Primaire de la Gauche: Face à Hamon, Valls sort un programme pour chaque Outre-mer

No Comment

©Bertrand Guay / AFP

A trois jours du second tour de la Primaire de la Gauche et comme pour la Primaire de la Droite et du Centre, Outremers360 vous propose une revue des principaux projets pour les Outre-mer des 2 candidats restant en lice. L’ancien Premier ministre développe un programme pour chaque Collectivité d’Outre-mer. C’est une première. De son côté, Benoît Hamon étend son projet de revenu universel aux Outre-mer.

Benoît Hamon, « pour une République bienveillante et humaniste »

Pour les Outre-mer, Benoît Hamon propose « un projet ambitieux et innovant », nous explique son porte-parole Valentin Narbonnais. « Il apporte des sujets nouveaux dans l’espace public : rapport au travail, nécessité de changer en profondeur notre modèle de développement, rapport à la croissance, revenu universel, aération des institutions pour d’avantage d’expression citoyenne… ».

Dans son programme, Benoît Hamon développe 29 propositions sur plusieurs thématiques allant de la transition énergétique à la culture, en passant par l’agriculture, la continuité territoriale, l’éducation, la sécurité, le transport et la lutte contre la vie chère. Le candidat propose notamment de « faire des Outre-mer une vitrine de la technologie française (…) pour réduire leur dépendance aux énergies fossiles et ainsi viser l’autonomie énergétique ». Benoît Hamon souhaite aussi « l’autonomie alimentaire » en soutenant « le développement des productions agricoles traditionnelles et les cultures vivrières ».

Valentin Narbonnais, porte-parole pour les Outre-mer de Benoît Hamon ©People Bokay

Valentin Narbonnais, porte-parole pour les Outre-mer de Benoît Hamon ©People Bokay

Sur l’Education, Benoît Hamon propose de « limiter à 20 le nombre d’élèves par classe de CP, CE1, CE2″ et de « lutter contre les inégalités et les déterminismes sociaux en garantissant un droit à la scolarisation dès l’âge de 2 ans ». Sur la lutte contre la vie chère, le candidat propose une revalorisation « de 10% » des minima sociaux et minimum vieillesse tout en poursuivant l’alignement des tarifs bancaires, en maintenant l’indexation de la rémunération et en luttant contre les monopoles. Concernant la sécurité, le candidat souhaite créer pas moins de 1 000 postes supplémentaires par an et pour les Outre-mer, « instaurer une prime pour les forces de l’ordre » ou encore, « créer une véritable police de proximité pour renouer la confiance avec la population ». Sur le plan économique, Benoît Hamon annonce vouloir « bâtir une véritable politique d’économie de la mer autour des énergies marines renouvelables », « développer le déploiement de l’économie numérique » et poursuivre la coopération régionale. Mesure phare du candidat, Benoit Hamon propose enfin d’étendre son projet de revenu universel aux Outre-mer.

Programme Outre-mer de Benoît Hamon

Manuel Valls, « Une République forte, une France juste »

Lors du premier tour de la Primaire à Gauche, Manuel Valls a remporté la majorité des voix dans les Outre-mer (51%). Le candidat mise sur son expérience de Premier ministre et apparaît comme celui qui engrange le plus de soutiens d’élus des Outre-mer. S’il fait 35 propositions « pour un nouveau souffle dans les Outre-mer », Manuel Valls va plus loin en proposant un programme pour chacun des 11 territoires d’Outre-mer, ce qui n’avait, jusqu’ici, jamais été fait.

Ainsi, l’ancien Premier ministre souhaite proposer « à la région Guadeloupe un partenariat pour contribuer financièrement au fonctionnement du Mémorial ACTe »; mettre en place « le recrutement de 1 000 policiers et gendarmes par an » pour la Guyane; amplifier l’embauche locale à La Réunion; « améliorer l’offre de formation et les débouchés pour les jeunes par des innovations en matière d’alternance et d’apprentissage » pour la Martinique; engager « des consultations pour faire évoluer l’architecture institutionnelle » pour Mayotte; continuer à « soutenir le secteur du nickel et de l’industrie métallurgique en Nouvelle-Calédonie » et engager « des consultations pour une évolution institutionnelle allant vers une plus grande autonomie de la Polynésie française ». Pour Saint-Pierre et Miquelon, l’ancien Premier ministre propose entre autres l’ouverture d’une ligne aérienne directe avec l’Hexagone et pour Wallis et Futuna, d’ « évaluer l’opportunité d’une modernisation du statut qui permettrait à la collectivité d’assurer son propre exécutif ». Saint-Martin et Saint-Barthélémy ont également trouvé une place spécialement dédiée dans le programme du candidat Valls.

De tous les candidats à la Primaire de la Gauche, Manuel Valls est celui qui compte le plus de soutiens en Outre-mer. Ici avec Paul Néaoutyine, Président de la province Nord de la Nouvelle-Calédonie ©Outremers360

De tous les candidats à la Primaire de la Gauche, Manuel Valls est celui qui compte le plus de soutiens en Outre-mer. Ici avec Paul Néaoutyine, Président de la province Nord de la Nouvelle-Calédonie ©Outremers360

Au délà de ces programmes adaptés à chaque Outre-mer, l’ancien Premier ministre dresse 35 propositions pour les Outre-mer, plus globales et en continuité avec le quinquennat de François Hollande. Le mot d’ordre du candidat est sans conteste « l’égalité réelle ». Manuel Valls souhaite notamment créer un « Fonds d’intervention de 5 milliards d’Euros sur 5 ans, en faveur de l’égalité réelle », avec comme priorités l’éducation, l’eau et la santé. Sur le thème de l’économie, le candidat souhaite un statut fiscal spécifique pour les Outre-mer, avec la création de zones franches, ainsi qu’une « simplification radicale » de la fiscalité, rejoignant ainsi les demandes du Medef pour les Outre-mer. Enfin, l’ancien Premier ministre met en avant la création d’un Erasmus pour les Outre-mer afin de permettre aux étudiants ultramarins de partir dans les pays de leur régions.

11 programmes territoriaux pour les Outre-mer

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment