Une cagnotte pour soutenir une Réunionnaise victime d’une erreur médicale

No Comment

La Réunionnaise Véronique Grondin, footballeuse licenciée au FC Libourne, a été victime d’une erreur médicale. Sa famille a décidé de constituer une cagnotte en ligne pour lui venir en aide.

A la suite d’un accident de voiture, Véronique Grondin découvre une tumeur bénigne au niveau de ses côtes en 2014. Après de multiples examens médicaux en 2016, la décision d’opérer est prise face à l’évolution de sa maladie. « L’opération en elle-même s’est bien déroulée. Mais trois mois après ma sortie d’hôpital, je n’ai pas eu de contrôle-scanner pour contrôler si tout allait bien. Cela m’a paru un peu bizarre mais je ne me suis pas inquiétée davantage, car je voulais régler rapidement cette affaire et l’on m’avait conseillé un bon chirurgien » raconte Veronique Grondin au micro d’Alain Rosalie, journaliste de la radio France Ô.

En aout 2017, la Réunionnaise ressent de fortes douleurs qui la poussent à consulter son médecin traitant. Un contrôle scanner est effectué mais le médecin ne relève rien d’anormal, mais le doute subsiste chez Véronique. « Je m’étais mentalement préparée à ce que l’on me dise que, malgré l’opération, la tumeur a quand même progressé et c’est cela qui me fait mal. En vérifiant mes clichés de nouveau, je constate qu’on m’a coupé la mauvaise côte (la tumeur se situait sur la 5ème côte droite, or le chirurgien a opéré la 7ème côte, ndlr). Tout s’effondre autour de moi, je repense à toute la convalescence qui a été très dure pour moi psychologiquement », poursuit Véronique Grondin.

8500 euros pour prendre en charge l’expertise judiciaire médicale

Après une longue confrontation avec le chirurgien qui avoue à demi-mot l’erreur médicale, Véronique Grondin a décidé de lancer une poursuite judiciaire à l’encontre du spécialiste. Une situation financièrement compliquée pour Véronique. Sa soeur a donc décidé de lancer une cagnotte en ligne pour financer « l’expertise judiciaire médicale », obligatoire pour une nouvelle opération. La somme de 8500 euros est néceccaire pour pouvoir prendre l’ensemble des charges. « Le système bancaire lui refuse un crédit, les assurances n’y pouvant rien également, l’assistante sociale etc. elle n’a droit à rien ! Nous sommes dans l’impasse… » souligne la soeur de Véronique sur la plateforme de crowdfunding. Véronique Grondin a déjà reçu plusieurs soutiens dont celle du capitaine de l’Olympique Lyonnais et marraine du club de Cercoux-Bussac, un club de Charente-Maritime où jouait précédemment Véronique Grondin.

Lien pour soutenir Véronique Grondin

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment