Parrainages – Présidentielle 2017: Tous les parrainages des élus ultramarins

No Comment

©Conseil Constitutionnel

La course aux parrainages, étape essentielle de la Présidentielle, vient de se clôturer ce samedi 18 mars. A 11h30, le Président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius a annoncé les 11 candidats officiels à l’élection présidentielle 2017. Territoire par territoire, qui votre élu a-t-il parrainé ?

Qui sont les 11 candidats à l’élection présidentielle ? Sans surprise, on retrouve en tête d’affiche les « gros » candidats, dont la plupart a validé l’étape depuis l’ouverture des parrainages. Ainsi, François Fillon, Benoît Hamon et Emmanuel Macron passent l’étape sans trop de difficultés, avec plus du millier de parrainages (François Fillon en a récolté plus de 3 000 !). Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Dupont-Aignan, Nathalie Arthaud, François Asselineau, Jacques Cheminade, Jean Lassale et Philippe Poutou complètent la liste des 11. A noter que Marine Le Pen ne reçoit aucun parrainage en Outre-mer, excepté en Polynésie française.

Oscar Temaru, leader indépendantiste polynésien, qui avait annoncé sa candidature en janvier 2016, n’a pas réussi à transformer ses promesses de parrainages. Pour Moetai Brotherson, conseiller spécial du candidat, le score de l’indépendantiste (109 parrainages) est « honorable » et balaye toute déception du candidat polynésien qui voulait faire de sa campagne une tribune pour ses thèses sur la décolonisation. En effet, Oscar Temaru peut se targuer d’avoir récolté plus de parrainages que le régionaliste breton Christian Troadec, ou encore Henri Guaino et Michèle Alliot-Marie.

Territoire par territoire, qui votre élu a-t-il parrainé :

Globalement, parmi tous les territoires d’Outre-mer, c’est la Polynésie française qui a offert le plus de parrainages aux candidats à la Présidentielle avec 120 parrainages. Elle est suivie par La Réunion (69), la Guadeloupe (56), la Nouvelle-Calédonie (52), la Martinique (42), la Guyane (40), Mayotte (26), Saint-Martin/Saint-Barthélémy (9), Wallis et Futuna (6) et Saint-Pierre et Miquelon (2).

Saint-Pierre et Miquelon:

Surprise à Saint-Pierre et Miquelon, les deux seuls parrainages vont à Michèle Alliot-Marie et Jean-Luc Mélenchon, respectivement parrainé par les Conseillers territoriaux Jean-Pierre Lebailly et Nicolas Gourmelon.

Capture du site Conseil constitutionnel

Capture du site Conseil constitutionnel

Guadeloupe:

En Guadeloupe, les candidats de droite, François Asselineau et François Fillon reçoivent respectivement trois et sept parrainages. Marie-Luce Penchard et Lucette Michaud-Chevry font partie des sept élus ayant parrainé le candidat LR. Benoît Hamon en a récolté 15: Victorin Lurel naturellement, mais aussi Louis Galantine, Christian Jean-Charles, Josette Borel-Lincertin ou encore, Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre.

De son côté, Emmanuel Macron a récolté en Guadeloupe 26 parrainages. Parmi eux: Jacques Cornano et Ary Chalus. Le candidat d’En Marche! semble avoir aspiré les élus socialistes guadeloupéens. Enfin, Jean-Luc Mélenchon et Rama Yade obtiennent deux parrainages chacun tandis qu’Alain Juppé en obtient 1.

Tous les parrainages en Guadeloupe ici

Martinique:

En Martinique, les candidats parrainés sont plus variés: Nathalie Arthaud (5), François Asselineau (1), François Fillon (4), Benoît Hamon (4), Emmanuel Macron (12), Jean-Luc Mélenchon (5), Philippe Poutou (5) et Rama Yade (6). Parmi les têtes d’affiches, Ralph Monplaisir a parrainé François Fillon, tout comme Yan Monplaisir, Serge Letchimy a parrainé Benoît Hamon, Henri Romana a parrainé Emmanuel Macron et Serge Larcher a choisi Philippe Poutou.

Tous les parrainages en Martinique ici

Saint-Martin / Saint-Barthélémy:

Pour Saint-Martin et Saint-Barthélémy, Daniel Gibbs, Dominique Riboud, Anette Philips ont apporté leur parrainage à François Fillon. De son côté, René-Jean Duret a parrainé un « petit » candidat, Stéphane Guyot, tandis qu’Alain Gros-Desormeaux a parrainé Emmanuel Macron.

Guyane:

En Guyane, François Fillon reçoit 6 parrainages dont celui de Léon Bertrand. Alain Juppé en reçoit deux. Emmanuel Macron fait le plein avec pas moins de 20 parrainages parmis lesquels ceux de Rodolphe Alexandre et d’Isabelle Patient. Philippe Poutou en récolte 1 (Alain Tien-Liong) et Rama Yade en récolte 7. Petite surprise en Guyane, Oscar Temaru reçoit 4 parrainages: Georges Patient, François Dekon, Mylène Mathieu et Gauthier Horth. De son côté, Benoît Hamon n’en a reçu aucun.

Tous les parrainages en Guyane ici

Mayotte:

A Mayotte, Jacques Cheminade a reçu 1 parrainage, celui de Ben Youssouf Chihabouddine. François Fillon en a reçu 9, dont celui de Abdourahamane Soilihi. Benoît Hamon a été parrainé par 4 élus mahorais, dont Ibrahim Aboubacar, Thani Mohamed-Soilihi et Boinali Said. Emmanuel Macron a reçu, de son côté, 6 parrainages. Enfin, Rama Yade et Kamel Messaoudi en ont récolté 3 chacun.

Tous les parrainages à Mayotte ici

La Réunion:

A La Réunion, François Fillon reçoit pas moins de 38 parrainages (Didier Robert, Jean-Paul Virapoullé, Joseph Sinamalé, Michel Fontaine ou encore, Nassimah Dindar). Benoît Hamon reçoit 11 parrainages (Patrick Lebreton, Phillipe Naillet, Jean-Jacques Vlody). Emmanuel Macron récolte 8 parrainages dont ceux de Thierry Robert et Monique Orphé. Il est suivi de près par Jean-Luc Mélenchon avec 7 parrainages dont celui d’Huguette Bello. Enfin, Jean Lassale et la candidate citoyenne Charlotte Marchandise reçoivent 2 parrainages. La maire de La Possession Vanessa Miranville a parrainé Charlotte Marchandise. Rama Yade est parrainé par un élu réunionnais: Enaud Rivière.

Tous les parrainages à La Réunion ici

Nouvelle-Calédonie:

Parmi les parrainages calédoniens, Oscar Temaru en récupère 28, François Fillon 20, François Asselineau 2, Benoît Hamon 1 et Alain Juppé 1. Les élus indépendantistes calédoniens ont largement apporté leur parrainage à l’indépendantiste polynésien. Parmi eux, Victor Tutugoro, Président de l’Assemblée de la province Nord ou encore, Roch Wamytan. François Fillon récupère quant à lui les parrainages des élus de la droite calédonienne: Philippe Gomès, Gaël Yanno, Thierry Santa, Philippe Michel, Pierre Frogier ou encore Grégoire Bernut. Le seul parrainage de Benoît Hamon vient de Nadia Heo. Sonia Lagarde, maire de Nouméa, a parrainé Alain Juppé.

Tous les parrainages à Nouvelle-Calédonie ici

Wallis et Futuna:

A Wallis et Futuna, les six parrainages sont équitablement répartis entre François Fillon et Emmanuel Macron. Ce dernier reçoit notamment celui de Napole Polutele, député et François Fillon récupère, entre autres, le parrainage du sénateur Robert Laufoaulu.

Tous les parrainages à Wallis et Futuna ici

Polynésie française:

Parmi les « petits » candidats, François Asselineau reçoit deux parrainages venant de deux maires de l’archipel des Tuamotu. Le candidat Les Républicains François Fillon, soutenu localement par le Président de la Polynésie et son parti, récupère 23 parrainages. Alain Juppé en a reçu 5 dont celui du ministre du Développement des ressources primaires Tearii Alpha.

Sur ses terres, Oscar Temaru fait le plein de parrainages et en récolte 55: le sien pour commencer, mais aussi celui de Richard Tuheiava, ancien sénateur, Valentina Cross, Anthony Geros ou encore, Minarii Galenon. Plus surprenant, des élus autonomistes lui ont également apporté leur parrainage: Jonas Tahuaitu, député, et Frédéric Riveta, maire de Rurutu qui sont proches de Gaston Flosse ou encore, Joseph Kaiha, maire de Ua Pou.

Mais la grosse surprise en Polynésie française vient de Marine Le Pen qui, pour la première fois, reçoit massivement des parrainages d’un territoire d’Outre-mer. En effet, elle récolte pas moins de 35 parrainages venant principalement d’élus proches du parti autonomiste Tahoeraa Huiraatira de Gaston Flosse: Sylviane Terooatea, Thomas Mouthame, Sandra Levy-Agami, Cyril Tetuanui, Michel Leboucher, Monique Richeton, Evans Haumani ou encore, Teura Iriti. Cette semaine, Marine Le Pen a demandé par courrier le soutien officiel de Gaston Flosse. Le bureau exécutif du Tahoera Huiraatira a fait savoir son approbation mais l’officialisation de ce soutien devrait se faire ce mardi en Polynésie. Cela fait plusieurs semaines que la rumeur d’un soutien de Gaston Flosse à Marine Le Pen court en Polynésie française. Etape par étape, ce soutien se concrétise.

Ainsi, c’est la première fois que Marine Le Pen aura un soutien politique de poids en Outre-mer en la personne de Gaston Flosse. les candidats à la Présidentielle et les grands partis hexagonaux savent qu’ils ont besoin d’un relais politique influent dans les territoires ultramarins pour espérer récolter des voix. Preuve en est avec Benoît Hamon et le Parti socialiste qui ont perdu leur principal soutien: le parti indépendantiste d’Oscar Temaru. Par conséquent, Benoît Hamon n’a aucun parrainage en Polynésie française.

Tous les parrainages en Polynésie ici

Et la suite ici.

Un constat: jamais l’étape des parrainages n’a autant suscité d’engouement médiatique. Et pour cause, c’est la première fois en 2017 que les parrainages sont rendus publics. Dès l’ouverture de la procédure, de nombreux « petits » candidats ont dénoncé un procédé qui ne les favorise pas et ont pointé du doigt leurs difficultés dans cette première étape de la course à l’Elysée.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment