Les entrepreneurs réunionnais appellent à la reprise de l’activité économique

No Comment

©Imaz Press Réunion

Alors que La Réunion vit un « lundi noir » en ce 26 novembre, les entrepreneurs de l’île ont lancé un appel à la reprise de l’activité économique. Une cinquantaine d’associations, syndicats, fédérations, confédérations et autres groupements ont cosigné cet appel retranscris ci-dessous.

« Nous sommes vos voisins, vos amis, des membres de votre famille.

Nous aussi, nous sommes parents et inquiets de l’avenir de nos enfants.

Nous aimons La Réunion et revendiquons que chacun puisse vivre dignement sur notre île.

Nous sommes aussi des créateurs d’activité : artisans, commerçants, industriels, agriculteurs, entrepreneurs du bâtiment, professions libérales, acteurs de la formation : nous nous croisons tous les jours, tôt devant les écoles ou tard dans les embouteillages.

Les personnes qui travaillent avec nous ont placé leur confiance et celle de leurs familles dans nos entreprises. Nous avons la responsabilité de payer les salaires à la fin du mois, de garantir la sécurité et la santé de nos collaborateurs, d’assurer la livraison de nos produits, des services et des travaux, de jour comme de nuit, pour tous les réunionnais.

Nous sommes conscients des grandes difficultés que connaissent de nombreux réunionnais.

Mais aujourd’hui, nous devons dire notre grande inquiétude car la paralysie prolongée de notre île et les actes de vandalisme des dernières nuits, dégradent fortement la situation économique de notre territoire.

Nous sommes d’autant plus inquiets que notre île manque déjà cruellement d’emplois et les tensions en cours aggravent cet état des lieux.

Les conséquences négatives de la crise frappent déjà notre économie :

·       Près de 100 000journées de travail sont perdues chaque jour par nos salariés et nos entrepreneurs ;

·       Des pertes de bétail par milliers ;

·       Des fruits et légumes qui pourrissent au champ ;

·       Des cannes qui ne sont plus livrées alors que la saison est déjà catastrophique ;

·       Le BTP est à l’arrêt : les retards de livraison de fin d’année, chantiers désertés, appels d’offre manqués ;

·       L’industrie est bloquée : pas d’alimentation des magasins, ce qui va générer rapidement des pénuries ;

·       Le blocage du port a déporté les portes conteneurs vers l’Afrique du Sud et Maurice engendrant une pénurie de plusieurs semaines ;

·       Les établissements de santé ont beaucoup de mal à assurer le traitement de leurs patients voire même à les alimenter ;

·       Il en est de même dans les secteurs touristique et hôtelier pour l’alimentation de leurs clients ;

·       Les boulangers ne pourront bientôt plus fabriquer de pain, les commerces alimentaires sont en rupture de nombreux produits au bout de quelques heures faute d’approvisionnement.

La liste est encore longue.

Chaque jour de blocage est un jour de recul pour notre île : un nombre alarmant d’emplois sont menacés et par ricochet autant de familles dont l’avenir sera impacté.

Nous avons toujours milité pour une économie qui se développe, pour plus de formation et d’emplois pour tous et en particulier pour nos jeunes.

Une économie sinistrée, ce sera plus de précarité et de difficultés pour notre population.

Ne nous trompons pas : les millions d’euros qui partent en fumée tous les jours avec le blocage de l’économie, ce sont nous, tous les réunionnais, qui les paierons.

Les difficultés, nous les connaissons aussi. Nombreux parmi nous ont dû abandonner leur rêve d’entreprendre à la barre du tribunal. Certains sont encore sur la corde raide et songent à jeter l’éponge.

Nous serons nombreux à aller voir notre banquier et nous battre pour la survie de notre entreprise ou la reconstruction de nos entreprises vandalisées.

Il nous faudra aussi déclarer nos collaborateurs en chômage partiel.

Il nous faudra patiemment refonder l’image détériorée de La Réunion aux yeux de nos partenaires et de nos visiteurs car le tourisme est l’un des piliers économiques qui peut légitimement donner de l’espoir et de nombreux emplois à notre île.

Rien ne sera plus comme avant pour nous tous. Il nous faudra du courage et de la volonté pour relancer la machine économique avec l’aide de tous nos salariés mères et pères de foyers qui, comme nous, craignent pour les fermetures d’entreprises et les pertes d’emplois.

Malgré les difficultés que nous partageons, nous restons convaincus qu’il n’y a de solution que dans le dialogue et la construction, ensemble.Nous comprenons le souhait d’avoir des réponses à effet immédiat. Nous souhaitons aussi un dialogue ouvert pour construire un projet de société pour les années à venir où chacun aura sa place.

Notre combat de chaque jour est de maintenir et créer des emplois sur notre île. Il ne nous est pas autorisé de baisser les bras dans ce combat-là.

Aujourd’hui nous demandons à l’ensemble des réunionnais en leur qualité respective de nous aider à redémarrer sans délai l’activité économique. Pour que La Réunion avance, nous devons avancer main dans la main et pas les uns contre les autres. Merci.

#ensemblelareunion ».

 

Liste des signataires de l’appel : 

–        AACC (Association des Agences Conseil de Communication)
–        ADIR (Association Des Industriels Réunionnais)
–        ARIBEV (Association réunionnaise interprofessionnelle pour le bétail et les viandes)
–        ARIFEL (Association Réunionnaise Interprofessionnelle Fruits et Légumes)
–        ARIV (Association Réunionnaise Interprofessionnelle de la Volaille et du Lapin)
–        Association de Gestion du Centre-ville Dyonisien (AGCV)
–        Associations des commerçants de Saint Paul, Saint Pierre, Saint Joseph, Saint André
–        CDAMS (Confédération Départementale de l’Artisanat et des Métiers de Service)
–        CGPER (Confédération Générale des Planteurs et Éleveurs de La Réunion)
–        Chambre des Huissiers
–        Chambre des Notaires
–        Coopérative des Avirons
–        CPME Réunion (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises de La Réunion)
–        CROEC (Ordre des Experts Comptables)
–        Digital Réunion
–        EDE (Entreprenons, Dynamisons Ensemble)
–        FAR (Fédération des Architectes de La Réunion)
–        FCD (Fédération des Entreprises du Commerce et de la Distribution)
–        FDSEA (fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles)
–        FEP (Fédération des Entreprises de Propreté et Services Associés)
–        FFB (Fédération des Banques Françaises Réunion)
–        FFP (Fédération Formation Professionnelle)
–        FIACRE (fédération interprofessionnelle des alcools de canne de La Réunion)
–        FPIR (Fédération des Promoteurs de La Réunion)
–        FRABP (Fédération Réunionnaise des Artisans Boulangers Pâtissiers)
–        FRBTP (Fédération Réunionnaise du Bâtiment et des Travaux Publics)
–        FRCA (Fédération Régionale des Coopératives Agricoles)
–        Groupement des Entrepreneurs de Manutention de Port-Réunion (GEMPR)
–        IFEC (Experts Comptables)
–        JA (Jeunes Agriculteurs)
–        Les agences de voyages
–        MEDEF Réunion (Mouvement des Entreprises de France)
–        Produits Pays
–        S2IR (Syndicat des Importateurs Indépendants)
–        SICR (Syndicat de l’Importation et du Commerce de La Réunion)
–        SOR (Syndicat des Opticiens Réunionnais)
–        SRESS (Syndicat Réunionnais des Exploitants de Station-service)
–        Syndicat des Pharmaciens de La Réunion et de Mayotte
–        SYPRAL (Syndicat des Professionnels des Activités de Loisirs)
–        Transports et Logistiques de France (TLF) – Réunion
–        U2P (Union des entreprises de Proximité)
–        UCD (Union des Commerçants Dionysiens)
–        UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie)
–        UNEC (Union Nationale des Entreprises de Coiffure)

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés