COP 21 : La forêt amazonienne en grand danger

No Comment

C’est une nouvelle peu reluisante, quelques jours après la COP 21. Le Consortium international Amazon Tree Diversity Network, auquel fait partie l’IRD, vient de révéler dans sa revue Science Advances que 36 à 57% des essences amazoniennes risquent de disparaître.

C’est près de 8 700 espèces sur les 15 000 estimées lors du dernier inventaire publié il y a deux ans. À l’échelle de la planète, c’est près de 40 000 espèces d’arbres tropicaux exposés au risque d’extinction, soit un cinquième de végétaux menacés sur la planète. Un arbre sur deux pourrait donc disparaître à cause de la déforestation en Amazonie. L’étude a été réalisée par près de 160 scientifiques, dont les chercheurs de l’IRD. Parmi les espèces menacées, on retrouve le noyer du Brésil, qui représente d’importants enjeux économiques pour les pays de la région. Sur les 8 700 essences menacées, seules quelques unes figurent sur la liste rouge de l’ONG Union international pour la conservation de la nature (UICN). Certaines risquent de disparaître avant même d’avoir été observées et décrites.

En 2013, l’équipe de recherche avait déjà établi un recensement paru dans la revue Sciences. Les chercheurs avaient alors estimé à 15 000 le nombre total d’espèces, comparé aux 12 000 connues à ce jour. La nouvelle étude a permis de modéliser l’évolution des effectifs de chaque espèce, en fonction des différents scénarios de déforestation connus. Selon les scientifiques, la forêt amazonienne fait face à un front de menaces : construction de barrages et de mines, feux de forêt et sécheresse intensifiées par le réchauffement climatique. Depuis les années 70, près de 20% de la forêt a ainsi disparue et d’ici 2050, elle reculera encore de 30% selon les scénarios de déforestation. Dans le meilleur des cas, et surtout dans les zones protégées, l’étendue de la forêt diminuera tout de même de 10%. La même tendance s’observe dans toute la zone tropicale mondiale.

Arbre géant Cebu, contemplé par un Indien de la communauté Achuar ©Lou Dematteis

Arbre géant Cebu, contemplé par un Indien de la communauté Achuar ©Lou Dematteis

 

Premier poumon de la planète, la forêt amazonienne est en grand danger. Entre 36 à 57% des essences sont menacées d'extinction ©Brasil Passion

Premier poumon de la planète, la forêt amazonienne est en grand danger. Entre 36 à 57% des essences sont menacées d’extinction ©Brasil Passion

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment