Polynésie: Le parachutiste Albéric Riveta décède lors d’une opération au Mali

No Comment

©Ministère des Armées

Ce dimanche 18 juin à Paris, le Ministère des Armées a annoncé le décès, dans la nuit de samedi à dimanche, du chasseur parachutiste polynésien Albéric Riveta, lors d’une opération extérieure au Mali. Albéric Riveta était chasseur parachutiste 1ère classe, du 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers, précise TNTV.

Le 12 juin, le parachutiste polynésien Albéric Riveta a rejoint le Niger, à Niamey plus précisément, afin de participer avec sa compagnie à l’opération Aquila au Mali, opération de lutte contre les groupes terroristes menée conjointement avec les forces armées maliennes. C’est dans la nuit du 17 au 18 juin, lors de la mise en place de son unité par aérolargage dans la région de Tarikent, que plusieurs parachutistes ont été blessés. Parmi eux, le chasseur de 1ère classe Albéric Riveta « est évacué en urgence par hélicoptère vers l’hôpital Role 2 de Gao où son décès est constaté vers 4h locales. Agé de 23 ans, le chasseur de première classe Albéric Riveta était célibataire et sans enfant. Il est mort au service de la France dans l’accomplissement de sa mission », salue le Ministère des Armées.

De son côté, le Président de la République « a appris avec tristesse » le décès du jeune militaire polynésien. Emmanuel Macron a salué « la mémoire de ce militaire français tué dans l’accomplissement de sa mission », et adressé « ses sincères condoléances à sa famille, ses amis, et ses frères d’armes », rapporte TNTV. La ministre des Armées Sylvie Goulard a également fait part de sa « tristesse et son émotion », tout en souhaitant « un prompt rétablissement aux militaires qui ont été blessés lors de cette opération aéroportée ». « Plusieurs parachutistes ont été blessés en touchant le sol au cours d’une mise en place par aérolargage dans la nuit du 17 au 18 juin », explique le Ministère dans son communiqué de presse. Aucune autre information sur les circonstance de cette « mort accidentelle » n’a été délivrée de la part du Ministère des Armées et de l’Elysée.

Le ministère a apporté ce matin les précisions suivantes sur la carrière du militaire polynésien:

« Né le 6 avril 1994 à Papetee, titulaire d’un certificat d’aptitude professionnelle en maçonnerie, Albéric Riveta s’engage le 4 octobre 2016 en tant qu’engagé volontaire de l’armée de Terre (EVAT) au titre du 1er régiment de chasseurs parachutistes à Pamiers pour une durée de cinq ans. D’octobre 2016 à avril 2017, il suit la formation initiale où il s’illustre par ses très bons résultats. Il fait preuve d’un sens du devoir déjà très prononcé et obtient son certificat pratique « combat débarqué » le 21 avril 2017. Il rejoint la 3e compagnie de combat du 1er régiment de chasseurs parachutistes le 4 mai 2017 et est élevé à la distinction de chasseur de 1re classe le même jour. Militaire de grande valeur, manifestant en permanence un grand professionnalisme et une solide volonté de servir, il est projeté avec sa compagnie en mai 2017 en République de Côte d’Ivoire au sein du 43e bataillon d’infanterie de marine ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment