Mael Disa prend la Délégation interministérielle à l’Égalité des chances et de la visibilité des Outre-mer

No Comment

©Outremers360

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a officiellement installé, ce jeudi 16 janvier, la nouvelle Délégation interministérielle à l’Égalité des chances des Français d’Outre-mer, avec à sa tête Mael Disa. Cette nouvelle Délégation élargi son champs à la visibilité des territoires ultramarins

Ainsi, en plus de l’Égalité des chances des Français d’Outre-mer, la Délégation nouvelle mouture aura également en charge la visibilité des Outre-mer. Et pour remplir cette mission, le gouvernement a choisi le Guadeloupéen, entrepreneur et ancien référent de La République en Marche en Guadeloupe, Mael Disa.

« Les enjeux de la nouvelle Délégation (…) c’est faire en sorte que les talents ultramarins, qu’ils soient dans les territoires, dans l’Hexagone, puissent rayonner », a expliqué Mael Disa, mettant en exergue la mission de visibilité. Il a également dit son souhait d’œuvrer dans la définition des politiques de l’État en termes de mobilité, de continuité territoriale et naturellement, de visibilité. Ancien étudiant ultramarin dans l’Hexagone, Mael Disa connait lui-même les « épreuves » auxquelles les jeunes des territoires peuvent être confrontés.

Pour Annick Girardin, il s’agira de « lutter contre les discriminations que connaissent les Ultramarins dans l’Hexagone (…) et d’ajouter la mission complémentaire de la visibilité ». Pour accompagner le nouveau délégué, le gouvernement a aussi dépêché trois experts : Catherine Jean-Philippe, experte culturelle, Joëlle Monlouis, experte sport, et Ferdinand Mélin-Soucramanien. « Se couper de l’imaginaire des Outre-mer c’est se couper de l’imaginaire français », a déclaré Catherine Jean-Joseph, qui est notamment co-fondatrice de l’école Miroir et membre de l’Observatoire Médias-Éducation du CSA, avec qui elle sera en lien durant sa mission.

De son côté, Joëlle Monlouis, avocate au Barreaux de Paris et experte en droit du sport entend « dresser un constat » du domaine, « identifier les acteurs qui y œuvrent » pour les rendre visibles et « appuyer le travail de la Délégation ». Enfin, Ferdinand Mélin-Soucramanien, expert universitaire, veut « donner corps à l’article 51 de la loi EROM » visant à créer une chaire d’excellence Outre-mer pour « réinsuffler une culture des Outre-mer dans les Universités ». Autre nouveauté, la Délégation interministérielle n’est plus rattachée au Premier ministre mais à la ministre des Outre-mer.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data