Paralympiques 2016: La revanche du Calédonien Pierre Fairbank

No Comment

©AFP

Cela faisait 16 ans qu’il n’avait pas remporté de médaille en individuel. Le Calédonien Pierre Fairbank vient de prendre une belle revanche en remportant la médaille de bronze à l’épreuve du 400m T53 (fauteuil), ce dimanche à Rio.

Ce dimanche, Pierre Fairbank est revenu en force aux Jeux Paralympiques de Rio en remportant le bronze au 400m T53 et signe son meilleur chrono de la saison: 49″. Il a été devancé par le Thaïlandais Paeyo et le Canadien Brent Lakatos. En 2000, à Sydney, il avait remporté l’or sur 200m, l’argent sur 400m et le bronze sur 800m. Rentré bredouille d’Athènes en 2004 en individuel, il avait néanmoins gagné l’argent sur le 4x400m et le bronze sur le 4x100m. À Pékin en 2008, il avait décroché la médaille de bronze sur le 4x400m. Il prend une belle revanche après Londres où il n’avait pas réussi à décrocher de médaille. Il signe également à Rio sa 5ème participations aux Jeux Paralympiques.

Originaire de Nouvelle-Calédonie, Pierre Fairbank court en compétition depuis l’âge de 15 ans, alors qu’il avait perdu l’usage de ses jambes à l’âge de 7 ans. Son père, véritable pionnier de l’hôtellerie dans le Territoire, avait construit de ses mains le Relais de Koulnoué, en pleine brousse du Nord alors totalement hermétique au tourisme, un établissement fonctionnant avec les ressources des tribus alentour et n’employant que des personnels de la région, formés sur place. C’est là que « Petit Pierre » a passé ses jeunes années. Cet hôtel, bien connu de tous les Calédoniens, avec sa piste d’aviation et ses paillottes, allait devenir 25 ans plus tard, le Club Med de Hienghene. Personnalité très respectée en Nouvelle-Calédonie, Pierre Fairbank, 45 ans, est aussi éducateur sportif handisport en plus d’être un athlète hors normes. Pierre Fairbank est encore attendu sur d’autres courses lors de ces Paralympiques de Rio.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment