Hyper Baby-boom: 75% des enfants naissent à Mayotte de mères étrangères

No Comment

Comme en 2015, le plus jeune département maintient son statut de plus grande maternité de France en atteignant un nouveau record. En 2016, 9 500 enfants sont nés à Mayotte de mères domiciliées sur le territoire, soit le plus haut niveau jamais enregistré, souligne une étude récente de l’INSEE.

« Le nombre de naissances a ainsi augmenté de 45 % entre 2013 et 2016 », déclare une étude de l’Insee Océan Indien publiée ce jeudi 31 août. Au total, 9 496 naissances ont été enregistrées en 2016 contre 8997 en 2015 dans les centres hospitaliers du département. L’ Insee a noté une forte progression de naissances de mères nées aux Comores. « En 2016, trois quarts des enfants sont nés d’une mère native de l’étranger. Celles-ci sont les principales contributrices de la forte progression du nombre de naissances à Mayotte. Les mères nées aux Comores mettent au monde 69 % des bébés nés sur le sol mahorais en 2016, soit une progression de 7 points par rapport à 2014 », précise l’étude.

Capture d’écran 2017-08-31 à 18.38.35

Une donnée qui place Mayotte au premier rang des départements français ayant le plus fort taux de naissances de mères de nationalité étrangère. « C’est à Mayotte que la proportion de naissances de mères de nationalité étrangère est la plus élevée (74 %), loin devant la Guyane (51 %) et la Seine-Saint-Denis (41 %) ». A contrario, la proportion de nouveaux-nés dont au moins un des parents est français diminue donc nettement, mais leur nombre augmente, passant de 5 200 en 2014 à 5 500 en 2016.

Capture d’écran 2017-08-31 à 18.34.30

120 millions d’euros en faveur des PMI de Mayotte

La sortie de cette étude coïncide avec la visite d’Annick Girardin dans le département. Ce jeudi, la Ministre des Outre-mer a participé à la pose de la première pierre de  la nouvelle Protection Maternelle et Infantile (PMI) de Vahibé. Annick Girardin n’a pas manqué de mentionner ce fait. « Les chiffres de la santé à Mayotte sont alarmants.  J’en suis pleinement consciente. il y a ces chiffres et ces données qui concourent à dresser un portrait sanitaire du territoire plus que préoccupant :10 000 naissances sont prévues pour l’année 2017, mais un taux de mortalité infantile et maternelle quatre fois plus  élevé qu’en métropole, une population jeune, avec plus de la moitié des habitants âgés de  moins de 20 ans et des indices de fécondité élevés, une couverture vaccinale faible chez les plus jeunes », a-t-elle déclaré.

Annick Girardin a promis une enveloppe de 120 millions d’euros. « Cette enveloppe de 120 millions d’euros de compensation doit permettre au conseil départemental, avec le concours du Centre Hospitalier de Mayotte (CHM), d’exercer plus sereinement sa compétence en matière de protection maternelle et infantile pour permettre un suivi des mères et des enfants », a-t-elle annoncé.

En effet depuis deux ans, le boom des naissances sature le service maternité du CHM et a provoqué la grogne du personnel en 2015. Les personnels soignants dénonçaient alors un manque de moyens face à l’activité croissante, poussant l’ancienne Ministre de la Santé Marisol Touraine a octroyé une enveloppe de 14 millions d’euros pour l’hôpital de Mayotte.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment