Agence française de la Biodiversité: Le Conseil d’administration révélé

No Comment

©DR

L’Agence française de la Biodiversité réunit ce jeudi pour la première fois son Conseil d’administration. Parmi les 43 représentants, on retrouve 5 sièges accordés aux Outre-mer. Tous les bassins sont représentés.

Cette première réunion du Conseil d’administration de l’Agence française de la Biodiversité (AFB) a lieu aujourd’hui au Ministère de l’Environnement, sous la direction de la ministre Ségolène Royal. Les 43 membres élaboreront la politique française dans le domaine de la biodiversité. Cinq des 43 membres représentent les Outre-mer:

Pour la Guadeloupe, c’est Ferdy Louisy qui a été nommé en qualité de représentant des établissements publics nationaux. Egalement maire de la commune guadeloupéenne de Goyave, il fut président de l’établissement des Parcs nationaux, aujourd’hui intégré à l’AFB.

Ferdy Louisy ©DR

Ferdy Louisy ©DR

Pour La Réunion, c’est Sonia Ribes-Beaudemoulin qui a été désignée en sa qualité de conservatrice du Museum national d’histoire naturelle de l’île. Elle est également co-fondatrice de Vie Océane, association pour la défense des récifs coralliens et fondatrice de la Société d’Etudes Ornithologiques de La Réunion (SEOR). En début de semaine, L’ACCD’OM pointait du doigt l’absence des Outre-mer de l’Océan Indien à l’AFB, tant sur le plan géographique avec la répartition des antennes maritimes que sur le plan représentatif dans le Conseil scientifique de l’Agence.

©DR

Sonia Ribes-Beaudemoulin ©DR

Patrick Lecante, maire de Montsinéry-Tonégrande en Guyane, a été désigné en sa qualité de représentant des collectivités territoriales. Patrick Lecante est également l’ancien administrateur de l’agence de l’eau en Guyane (ONEMA), maintenant intégrée à l’AFB.

Patrick Lecante ©DR

Patrick Lecante ©DR

Pour la Martinique, c’est Serge Letchimy, député depuis 2007, Président de la région de 2010 à 2015 et maire de Fort-de-France de 2001 à 2010, qui a été désigné en tant que parlementaire.

Serge Letchimy ©MaxPPP

Serge Letchimy ©MaxPPP

Enfin, pour le Pacifique, le cinquième siège ultramarin au Conseil d’administration de l’AFB a été attribué à la députée polynésienne et ancienne ministre de l’environnement Maina Sage. Nommée en sa qualité de parlementaire, Maina Sage avait entrepris un travail conséquent en amont de la COP 21.

Maina Sage ©AFP

Maina Sage ©AFP

La Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, Saint-Pierre et Miquelon et Mayotte ne sont pas représentés dans le Conseil d’administration de l’AFB. Ces territoires pourront certainement s’appuyer sur les représentants de leur bassin. Rappelons que l’Outre-mer représente 80% de la biodiversité française et à peine 2,15% du Conseil d’administration de l’AFB.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment