En remportant une grande ville de Polynésie, les indépendantistes « relancent une dynamique »

No Comment

Moetai Brotherson, Oscar Temaru et Antony Geros, nouveau maire de Paea, le 12 juin à Papeete ©Facebook

En remportant ce 28 juin le second tour des municipales à Paea, commune de plus de 13 000 habitants sur la côte ouest de Tahiti, les indépendantistes espèrent relancer « une dynamique au niveau du parti ».

L’heure était à la fête dimanche soir dans cette grande commune de Tahiti. Au fil du dépouillement, une liste prend de l’avance : celle d’Antony Geros, cadre du parti indépendantiste Tavini Huira’atira, qui a misé sur l’union. Avec 47,02% et 2 969 voix, l’ancien président de l’Assemblée de Polynésie et ancien Vice-président de la Collectivité prend enfin la mairie de Paea après 24 ans et cinq batailles électorales face au maire Jacqui Graffe, élu pour la première fois en 1975. Et avec un taux de participation de près de 70% dans la commune, bien au-dessus du taux global, la victoire est encore plus savoureuse.

« Faa’a n’est plus toute seule », s’est réjoui une militante, interrogée par Radio 1 Tahiti. La ville de Faa’a, commune la plus peuplée de Polynésie, est historiquement acquise au vote indépendantiste. Au 1er tour, son maire, Oscar Temaru, a été réélu haut la main. Surtout, le parti renoue avec les victoires électorales car en plus de Paea, le parti a remporté l’atoll de Manihi (archipel des Tuamotu) et l’île de Raivavae dans les Australes. Sans compter la réussite des listes d’union, à Arue par exemple, ou encore les communes associées remportées à Taha’a ou Huahine, rappellent nos confrères.

Contexte particulier à Paea

Pour le leader indépendantiste Oscar Temaru, ces bons résultats « relancent une dynamique au niveau du parti ». « Le Tavini Huira’atira a gagné quatre communes. C’est énorme », a salué le maire de Faa’a. « Il faut ré-analyser ces résultats et repartir sur le terrain », poursuit-il, soulignant « le travail à faire » pour « remettre en place les structures qu’il faut autour de chaque commune ». Quoiqu’il en soit, Oscar Temaru n’y voit que du « positif » : « c’est encourageant pour tout le monde ». Les responsables du parti entendent donc « faire bouger les choses » au lendemain de cette victoire, qui s’inscrit dans un contexte particulier.

Arrivé en tête au 1er tour, le maire sortant et candidat à sa réélection Jacqui Graffe décède le vendredi 22 mai, « après un long combat contre la maladie ». C’est finalement son héritière politique, Tepuaraurii Teriitahi, qui prendra la suite de la campagne électorale, tout en laissant le nom de Jacqui Graffe en tête de liste. Car en Polynésie, le vote affectif est important : Jacqui Graffe, metua de la commune, peut encore gagner une municipale. Mais au lendemain de son décès, sa liste est minée par les divisions en interne qui vont finalement profiter au principal challenger. Antony Geros le reconnait, « les choses auraient été plus difficiles » avec le maire historique face à lui, « mais on aurait quand même gagné », assure-t-il. Au 1er tour, seules 87 voix séparaient Jacqui Graffe et Antony Geros.

Déception à Papeete

Pour autant, le parti indépendantiste n’est pas sans regrets, à Papeete notamment, où la liste de Chantal Galenon, arrivée 3ème, a même perdu 204 voix entre le 1er et le 2nd tour. « Il faut regretter que tous ceux qui voulaient une alliance pour ce changement, à savoir Tauhiti Nena, Chantal Galenon et Marcel Tuihani n’ait pas pu se faire », commente le député indépendantiste Moetai Brotherson. « Ce sont des élections locales, avec des décisions qui sont prises localement », plaide le leader Oscar Temaru, toujours interrogé par Radio 1 Tahiti.

Résultat des courses dans la capitale polynésienne : Michel Buillard est reconduit pour un cinquième mandat avec seulement 149 voix d’avance sur son challenger Tauhiti Nena, qui a pourtant gagné 2 595 voix entre les deux tours grâce à des soutiens de poids, dont l’ancien président de la Polynésie Gaston Flosse.

Municipales 2020 : Les résultats en Polynésie française

Avec notre partenaire Radio 1 Tahiti. 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data