Accords de Papeete : Rencontre entre Edouard Fritch et Jean-Marc Ayrault

No Comment

©Tenahe Faatau / Outremers360

Le Président de la Polynésie française Edouard Fritch était ce matin au Quai d’Orsay où une rencontre a été organisée avec le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault. Au menu de cette rencontre: la problématique des visas étrangers et les Accords de Papeete, déjà abordés la veille avec la ministre des Outre-mer.

Ce fut sa dernière rencontre avec un ministre du gouvernement français pour cette mission d’une semaine à Paris. Avec le ministre des Affaires étrangères, le Président de la Polynésie française a abordé la problématique de délivrance des visas pour les touristes étrangers. Gérées par l’Etat, le gouvernement de la Polynésie française souhaite, depuis déjà quelques années, faciliter les démarches d’obtention de visa pour les touristes qui voudraient se rendre en Polynésie. Cette volonté va de pair avec le développement du marché touristique asiatique et plus particulièrement, chinois. L’autre dossier abordé fut celui des Accords de Papeete, « pour le développement de la Polynésie française dans la République ». Un dossier que le Président de la Polynésie française a aussi évoqué lors de son entretien avec la ministre des Outre-mer. Ces accords seraient inspirés des travaux de l’ancien ministre des Outre-mer Victorin Lurel sur l’égalité entre les Collectivités d’Outre-mer et l’Hexagone. Leur mise en place irait également dans le sens d’un « toilettage » du statut polynésien, évoqué plus tôt dans la semaine avec Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, un toilettage qui devrait être finalisé avant fin 2016.

©Tenahe Faatau / Outremers360

©Tenahe Faatau / Outremers360

Dans un volet plus diplomatique, Edouard Fritch a tenu hier une réunion de préparation à son déplacement aux Nations-Unies en Octobre, lors de la 4ème commission chargée de la décolonisation. Aux côtés des responsables diplomatiques de l’Etat auprès de l’ONU, le Président de la Polynésie française a préparé son intervention prochaine devant le comité des 24. Depuis le 17 mai 2013, la Polynésie française est réinscrite sur la liste onusienne des Territoires à décoloniser, à l’issue d’une longue bataille menée par les indépendantistes polynésiens. Depuis, ils sont les seuls à faire entendre leur voix auprès du comité des 24, chargé du processus de décolonisation. Edouard Fritch ira donc en octobre défendre la voix des autonomistes et implicitement de l’Etat, qui selon le mouvement indépendantiste, voit d’un mauvais oeil cette réinscription. Edouard Fritch sera d’ailleurs soutenu par le représentant permanent de la France à l’ONU, ce qui pourrait éventuellement mettre à mal le positionnement de l’Etat et les relations entre le gouvernement français et le parti indépendantiste, seul soutien local du Parti Socialiste.

Le 17 mai 2013, les indépendantistes polynésiens ont obtenu la réinscription de la Polynésie française sur la liste onusienne des pays et territoires à décoloniser ©La Dépêche de Tahiti

Le 17 mai 2013, les indépendantistes polynésiens ont obtenu la réinscription de la Polynésie française sur la liste onusienne des pays et territoires à décoloniser ©La Dépêche de Tahiti

Durant cette mission à Paris, le Président de la Polynésie française aura rencontré successivement le Conseiller Outre-mer du Président de la République, l’Ambassadeur de Russie en France, le ministre de la Justice, les responsables diplomatiques de l’Etat auprès de l’ONU, la Secrétaire d’Etat à l’Egalité réelle, le délégué interministériel à l’Egalité des chances pour les Français d’Outre-mer, la ministre des Outre-mer et le ministre des Affaires étrangères. Edouard Fritch doit également passer par le Sénat, cet après-midi, avant de rejoindre la Polynésie française demain matin.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment