TAAF: Un nouveau plan de gestion pour la pêcherie australe

No Comment

© TAAF

Le Ministère des Outre-mer et le Ministère de l’Agriculture ont annoncé dans un communiqué la nomination d’un expert pour l’élaboration d’un nouveau plan de gestion de la pêcherie australe en 2019 dans les zones économiques exclusives (ZEE) des îles Kerguelen et Crozet.

De nouvelles mesures prises à la suite de la première mission chargée en septembre 2017 d’évaluer le cadre de gestion de la pêche à la légine dans les terres australes françaises. Les autorités ont ainsi opté pour une prolongation du premier plan de gestion de la pêcherie australe jusqu’au 31 aout 2019. Ensuite sera mis en place un nouveau plan de gestion dont l’objectif est de garantir la durabilité de l’exploitation ainsi que les exigences de labellisation MSC de la pêcherie de légines dans les eaux françaises.

Ce nouveau plan, assujetti à la nomination d’un expert pour l’élaborer, « conservera un haut niveau d’exigence environnementale, conformément aux engagements internationaux et à ceux pris dans le cadre de la réserve naturelle nationale. Il déterminera le système de gestion pour une période de 5 années et pourra être révisé en fonction des éventualités liées à la réglementation internationale (CCAMLR). Dans ce plan de gestion, le total admissible de capture (TAC) sera fixé pour une période triennale », précise le communiqué de la collectivité administrative des terre australes et antarctiques françaises.

Pour rappel, la pêche australe est soumise à des quotas et est gérée par le préfet, administrateur supérieur des TAAF. Ce secteur d’activité,strictement encadré, a généré en 2014, 80 millions d’euros de chiffres d’affaires et 580 emplois directs, indirects et induits à La Réunion.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment