Pâques 2016 : Les Guadeloupéens s’apprêtent à commémorer la Passion du Christ

No Comment

Jour chômé aux Antilles, est commémoré ce vendredi 25 mars, le Vendredi Saint. Symbolisant la Passion du Christ, les catholiques guadeloupéens sont nombreux à marquer ce temps fort de la religion chrétienne.

Ce vendredi 25 Mars nombreux sont les Guadeloupéens qui commémorent la Passion du Christ lors du Vendredi Saint. Ce jour constitue un temps fort dans la semaine sainte ( débuté le dimanche précédent le dimanche de Pâques) mais aussi dans la religion catholique. La tradition veut qu’aucune messe ne soit célébrée ce jour-là mais des processions ont lieu pour reconstituer le chemin de croix et les 14 étapes de la crucifixion de Jésus. Comme nous l’indique le Père Couzet joint par Outremers 360, curé de la paroisse de Basse-Terre, en Guadeloupe. «Dans la plupart des paroisses en Guadeloupe, il y a le Chemin de Croix qui est vécu vraiment avec une forte affluence de la part des chrétiens. C’est vraiment un temps fort de la foi et de prière, un acte de foi cher au coeur des Guadeloupéens. Durant cette journée, il y aussi l’office de la croix avec la vénération de la  Croix où nous entendons le récit de la Passion de l’évangile de Saint-Jean. Pour ce moment-là, les églises sont vraiment remplies durant l’office de la Passion ». Dans les foyers pratiquant le Vendredi Saint, il existe des traditions auxquelles on ne peut déroger. Ce vendredi Saint est le jour le plus stricte en matière de jeune. Tout aliment de provenance animale était proscrit, nous rappelle Parise Didon. « La dernière semaine, dite la Semaine Sainte, était la semaine vraiment la plus stricte où on ne devait même pas boire du lait, ou encore allumer la radio le Vendredi Saint. Tout était vraiment mort ce jour-là !  À noter que les Antilles-Guyane sont les rares départements ultramarins à l’instar de l’Alsace et la Moselle à avoir instituer le Vendredi Saint comme un jour chômé.

chemindecroix1

Un chemin de Croix en Martinique

Un chemin de croix lors du Vendredi Saint aux Abymes (Guadeloupe)

Un chemin de croix lors du Vendredi Saint aux Abymes (Guadeloupe)

 

Autre coutume de ce Vendredi Saint mais cette fois-ci culinaire, il est courant de manger des accras dits de Vendredi Saint ou encore « marinades ». Après la procession du chemin de croix, des accras confectionnés à partir de giraumon et de malanga, un tubercule proche du chou Caraïbes. Dans certaines familles, ce mets servi de crudités ou de pain constituait le seul repas de la journée.

Les accras de Vendredi Saint ou "marinades" à bases de légumes

Les accras de Vendredi Saint ou « marinades » à bases de légumes ©macuisinecréole.com

Le lendemain, le Samedi Gloria, le pays  reprend vie progressivement. Les fidèles participent à la « vigile pascale », une veillée nocturne durant laquelle est célébrée la résurrection du Christ, comme nous l’explique le Père Couzet. Le prêtre nous confie aussi que la célébration de Pâques est la période où de nombreuses personnes renouent avec la religion chrétienne, par la célébration de baptême par exemple.

 

 

 

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment