Nouvelle-Calédonie: Le ministre de la Justice en déplacement du 15 au 19 décembre

No Comment

©MaxPPP

Le ministre de la Justice et Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas sera en déplacement en Nouvelle-Calédonie du jeudi 15 au lundi 19 décembre 2016. La visite du ministre de la Justice intervient pendant que des tensions persistent entre les forces de l’ordre et la tribu de Saint-Louis.

Fin connaisseur de la Nouvelle-Calédonie, Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice sera sur le Caillou du 15 au 19 décembre pour une visite annoncée lors de la réunion de sécurité qui a eu lieu au Ministère de l’Intérieur le 5 novembre dernier. Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur, Jean-Jacques Urvoas et la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts avaient conjointement annoncé l’envoi de gendarmes et policiers supplémentaires avant février 2017, suite aux affrontements qui ont éclaté dans la tribu de Saint-Louis entre les forces de l’ordre et quelques jeunes habitants de la tribu. Sur place, nul doute que Jean-Jacques Urvoas devra réaffirmer l’intervention de l’Etat, notamment en termes de prévention de la délinquance, à l’heure où une partie des élus calédoniens pointent du doigt l’immobilité de celui-ci.

Des tensions ont éclaté dernièrement à la tribu de Saint-Louis, suite au décès de William Décoiré lors d'un contrôle routier ©DR

Des tensions ont éclaté dernièrement à la tribu de Saint-Louis, suite au décès de William Décoiré lors d’un contrôle routier ©DR

Quoiqu’il en soit, à son arrivée en Nouvelle-Calédonie jeudi matin, Jean-Jacques Urvoas sera reçu successivement par le gouvernement calédonien, le Président et les membres du Congrès, le Sénat Coutumier ainsi que l’Assemblée de la province sud. Le ministre de la Justice déjeunera à huis clos avec le maire-honoraire de Nouméa, Jean Lèques, et s’entretiendra avec la députée-maire de la capitale calédonienne, Sonia Lagarde. Vendredi, Jean-Jacques Urvoas visitera les différentes instances judiciaires calédoniennes: Palais de Justice, Tribunal mixte de commerce (TMC) et tribunal pour enfants et Tribunal d’instance et service de l’application des peines. Lors de la visite de ce dernier, le ministre de la Justice rencontrera Marianne Humbert-Deswarte, Vice-présidente, qui lui présentera les enjeux du contentieux électoral.

Rappelons que dans le volet des enjeux électoraux et des listes électorales référendaires, les partis indépendantistes demandaient l’inscription automatique de 25 000 Kanaks non-encore inscrits sur les listes référendaires. Lors du XVème Comité des signataires, Manuel Valls, alors Premier ministre, actait la demande en assurant: « il faut que l’ensemble de ceux répondant aux critères fixés par l’accord et la loi organique puissent y participer ». Il s’engageait également à « prévoir des démarches nouvelles et concrètes pour réduire le plus possible le nombre des non-inscrits ». Après vérification, le Haut-Commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie annonçait vendredi 9 décembre « que 4 628 personnes de statut civil coutumier et 4 097 personnes de statut civil de droit commun n’avaient pas fait la démarche de s’inscrire sur la liste générale et allaient en être informées. Ce sont donc 8 725 courriers qui vont être envoyés aux personnes concernées pour qu’elles fassent la démarche de s’inscrire sur la liste générale ».

En 2011, le Centre pénitentiaire de Nouméa - Camp Est, était pointé du doigt pour sur-population, insalubrité et conditions de détention inhumaines ©DR

En 2011, le Centre pénitentiaire de Nouméa – Camp Est, était pointé du doigt pour sur-population, insalubrité et conditions de détention inhumaines ©DR

Samedi, le Garde des Sceaux visitera le Centre pénitentiaire de Nouméa – Camp Est, en travaux depuis 2011, année où cet ancien bagne a été pointé du doigt pour sa surpopulation, son insalubrité et ses conditions de détention inhumaines. En plus d’une visite des lieux, Jean-Jacques Urvoas installera le nouveau directeur du Centre pénitentiaire, Régis Baudouin. Dans l’après-midi, le ministre de la Justice se recueillera au Cimetière des Communards sur l’Île des Pins. Pour son dernier jour de déplacement sur le Caillou, Jean-Jacques Urvoas se rendra dans la province Nord pour une rencontre des élus de l’Assemblée de la province et une visite de la section détachée du tribunal de première instance à Koné. Il sera également présent pour une réunion du comité de pilotage du projet de centre pour peines de Koné, un projet ayant pour but de désengorger le Centre pénitentiaire de Nouméa. Le ministre de la Justice quittera la Nouvelle-Calédonie pour Paris le lundi 19 au soir.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment