Nouvelle-Calédonie: Levee de barrages à Saint-Louis et début du bac

No Comment

© Info Route de Mont-Dore

Après un week-end de blocages et l’intervention matinale de la gendarmerie, la circulation sur la route provinciale aux abords de la tribu de Saint-Louis a été rétablie ce 14 novembre.

La réouverture de l’axe routier de Saint-Louis a été marquée par la prise de parole de plusieurs membres de cette tribu qui ont voulu montrer leur désaccord face aux actions commises par « quelques jeunes dangereux ». Face à la presse, ils ont lancé un appel au calme en direction des auteurs des troubles du week-end. Ils réclament également de la part des autorités judiciaires que toute la lumière soit faite sur les circonstances de la  mort du jeune William Décoiré, fin octobre. Ce lundi la Ministre des Outre-mer s’est exprimée sur la situation de Saint-Louis. Dans un communiqué, Ericka Bareigts a « condamné avec la plus grande fermeté les agissements d’un groupe d’individus qui ont établi des barricades et se sont attaqués à des automobilistes ainsi qu’à des gendarmes à la hauteur de la traversée de la tribu de Saint Louis » et exprimé « sa solidarité avec les élèves et le personnel éducatif »  en ce jour de baccalauréat.

Pour permettre aux élèves résidant dans le sud de passer dans de bonnes conditions les épreuves du baccalauréat, la ville de Mont Dore et le vice-rectorat ont pris des dispositions. Le collège de Plum s’est transformé en centre d’examen pour 46 lycéens venus de la commune du Mont Dore mais aussi pour ceux de Yaté et de l’ile Ouen. Eric Gay, le maire de Mont Dore a également annoncé la réouverture des établissements scolaires primaires et les écoles maternelles du secteur sud , initialement fermées ce jour. Reste à savoir si l’appel au calme lancé à la fois par les autorités politiques et les membres de la tribu de Saint-Louis sera entendu des jeunes.   En l’espace de trois semaines, le secteur de Saint-Louis a été deux fois le théâtre de tensions. De nouvelles réponses seront sans doute formulées lors des visites de la Ministre des outre-mer  Ericka Bareigts et de la Justice Jean-Jacques Urvoas au cours du mois de décembre.

Pourquoi le baccalauréat en novembre en Nouvelle-Calédonie?

Le calendrier scolaire en Nouvelle-Calédonie diffère des autres régions ultramarines  car le territoire fait correspondre ses « grandes vacances » avec la saison chaude, ce qui fait que son année scolaire s’échelonne de fin février ou début mars à la fin décembre.

Cette année, 3 600 élèves de terminale, toutes filières confondues sont inscrits pour les épreuves du bac. Un chiffre en augmentation de 3,1% par rapport en 2015. C’est la filière professionnelle qui concentre le plus de candidats avec 41% des effectifs, soit 1478 élèves (contre 1198 candidats pour le bac général et 924 pour le bac technologique).Le candidat le plus âgé a 53 ans et le plus jeune 16 ans.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment