soute de 23kg). Ajouter à cela des offres supplémentaires dans son « catalogue » comme le choix de sièges « Maxi Leg » pour plus d’espace pour les jambes, Le Wi-Fi et la livraison prioritaire du bagage. Les vols seront principalement effectuer par le dernier né de la famille Airbus, l’A350-900 XWB, « doté des technologies aéronautiques les plus récentes ». De quoi mieux faire passer les 20 heures de vol en moyenne qui séparent Paris de Tahiti. Pour rappel, la compagnie a reçu son premier A350 en août dernier et attend un nouvel A350 pour le printemps 2018.

Des recrutements en Polynésie

Avec San Francisco comme escale, « nous élargissons également l’éventail des possibilités pour les habitants de Polynésie française, qui pourront découvrir une nouvelle destination et une nouvelle offre », ajoute Marc Rochet. Jusqu’ici, Tahiti était directement reliée à Los Angeles et en ouvrant San Francisco, la compagnie se posera pour la première fois en Amérique du Nord. « Cette nouvelle liaison Paris – Papeete marque une étape clé dans le développement de la compagnie », et pour soutenir ce développement, « nous allons par ailleurs pouvoir lancer nos recrutements de personnels, y compris en Polynésie ». A La Réunion, la compagnie organise déjà des sessions de recrutement depuis l’été.

Mi-octobre dernier, Marc Rochet et Jean-Paul Dubreuil, Président du Conseil de Surveillance du groupe éponyme, présentaient la compagnie aux autorités polynésiennes ©Présidence de la Polynésie française

Mi-octobre dernier, Marc Rochet et Jean-Paul Dubreuil, Président du Conseil de Surveillance du groupe éponyme, présentaient la compagnie aux autorités polynésiennes ©Présidence de la Polynésie française

« Parmi toutes les routes que nous avons étudiées, celle-ci était la plus intéressante », a confié Marc Rochet à la Tribune. « C’est d’une part une route où les coefficients d’occupation et les tarifs sont assez élevés comme c’était le cas entre Paris et La Réunion, où notre arrivée a fait baisser les prix et augmenter le trafic de 17% ». Sur un peu plus de trois mois, la compagnie a également transporté 65 000 passagers et gagné 15 % de parts de marché à La Réunion.

Une sérieuse concurrence pour Air Tahiti Nui ?

Depuis l’arrivée de French Blue à La Réunion, « Air Austral n’a pas perdu de passagers », assure Marc Rochet, qui dirigea AOM de 1992 à 1996 et prépara le lancement du Papeete – Paris d’Air Tahiti Nui en 2003. La compagnie réunionnaise a de son côté diversifié son offre en ouvrant des liaisons sur Bordeaux, Marseille, Toulouse et Lyon. Elle renforce également son positionnement en Asie et en Afrique du Sud. Concernant Air Tahiti Nui, celle-ci pourra compter sur l’arrivée prochaine de ses flambants neufs Boeing 787-9 Dreamliner pour concurrencer sa prochaine rivale French Blue, qui semble bien déterminée à doper la liaison Paris-Papeete.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data