Surf: Le Tahitien Michel Bourez vainqueur de la Billabong Pipe Master

No Comment

©WSL

Lundi 19 décembre à Hawaii, le surfeur professionnel tahitien Michel Bourez a remporté la Billabong Pipe Master, dernière étape du championnat du monde de surf. Le « Spartan » se hisse ainsi à la 6ème place du classement mondial, devant Kelly Slater.

A Hawaii lors de la Billabong Pipe Master, Michel Bourez élimine d’abord John John Florence (Hawaii) en quart de finale. Le numéro 1 mondial n’a pas résisté à la détermination du Tahitien. En demi finale, le « Spartan » s’octroie deux belles vagues, dont une notée à 8,57, qui lui permettent d’éliminer l’américain Kolohe Andino et de se retrouver en finale face à Kanoa Igarashi (USA). Ce dernier avait alors battu Kelly Slater lors de sa demi finale. Au final, Michel Bourez s’impose face à Kanoa Igarashi, grâce notamment à une vague notée 7,53.

©WSL

©WSL

Après une saison 2015 en demi teinte, où il finit à la 21ème position au classement mondial, Michel Bourez termine sa saison 2016 avec une belle victoire sur un spot mondialement connu, lors de la dernière étape du circuit professionnel mondial. Sa victoire à la Billabong Pipe Master hisse le champion, originaire de la commune de Papara à Tahiti, à la 6ème place du classement mondial, devant Kelly Slater ! Il ne fait cependant pas mieux que sa saison 2014 où il était classé 5ème, mais sa remontée en puissance augure une saison 2017 prometteuse.

Une victoire savoureuse pour le Tahitien, originaire de Papara, sur la côte ouest de Tahiti ©Kelly Cestari / WSL

Une victoire savoureuse pour le Tahitien, originaire de Papara, sur la côte ouest de Tahiti ©Kelly Cestari / WSL

John John Florence (Hawaii) garde la première place du classement mondial pour cette saison 2016. Il est suivi par Jordy Smith (Afrique du Sud), Gabriel Medina (Brésil), Kolohe Andino (USA), Matt Wilkinson (Australie), Michel Bourez (Polynésie française), Kelly Slater (USA), Julian Wilson (Australie), Joel Parkinson (Australie) et Filipe Toledo (Brésil) qui clôt ce top 10. Le Réunionnais Jérémy Florès (France) termine 25ème mais reste qualifié dans le WQS (circuit professionnel mondial) grâce à sa belle saison 2015 où il remporta notamment la mythique Billabong Pro Tahiti à Teahupo’o.

Banzai Pipeline, tubulaire prestigieuse

Située sur la côte Nord de l’île de Oahu (Hawaii), la vague de Banzai Pipeline, mondialement connue, est un des spots de surf les plus prestigieux de la planète, au même titre que Pe’ahi, plus connue sous le nom de Jaws, Teahupo’o ou encore Nazaré. « Tubulaire », c’est à dire de forme quasiment cylindrique, Pipeline est une vague puissante et proche du fond corallien, ce qui la rend dangereuse comme sa cousine tahitienne avec qui elle est bien souvent comparée. Chaque année en décembre, Pipeline est le théâtre privilégié de la dernière étape du circuit mondial de surf (WCT). Le WCT débute traditionnellement à Coolangatta (Gold Coast, Australie), en passant par Mundaka au Pays basque espagnol ou encore, à Teahupo’o sur l’île de Tahiti (en août).

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment