Primaires Les Républicains : Alain Juppé poursuit sa tournée dans l’Océan Indien

No Comment

Alain Juppé (Les Républicains) poursuit sa tournée dans l’Océan Indien. Aujourd’hui à La Réunion, le Maire de Bordeaux et candidat aux primaires de son parti, était à Mayotte depuis dimanche. L’occasion de semer les premières graines de sa campagne aux primaires mais aussi aux futures présidentielles.

Accueilli à Mayotte ce dimanche, par des danses traditionnelles, Alain Juppé entame doucement sa campagne en commençant par l’Océan Indien. Devant les forces vives de l’île, il s’est exprimé sur l’immigration, sur son attachement à l’Outre-mer et sur l’éducation et l’emploi. Concernant l’immigration, le candidat et Maire de Bordeaux souhaite « arrêter le flux permanent de l’immgration (…). Nous n’avons pas la capacité d’absorber tous les migrants », souligne-t-il dans un parallèle avec la crise migratoire en Europe. Il a également évoqué une « politique de contrôle des mouvements de populations », en brandissant en filigrane, « la possibilité d’infiltration terroriste » à Mayotte. Chiraquien de la première heure, Alain Juppé a tenu à rappeler son attachement à l’Outre-mer, « cet attachement (…) m’a été transmis par Jacques Chirac ». Il poursuit, « la France d’Outre-mer n’est pas une charge pour la France mais une chance ». L’ancien Premier ministre et ministre des Affaires Etrangères s’est également rendu sur les hauts de Kawéni, plus grand bidonville de l’île, afin de parler emploi et éducation. Après Mayotte, Alain Juppé s’est rendu sur l’île de La Réunion avec un programme surchargé pour ses deux jours de visite.

Alain Juppé à Mayotte, sur les hauts de Kawéni, plus grand bidonville de l'île, où il est venu parler éducation et emploi ©F. Souahéli

Alain Juppé à Mayotte, sur les hauts de Kawéni, plus grand bidonville de l’île, où il est venu parler éducation et emploi ©F. Souahéli

Arrivé donc ce lundi à La Réunion, Alain Juppé a d’ores et déjà rencontré des maires, des chefs d’entreprises mais aussi des chefs religieux. Mais surtout, Alain Juppé s’est entretenu avec Margie Sudre, ancienne secrétaire d’Etat à la Francophonie, qui doit lui présenté le comité de soutien du candidat à La Réunion : « AJ pour La Réunion ». Devant une cinquantaine de membres du comité venus l’accueillir à l’Aéroport Roland Garros, Alain Juppé a énuméré les quatre grands axes de sa politique : l’emploi, la sécurité et la lutte contre le terrorisme, l’équilibre des territoires français qu’ils soient d’Outre-mer, de l’Hexagone, urbains ou ruraux. Il a également tenu à confirmer son statut de candidat rassembleur en précisant qu’il était question non pas « des primaires des Républicains mais des primaires de la droite et du centre ». Durant cette journée, Alain Juppé a également rencontre le président de La Réunion des maires, Stéphane Fouassin et Jean-Paul Virapoullé, maire de Saint-André. Et après un passage au journal télévisé d’Antenne Réunion, le candidat-maire-ancien Premier ministre a passé la soirée accompagné des acteurs économiques et chefs d’entreprises de l’île.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment