Législatives 2017 – d’Outre-mer en Hexagone: Félix Beppo, candidat Divers gauche à Paris

No Comment

©DR

Ils sont originaires des Outre-mer et se lancent dans la campagne des Législatives dans l’Hexagone. Exercice difficile, Outremers360 s’intéresse à ces candidats qui relèvent le défi d’être les porte-paroles de leur territoire d’adoption. Après les portraits de Corinne Narrassiguin, candidate dans le Val-de-Marne, et Philippe Milia, à Aubervilliers, rencontre avec Félix Beppo, candidat divers gauche dans la 18ème circonscription de Paris.

Originaire de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, c’est à l’âge de six ans que Félix Beppo rejoint l’Hexagone, plus précisément le quartier de la Goutte d’Or dans le 18ème arrondissement de Paris qui l’a vu grandir et s’engager en politique. « Je suis engagé depuis longtemps. J’ai fait 30 ans au Parti socialiste et je suis adjoint au maire du 18ème arrondissement depuis 9 ans », nous raconte Félix Beppo. Son envie de se lancer, pour la première fois, dans une campagne législative relève de son expérience d’élu proche du terrain: « J’ai une délégation qui fait de moi un élu de proximité. J’entends beaucoup de préoccupations des citoyens du 18ème arrondissement que j’essaye, depuis 2011, de relayer auprès du Parti socialiste, et de regarder comment les partis politiques prennent tout cela en considération ».

Et c’est là que le bât blesse. « J’ai été déçu parce que ces préoccupations n’ont pas été entendues, notamment au moment de l’élection de François Hollande. J’ai constaté l’écart qui se creuse entre les partis politiques traditionnels et la majorité silencieuse », admet-il. Revendiquant une candidature « constructive et forte de 30 ans de militantisme, d’engagement politique et d’élu local », Félix Beppo veut être « le porte-parole de tout ce qui a été dit et qui n’était pas audible à l’intérieur de (sa) formation politique ». Pour ce qui est de son étiquette en cas de victoire, Félix Beppo l’assure: « Je serais un député indépendant, mais je n’ai rien contre la majorité présidentielle. Je veux être un député constructif ». « Je n’ai pas envie d’aller à l’Assemblée nationale pour m’opposer à tout ce qui sera proposé, j’ai plutôt envie de construire des solutions aux problèmes des Français ».

Assemblée citoyenne, sécurité, commerces et accueil des réfugiés

Dans son programme, Félix Beppo défend un projet qui lui tient visiblement à cœur, toujours en lien étroit avec son engagement d’élu de proximité. « Je propose un contrat de mandature aux électeurs: je souhaiter créer une assemblée citoyenne de la 18ème circonscription, sur la base du volontariat, afin que mes amendements et projets de lois soient étudiés avec la population », explique-t-il. « Je veux qu’on entende la voix des 100 000 citoyens de cette circonscription », assure le candidat en taclant le député sortant, le socialiste Christophe Caresche, qui « n’a jamais fait de compte rendu de son mandat et n’a jamais sollicité les citoyens de sa circonscription ». « Je propose aussi que la réserve parlementaire soit discutée avec les citoyens et que nous l’attribuons ensemble et non pas « à discrétion du député » comme c’est le cas jusqu’à maintenant ».

©Blog / Félix Beppo

Parmi les propositions phares du candidat Beppo: la création d’une assemblée citoyenne pour la 18ème circonscription ©Blog / Félix Beppo

Félix Beppo défend également d’autres thème de campagnes, « des sujets qui sont spécifiques au 18ème arrondissement et sur lesquels les citoyens attendent des propositions concrètes ». Sur la sécurité d’abord, Félix Beppo propose la création d’une police municipale à Paris: « Avec ce qui s’est passé depuis Charlie, on a besoin de passer à une autre étape, de faire monter une force de sécurité de proximité qui soit placée sous la conduite du Maire ». Autre sujet important pour cette circonscription parisienne: les migrants et les réfugiés. « On s’aperçoit bien qu’il manque une politique d’accueil cohérente pour ces populations et qu’on ne peut pas laisser les riverains, les collectivités seuls face à cette problématique. Il faut une loi qui encadre davantage et mieux ces questions-là », affirme-t-il.

Enfin, sur les commerces, nombreux dans cette circonscription, Félix Beppo entend « donner les pouvoirs aux Collectivités sur certaines zones afin d’orienter ce qui se passe en matière commerciale ».

Une circonscription à 26 candidats

Lors du premier tour qui aura lieu le 11 juin, Félix Beppo sera confronté à 25 autres candidats. Un reflet, selon lui, de la situation compliquée des partis traditionnels, « discrédités ». « On ne pense plus qu’ils représentent la diversité des opinions, la diversité sociologique et la diversité de pensée et de propositions ». Surtout, Félix Beppo regrette l’attention réservée aux « gros » candidats, notamment Myriam El Khomri (PS) et Caroline De Haas (EELV – PCF). « Les gens ne comprennent pas pourquoi depuis 4 mois, les médias ne font qu’installer le match retour de la loi travail. Je ne conteste pas la nécessité de faire des choses en matière de travail, mais ce match retour n’est pas la priorité des gens que je rencontre au quotidien ».

« Cela fait un an et demi que je suis en campagne: Myriam El Khomri n’était pas candidate, la loi travail n’était pas sortie, Mr Macron était ministre de l’Economie et son parti n’était pas créé », affirme-t-il, « c’est une campagne pour faire entendre la voix des gens responsables, qui s’intéressent à la chose politique, et qui disent que la bataille classique des partis politiques ne marche plus », conclut le candidat qui compte bien s’armer de « courage et de constance » pour faire entendre sa voix et celle des habitants qu’il veut porter à l’Assemblée.

Les candidats dans la 18ème circonscription de Paris:

La 18ème circonscription regroupe une partie du 9e arrondissement et une partie du 18e arrondissement:

1 – Mme Carla ARENAS – ECO
2 – Mme Violette BARANDA – DVG
3 – Mme Caroline DE HAAS – EELV – PCF
4 – Mme Camille ALIX – DIV
5 – M. Jean-Baptiste VILLEMUR – DIV
6 – M. Sylvain PERRET – DIV
7 – Mme Catherine LISCOËT – EXG
8 – Mme Alena AVERIYANOVA – DLF
9 – M. Francis SANDO – DVD
10 – Mme Myriam EL KHOMRI – PS
11 – Mme Mathilde VASSOR – ECO
12 – M. Pierre-Yves BOURNAZEL – LR
13 – M. Franck HERLANGE – DVG
14 – M. Paul VANNIER – FI
15 – Mme Fatou TALL – DIV
16 – M. Félix BEPPO – DVG
17 – M. Sébastien PERIMONY – DIV
18 – Mme Constantine NANFAH – DVD
19 – Mme Annie LAVENIER – FN
20 – M. Arnaud VIVIANT – EXG
21 – Mme Marie DUVAL – DIV
22 – Mme Michèle POHYER – EXG
23 – M. Arnaud AMBROSELLI – DIV
24 – M. Yves HULOT – DIV
25 – M. Gilles BRUNEBARBE – EXD
26 – M. Pierre TONDEUX – DIV

Les 18 circonscription parisiennes ©France 3 Paris IDF / G. Courtois

Les 18 circonscription parisiennes ©France 3 Paris IDF / G. Courtois

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment