COP 21 : Plus d’un tiers des essences amazoniennes menacées par la déforestation

No Comment

Selon les scénarios de déforestation envisagés, de 36 à 57 % des essences amazoniennes risquent de disparaître.

Au moment où l’on débat âprement dans les enceintes de la COP de l’atténuation liée à la  capacité d’absorption en carbone de la forêt et à l’océan, l’IRD (Institut de recherches et développement) et les instituts de recherches internationaux  lancent un cri d’alarme. Une espèce d’arbre sur deux pourrait être menacée en Amazonie. Soit jusqu’à 8 700 espèces, sur les 15 000 estimées lors du premier inventaire du bassin amazonien publié il y a deux ans, dont le fameux noyer du Brésil, qui représente d’importants enjeux économiques pour les pays de la région. Étendus à l’échelle de la planète, ces résultats laissent craindre que 40 000 espèces d’arbres tropicaux soient exposées à ce même risque d’extinction et élèvent à un cinquième la proportion de végétaux menacés sur la planète. Certaines risquent de disparaître avant même d’avoir été observées et décrites… S’ils se confirment, ces résultats élèveraient à 22 % le nombre de végétaux menacés sur la planète. Construction de barrages et de mines, feux de forêt et sécheresses intensifiés par le changement climatique: la forêt amazonienne doit faire face à un front de menaces. Les spécialistes estiment que près de 20 % de la forêt ont ainsi disparu depuis les années 1970.

Par Dominique Martin-Ferrari, Outremers Métamorphoses.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment