Polynésie française: Un premier dessalinisateur sur l’atoll de Fangatau

No Comment

Image d’illustration ©DR

Il avait été présenté en octobre dernier à l’occasion du salon Habitat Expo de Polynésie française, la société polynésienne O’pure installe actuellement son premier dessalinisateur solaire sur l’atoll de Fangatau, dans l’archipel des Tuamotu, révèle Tahiti-infos.

L’atoll de Fangatau est en passe d’accueillir le premier système du genre en Polynésie française. La société O’pure installe actuellement un dessalinisateur solaire pouvant produire à terme 600 litres d’eau douce et potable par jour pour l’atoll. Équipé de 60 à 70 panneaux solaires, le système est une aubaine pour les atolls polynésiens, voire même plus globalement pour les Outre-mer à l’instar de Mayotte, qui subit actuellement une période de sécheresse intense.

Comme tous les atolls, l'accès à l'eau potable et douce à Fangatau est un véritable enjeu ©DR

Comme tous les atolls, l’accès à l’eau potable et douce à Fangatau est un véritable enjeu ©DR

Pour rappel, le dessalinisateur solaire mis au point par Jean-Pierre Gaudfrin produit de l’eau potable à partir d’une eau salée ou saumâtre, en reproduisant le principe naturel d’évaporation et de condensation de l’eau. « C’est un panneau transparent d’un mètre sur deux ou d’un mètre sur trois sous lequel se trouve une bande de feutre », explique-t-il à la rédaction de Tahiti-infos. « L’eau est prise dans la mer grâce à une pompe solaire, elle est acheminée vers le système au niveau du feutre à un rythme de 4 litres par heure ». Pour la suite, « l’eau de mer est chauffée à l’intérieur du dispositif. Il se forme ensuite de la vapeur qui vient condenser sur la vitre avant. Cette condensation ruisselle le long de la vitre avant et est recueillie. Elle est non seulement douce puisqu’il n’y a aucun sel dans la vapeur mais en plus il n’y a plus de microbes, donc elle est potable à la sortie », précisait Jean-Pierre Gaudfrin en octobre dernier.

Jean-Pierre Gaudfrin, créateur du système Aquasol ©Cédric Valax / Radio 1 Tahiti

Jean-Pierre Gaudfrin, créateur du système Aquasol ©Cédric Valax / Radio 1 Tahiti

La potabilité de l’eau produite par le dessalinisateur est assurée par un filtre de charbon actif, lui assurant également un « bon goût », « car sans minéraux elle présente une certaine acidité ». Elle est enfin reminéralisée avec 80% de calcium et 20% de magnésium. Pour l’heure, deux modèles de dessalinisateurs sont proposés par la société O’pure: l’Aquasol 2000 qui permet une production quotidienne de 10 litres d’eau potable et l’Aquasol 3000 qui peut aller jusqu’à 15 litres d’eau potable par jour.

Catégories : bassin-pacifique-Appli

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment