Desserte aérienne: L’aéroport Aimé Césaire s’agrandit pour accueillir 2,5 millions de passagers en 2030

No Comment

La SAMAC  (Société Aéroport Martinique Aimé Césaire)a lancé depuis 2015 un chantier d’extension de l’aéroport de Martinique. D’ici 2020, la  structure aéroportuaire doublera sa surface afin de mieux accueillir les passagers.

La Société Aéroport Martinique Aimé Césaire (SAMAC) a dévoilé récemment  son nouveau projet d’extension aéroportuaire, avec un objectif d’atteindre un trafic de 2,5 millions de passagers à l’horizon 2030. Comme l’aéroport de Guadeloupe qui a également lancé un programme d’extension, l’aéroport de Martinique entend améliorer le parcours passagers  afin d’offrir aux voyageurs une expérience agréable en « dotant ainsi la Martinique d’un aéroport moderne, opérationnel, performant, en conformité avec la règlementation aéronautique européenne, et capable d’absorber un trafic passagers de plus en plus dense».

Ainsi, plusieurs extensions sont programmées : à l’ouest d’une part avec notamment de nouveaux comptoirs d’enregistrement, une nouvelle salle d’embarquement dédiée aux vols régionaux et de nouveaux filtres départ avec 9 filtres sûreté au lieu de 5 actuellement. A l’est, une nouvelle salle d’embarquement d’une capacité de 1000 m² incluant une nouvelle organisation de la galerie commerciale, de nouveaux commerces et services, la création de 2 nouveaux postes de stationnement avions moyen/long-courrier et et un nouvel espace dédié au tri bagages seront construits.Pour la conception et la réalisation des travaux, la SAMAC a fait appel à Aéroports de Paris Ingénierie (ADPI), INGEROP et Aéroports de Lyon Management et Service (ADLMS).

martiniqueAiméCésarie

En 2016, l’aéroport de Martinique a accueilli 1 864 582 passagers (soit une croissance de 9,9% du trafic en un an) avec la présence de 13 compagnies aériennes desservant 18 destinations. La SAMAC souhaite franchir la barre de 2 millions de passagers d’ici 2020 et 2,5 millions en 2030.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment