Polynésie Française : Monseigneur Jean-Pierre Cottanceau ordonné archevêque du diocèse de Papeete

No Comment

© DR/ Présidence de la Polynésie Française

Devant des milliers de fidèles et de nombreuses personnalités officielles dont la Ministre des  Outre-mer, Jean-Pierre Cottanceau est devenu le 4ème archevêque de Polynésie le 18 février dernier. 

La cérémonie d’ordination s’est tenue en l’église Maria no te Hau de Papeete. Fidèles et non catholiques avaient fait le déplacement pour assister à cet évènement historique. L’archidiocèse était sans représentant depuis la démission en 2011 de Mgr Hubert Coppenrath, qui avait lui-même succédé à son propre frère, Mgr Michel Coppenrath, en 1999. Jean-Pierre Cottanceau, qui a exercé son ministère à Tahiti et aux Philippines, était l’administrateur apostolique depuis 2015. Le 15 décembre dernier, il a été nommé archevêque du diocèse de Papeete par le Pape François.  « Très heureux, je suis très heureux de ce qui s’est passé, très heureux de voir comment les gens se sont mobilisés pour préparer avec cœur cette célébration. quand on se sent appuyé comme cela, c’est important » a-t-il déclaré à l’issue de la cérémonie à Tahiti-infos.
Le nouveau archevêque de Papeete a annoncé qu’il consacrera sa mission épiscopale à la qualité d’accueil des communautés chrétiennes, les familles et les jeunes.

© DR/ Présidence de la Polynésie Française

© DR/ Présidence de la Polynésie Française

Le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, la ministre des Outre-Mer, Ericka Bareigts, le Haut-Commissaire, René Bidal, et une partie du gouvernement étaient également présents lors de cette ordination. Le diocèse de Papeete compte plus de 250 000 habitants, parmi lesquels 105 000 catholiques. Il recouvre la quasi-totalité de l’archipel polynésien, à l’exception des îles Marquises qui disposent de leur propre diocèse.

© DR/ Présidence de la Polynésie Française

© DR/ Présidence de la Polynésie Française

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment