Obama en Polynésie: Les retombées d’images dans le sillage de l’ancien Président américain

No Comment

Barack Obama au nord des îles Hawaii, alors qu’il vient d’annoncer dans cette zone la création de la plus grande aire marine protégée au monde ©AP

Depuis son arrivée en Polynésie française le 15 mars dernier, Barack Obama attire dans son sillage les regards de la presse internationale. Une aubaine pour le secteur touristique polynésien, d’autant que l’ancien Président des Etats-Unis est maintenant accompagné de (très) grandes vedettes américaines.

Des Etats-Unis à l’Asie, en passant par l’Hexagone, l’Allemagne, le Brésil et même le Vietnam, le séjour de Barack Obama en Polynésie française attire les regards de la presse internationale. Parmi ces grands titres, Europe1, Le Point, Le Figaro, L’Express, Huffington Post, People Politics, Kleine Zeitung, Mundo ou encore l’International Business Time, énumère la chaîne TNTV, qui a révélé l’arrivée de l’ex-Potus le mois dernier.

Barack Obama sur l'île de Moorea ©TNTV

Barack Obama sur l’île de Moorea ©TNTV

Le séjour de Barack Obama en Polynésie française est donc une aubaine pour l’image de la destination, scrupuleusement choyée par le GIE Tahiti Tourisme. Ce n’est pourtant pas la première fois que la Polynésie devient le refuge discret des personnalités. En effet, Eva Longoria et Tony Parker étaient en séjour de noces à Bora Bora en 2007, tout comme Jenifer Aniston et Justin Théroux en 2015, accompagnés de leurs amis Jason Bateman et Courtney Cox.

En octobre dernier, Vincent Cassel partageait son temps entre surf à Moorea et tournage d'un film sur le peintre Paul Gauguin ©Capture / Instagram

En octobre dernier, Vincent Cassel partageait son temps entre surf à Moorea et tournage d’un film sur le peintre Paul Gauguin ©Capture / Instagram

Leonardo Di Caprio, Catherine Deneuve, Johnny et Laeticia Hallyday, Kim Kardashian, Justin Bieber, Mariah Carey, Bruce Willis, Vincent Cassel: la liste des célébrités ayant foulé le sol polynésien est longue. Bien avant eux, le monstre sacré du cinéma hollywoodien, Marlon Brando, était à la fois tombé sous le charme de l’atoll de Tetiaroa et de sa partenaire dans le film Les Mutinés du Bounty. Le chanteur Jacques Brel y avait également trouvé refuge, jusqu’à y reposer son âme triturée par la célébrité.

Marlon Brando avait acquis l'atoll de Tetiaroa dans les années 60 où se trouve aujourd'hui l'Hôtel The Brando, très fréquenté par les célébrités ©DR

Marlon Brando avait acquis l’atoll de Tetiaroa dans les années 60 où se trouve aujourd’hui l’Hôtel The Brando, très fréquenté par les célébrités ©DR

Cette fois-ci, l’image véhiculée par Barack Obama à l’international semble avoir fait son effet. La chaîne TNTV, qui suit les mouvements de l’ancien Président, rapporte ce mardi que Tom Hanks, Bruce Springteen et Oprah Winfrey ont rejoint Michelle et Barack Obama à bord du Rising Sun. Après les Îles-sous-le-Vent (Huahine, Raiatea, Tahaa et Bora Bora), tous devraient rejoindre l’atoll de Tetiaroa où Barack Obama avait passé le début de son séjour. Il est également passé par l’atoll de Fakarava et l’île de Moorea.

Hier, le site Tahiti-infos a révélé que la chanteuse Beyoncé se trouvait également à Bora Bora avant de rejoindre Tetiaroa. Toutefois, on ne précise pas si cette proche du couple Obama était avec ces derniers. En 2015, elle participait d’ailleurs au clip Runnin’ de Naughty Boy, tourné dans les eaux de l’atoll de Rangiroa. Et pas plus tard que la semaine dernière, l’animatrice télé américaine Ellen DeGeneres partagait en direct de son talk-show, regardé en moyenne par 4 millions d’américains, les images de son séjour en Polynésie.

En somme, le temps d’un mois, Barack Obama semble avoir fait de la Polynésie un véritable carrefour des plus grandes vedettes internationales, même si beaucoup d’entre-elles connaissent bien la destination, souvent synonyme de calme et de discrétion. Un must quand celles-ci sont quotidiennement poursuivies par les paparazzis. Probablement le meilleur atout touristique de la Polynésie française.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment