Congrès ACCDOM: Sophie Charles, Présidente de l’ACCD’OM: «Nous devons porter nos problèmes et nos spécificités au plus haut niveau de l’Etat et de Bruxelles »

No Comment

© DR/ ACCD’OM

Durant une semaine, la Guadeloupe a accueilli le 26ème Congrès de l’ACCD’OM. L’assemblée d’élus, réunie pour le dernier jour au Conseil Régional de Guadeloupe, a adopté une série de motions issue de leurs travaux au cours de ce Congrès ACCD’OM. La Présidente de l’ACCD’OM revient pour Outremers 360, sur les temps forts de cet évènement.

Du 21 au 27 octobre, les 180 élus issus des 112 communes d’Outre-mer se sont réunis pour discuter, débattre mais aussi faire partager leurs expériences autour du thème « Sociétés et générations ultramarines en évolution: quelles perpectives ? ». Mais ce Congrès s’est penché également sur d’autres sujets qui ont marqué l’actualité, comme le souligne Sophie Charles, Présidente de l’Association des communes et des collectivités d’Outre-mer. « Il s’agit en premier lieu des finances des collectivités locales. Ce point fait partie d’une motion particulièrement détaillée. Nous avons aussi parlé des Assises de l’Outre-mer qui est le deuxième point important pour nos collectivités ». Concernant les finances locales, les congressistes ultramarins ont réclamé un traitement équitable lors de la contribution à la réduction des dépenses publiques. Ils ajoutent « les communes des DOM ont supporté un effort beaucoup trop lourd depuis trois ans » indique la motion votée à l’unanimité. Sur le deuxième sujet, les  élus se sont exprimés sur la nécessité de faire davantage la voix des élus locaux, qui agissent au quotidien auprès des citoyens.

« Je retiens un bilan positif de ce Congrès car nous avons eu des échanges fructueux.Nous avons pu sortir des motions qui vont être portées dans nos territoires et auprès de notre gouvernement ».précise Sophie Charles. Au total, ce sont huit motions couvrant l’ensemble des sujets débattus, qui ont été adoptées au Conseil régional de Guadeloupe. Outre la motion sur les finances locales, on note la mise en place d’une réflexion visant à obtenir l’intervention, à terme, de l’agence européenne Frontex sur les deux territoires de Guyane et de Mayotte, la concrétisation de la promesse du Président de la République d’installer l’AFB (l’Agence Française de Biodiversité  en Outre-mer, ndlr).

La Présidente de l’ACCD’OM a rappelé l’importance de l’union pour défendre les dossiers des collectivités ultramarines. « Ensemble, nous sommes plus forts. Il est important que l’ensemble des communes se regroupe sous l’égide de l’ACCD’OM, parce que nous portons une parole qui la parole des Outre-mer. De plus, les problèmes que nous rencontrons et les spécificités que nous disposons sur nos territoires doivent être portés au plus haut des instances de l’Etat mais aussi à Bruxelles ».

Lors du discours de clôture, Sophie Charles a annoncé les nouveautés pour le prochain Congrès qui se tiendra en Guyane en 2018. « Nous avons décidé de poser des thèmes qui seront incontournables dorénavant pour les ateliers. Nous allons avoir des ateliers particuliers qui seront dédiés à la culture, au tourisme, à l’économie, en plus des ateliers finances locales, développement durable et la rencontre des centres de gestion. ». En attendant, l’ACCD’OM organisera sa prochaine assemblée générale durant le mois de novembre. « Elle se tiendra à Paris, le dimanche qui précède le Congrès des Maires ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés