Polynésie : La bachelière major « maintient ses voeux » dans Parcoursup

No Comment

©Mike Leyral / AFP

La bachelière de Polynésie arrivée major et qui disait avoir été refusée dans les établissements parisiens qu’elle souhaitait via Parcoursup, « maintient ses vœux et reste dans le processus Parcoursup », a annoncé lundi la DGEE (Direction Générale de l’Education et des Enseignements) en Polynésie française. 

A l’issue d’une rencontre lundi matin, entre la jeune fille, sa famille, le vice-rectorat et Thierry Delmas, le directeur de la DGEE, ce dernier a indiqué qu’ils avaient pris ensemble la décision de ne plus communiquer sur cette affaire, pour « préserver » la lycéenne. L’histoire de Ranitea Gobrait, 18 ans, qui a obtenu une moyenne de 20,32 au terme de sa terminale S à Papeete, avait fait le buzz sur internet ce week-end, lorsqu’il s’est avéré que, contrairement à ses premières déclarations, elle avait reçu et refusé plusieurs propositions d’admission, notamment dans des classes préparatoires aux grandes écoles qu’elle avait appelées de ses vœux, à Paris.

« Depuis le 27 mai, pas moins de cinq propositions d’intégration dans des classes préparatoires métropolitaines, dont quatre dans des lycées parisiens, lui ont été proposées qu’elle a toutes déclinées », notamment à Janson-de-Sailly, avait indiqué dimanche, Thierry Delmas. Ranitea « maintient ses vœux et reste dans le processus Parcoursup », a déclaré ce dernier lundi, sans vouloir en dire davantage. La lycéenne, qui est également championne de Polynésie du 800 mètres nage libre, a notamment eu 20 sur 20 en philo, 20 en histoire, 20 en maths, 20 en physique-chimie,20 en anglais, 20 en mandarin, 20 en espagnol, et 20 en natation. Ses seuls petits écarts : un 15 en TPE, un 18 en sport, et un 17 en SVT.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment