Tempête Isaac: Isaac a traversé sans encombre l’arc antillais

No Comment

© Météo France Antilles-Guyane

La tempête tropicale ISAAC est finalement passée plus au sud que les prévisions météorologiques le prévoyaient, épargnant ainsi l’arc antillais, de la Guadeloupe à la Dominique.

La tempête Isaac, premier épisode cyclonique de la saison 2018 touchant les petites Antilles, s’est beaucoup fait désirée dans les journées de mercredi à jeudi. Par principe de précaution, les préfectures de Guadeloupe et de Martinique avaient déclenché l’alerte rouge cyclonique dès le mercredi 12 septembre en fin d’après-midi. Mais la nuit de mercredi et la matinée de jeudi furent très calme. Une attente qui a parfois fait douter voire amuser certains internautes.

Il a fallu attendre le milieu d’après-midi pour voir les effets de cette tempête tropicale. Isaac s’est montré moins menaçant que prévu. Pour la Guadeloupe, des rafales de 68km/ aux Mamelles et de 86km/k à la Désirade ont été observés contre les rafales de 100km/h envisagés par les services météorologiques. Même constat en Martinique où  » les vents sont restés plus modérés avec des rafales en fin de nuit de l’ordre de 40 à 60km/h sur la façade Atlantique et sur les mornes. ( 57 km/h à Caravelle et au Vauclin) », précisait Météo France Antilles-Guyane.

Reprise des activités ce vendredi

En accord avec le rectorat et les collectivités, les préfets de Guadeloupe et de Martinique ont décidé de la réouverture des écoles et des crèches, des administrations et le redémarrage du port et de l’aéroport, ce vendredi 14 septembre.

A la Dominique fortement sinistrée par le passage de l’Ouragan Maria, le premier ministre de la Dominique a annoncé ce jeudi soir (13 septembre 2018), la levée de l’état d’urgence après le passage de la tempête Isaac. L’île n’a subi aucun dégâts.
Désormais, la tempête Isaac poursuit sa route vers la Mer des Caraïbes. le Centre national des ouragans (NHC) prévoit un déclassement de ce phénomène en onde tropicale.

Ouragan Florence, risques d’inondations aux Etats-Unis

Plus au nord, la côte est des Etats-Unis n’a plus que quelques heures à attendre avant l’arrivée de l’ouragan Florence, qui s’est encore un peu essoufflé mais qui reste extrêmement dangereux car il draine des pluies diluviennes et un risque d’inondations catastrophiques. » Des bandes de pluies accompagnées de rafales de vents dignes de la force d’une tempête tropicale arrivent sur les côtes des Outer Banks en Caroline du Nord », a indiqué jeudi le Centre national des ouragans (NHC) dans son bulletin de 8H00 (12H00 GMT). « Une montée des eaux et des chutes de pluies potentiellement mortelles sont attendues », a-t-il prévenu.

Environ 1,7 million de personnes ont été sommées de se mettre à l’abri loin du littoral de la Caroline du Sud, de la Caroline du Nord et de la Virginie. Ces trois Etats de la côte atlantique sont les plus menacés, mais la Géorgie a aussi décrété, mercredi, l’état d’urgence pour débloquer des moyens matériels par précaution.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment