A Mayotte, Agnès Buzyn défend la qualité des soins des hôpitaux de l’île

No Comment

©Préfecture de Mayotte

La Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, en déplacement lundi à Mayotte, a estimé que les hôpitaux de l’île effectuaient « un remarquable travail », promettant notamment d’aider la maternité qui fait face à « une activité énorme ».

« Ce n’est pas vrai que le meilleur hôpital à Mayotte, c’est l’avion », a déclaré la Ministre, qui s’est rendue à l’hôpital de Dzoumogné (nord) et au Centre hospitalier de Mayotte (CHM) à Mamoudzou. « Il est vrai qu’aujourd’hui, certaines pathologies ne peuvent pas être prises en charge sur le territoire mais ce n’est pas étonnant, il y a d’autres hôpitaux en métropole qui ne prennent pas en charge toutes les pathologies. Mais il y a des pathologies pour lesquelles l’hôpital de Mayotte fait un remarquable travail, c’est un travail de proximité au service de la population. Ce serait dénigrer la qualité des professionnels qui y sont en considérant qu’il n’y a que l’avion. Certainement pas ! », a-t-elle lancé, après avoir écouté les doléances des personnels soignants munis de banderoles portant leurs différentes revendications.

« Par contre, quand on a une maladie rare, une maladie complexe, évidemment on peut être évacué mais c’est aussi vrai en métropole », a-t-elle ajouté. S’agissant de la maternité du CHM qualifiée par certains d’une des plus préoccupantes de France, Agnès Buzyn a assuré qu’elle était au contraire l’une des plus « formidables ». « La maternité de Mamoudzou assure une activité énorme. Cette activité est en croissance et ce sont des professionnels extrêmement engagés qui y font un superbe travail », a-t-elle souligné avant d’ajouter qu’il fallait « les aider parce que l’activité augmente énormément vu le nombre des personnes qui viennent accoucher à Mayotte ».

« Nous allons devoir accompagner cette augmentation d’activité, c’est une spécificité de Mayotte mais, avant de parler des problèmes, soulignons quand même l’engagement des professionnels qui font un travail remarquable », a-t-elle insisté. Selon la dernière étude de l’INSEE Océan Indien, la maternité de Mamoudzou a battu un nouveau record avec 9 514 naissances en 2016. 70% des femmes qui y accouchent viennent des Comores et entrent clandestinement à Mayotte pour mettre leurs bébés au monde en toute sécurité et/ou pour bénéficier du droit du sol dans ce département français. La Ministre des Outre-mer avait notamment annoncé une enveloppe de 120 millions d’euros pour la Protection maternelle et infantile.

A Mayotte ces 2 et 3 octobre, la Ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn était à La Réunion la veille. Elle y avait annoncé une « aide transitoire » de 50 millions d’euros au Centre hospitalier universitaire. Après Mayotte, Agnès Buzyn doit revenir sur l’île de La Réunion pour clôturer sa visite dans l’Océan Indien, avant le déplacement prochain d’Annick Girardin.

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment