Sécheresse à Mayotte : La rentrée scolaire toujours perturbée dans certains départements

No Comment

Certains établissements scolaires du sud de Mayotte fermés en raison de la pénurie d’eau, ont réouvert leurs portes le 12 janvier dernier. D’autres maires ont fait leur choix de repousser cette rentrée scolaire au 16 janvier.

La crise de l’eau à Mayotte pénalise le fonctionnement de la scolarité !  Les autorités préfectorales, académiques et municipales avaient pris la décision d’effectuer un report de la rentrée au 12 janvier, le temps de trouver des solutions à l’accueil des étudiants et des élèves dans des conditions acceptables. « Le dispositif mis en place leur permet de disposer d’eau courante pour l’entretien et d’eau en bouteille pour la boisson des personnels et des élèves. Les écoles du 1er degré sont ouvertes en fonction de la décision municipale liée à la distribution d’eau », a indiqué  le vice-rectorat. Une trentaine d’établissements du 1er degré ont pu bénéficier des travaux de raccordement d’eau par le réseau d’adduction engagés pour le 2nd degré. Cependant, la situation reste précaire pour d’autres établissements. Des maires et des parents d’élèves ont décidé de maintenir certaines écoles primaires fermées jusqu’à nouvel ordre dans certaines communes comme à Dembéni, Sada ou encore Chiconi. Dans cette commune, le maire a décidé de reporter la rentrée des élèves au lundi 16 janvier en expliquant que « la distribution d’eau n’était pas assurée dans toutes les écoles maternelles de la commune de Chiconi ».  Certains syndicats s’inquiètent déjà des modalités de « rattrapage » de ces jours perdus.
Il faudra faire preuve de patience puisque le retour à la normale ne sera pas dans l’immédiat. Selon le dernier point de Météo France à Mayotte, les pluies récentes de ces derniers jours n’ont eu aucun impact sur les réserves d’eau. « La saison des pluies est annoncée par Météo France pour début février dans le meilleur des cas et fin de la 2ᵉ semaine de février dans le pire scénario », ajoute la préfecture  lors du 12ème comité de suivi de la ressource en eau tenu le 11 janvier dernier. Pour préserver la ressource en eau, des mesures draconiennes ont été décidées par la préfecture: depuis le 25 décembre, huit communes du centre et du sud de l’île ne disposent pas d’eau courante domestique 2 jours sur 3.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment