Desserte aérienne : L’aéroport de Guadeloupe en quête d’expansion

No Comment

© Aéroport de Guadeloupe

Depuis cinq ans, l’aéroport Pôle Caraïbes en Guadeloupe connaît une fréquentation de passagers en hausse continue. Pour conserver son standing, la structure est désormais contrainte de s’agrandir.

Avec un réseau de 27 destinations, dont 22 régulières, réparties entre la France Hexagonale, l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et la Caraïbe, l’aéroport de Guadeloupe conserve depuis deux ans sa place de 1er rang des aéroports des départements d’Outre-mer, de 9ème rang des aéroports de la Caraïbe et de 10ème rang des aéroports français. Au bilan du premier semestre 2017, le trafic progresse de +6,3% (transit inclus), avec 1 229 137 passagers traités. Sur le mois de juin 2017, c’est une progression de  +4,3% par rapport à juin 2016. La direction de l’aéroport guadeloupéen a expliqué « ces bons résultats » par la bonne tenue du trafic sur la majorité des réseaux et le décalage du week-end de la Pentecôte (juin contre mai en 2016).

L’activité de la structure aéroportuaire est également soutenue par son réseau Amérique du Nord avec + 22,3% de trafic supplémentaire comparé à juin 2016, avec la présence de compagnie comme Norwegian Airlines. Cette hausse est portée par la ligne Miami : bénéficiant d’un tarif promotionnel jusqu’à fin juin, elle voit son nombre de passagers augmenter de 79,0% (soit près de 1 000 passagers additionnels). Un chiffre qui pourrait évoluer avec l’arrivée de la desserte Atlanta/Pointe-à-Pitre proposée par Air France à l’automne prochain. Le réseau régional n’est pas en reste: les Iles du Nord, Saint Martin et Saint Barthélémy, affichent une croissance de 12,5%, le trafic Martinique/Guyane a connu une croissance de 8% par rapport à la période précédente. « C’est ce trafic low-cost et/ou moyen-courrier qui booste le trafic de l’aéroport Pôle Caraïbe depuis quelques années », explique le président du directoire de la société aéroportuaire, Alain Bièvre.

Le terminal régional de l'Aéroport de Guadeloupe © Aéroport de Guadeloupe

Le terminal régional de l’Aéroport de Guadeloupe réaménagée en 2015 © Aéroport de Guadeloupe

152 millions d’investissement pour accueillir 2,5 millions de passagers 

Pour maintenir son rang, la Société Aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes (SAGPC) qui s’occupe de la gestion de la plateforme aéroportuaire a engagé un programme d’investissement sur plusieurs années. Initialement fixé à 85 millions d’euros pour la période 2015-2020, ce plan d’investissement a été revu à la hausse pour s’établir désormais à 152 millions d’euros. Une enveloppe de 67 millions d’euros supplémentaires afin de mettre aux normes européennes l’ensemble de la plateforme aéroportuaire au niveau de la sécurité, renforcer le système de contrôle des bagages en soute pour répondre aux nouvelles réglementations européennes en matière de sûreté, augmenter la capacité de la salle d’embarquement, moderniser et remettre à niveau de la salle de livraison des bagages entre autres.

Le gestionnaire de l’aéroport Pôle Caraïbes avait fixé la  barre des 2,5 millions de passagers à l’horizon 2020, mais cet objectif pourrait être atteint bien avant. Si la tendance de croissance se confirme au second semestre 2017, le nombre de passagers pourrait atteindre 2 363 800 fin décembre, et même franchir la barre des 2,5 millions d’ici 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment