La Réunion: Un Réunionnais nouveau recteur de l’Académie de la Réunion

No Comment

© Zinfos974

C’est le professeur Velaydoum Marimoutou, un natif réunionnais, qui va succéder à Thierry Terret au poste de recteur de l’Académie de la Réunion.

C’est un natif de la Réunion qui a été choisi pour succéder à Thierry Terret au poste de recteur de l’académie de la Réunion. Il s’agit de Velayoudoum Marimoutou. Son nom circulait déjà depuis quelques  jours dans la presse spécialisée ainsi que dans la presse locale.. Le Conseil des Ministres a donc officialisé sa nomination. À noter également qu’Erika Bareigts ainsi que Patrick Karam président du Crefom, dans une courrier datant du 8 janvier avaient milité auprès des services du Président de la République et du Premier Ministre pour la nomination d’un Réunionnais au poste de recteur de l’académie de l’île. Né le 12 décembre 1957 à Saint-Denis de la Réunion, Velayoudoum Marimoutou a un curriculum vitae très étoffé. Après un doctorat en sciences économiques en 1986,Son parcours universitaire l’a amené à fréquenter de nombreuses universités en métropole et à travers le monde.tout au long de sa carrière il devient deux ans plus tard maître de conférence à l’université de Montesquieu Bordeaux 4. Animé par la passion des sciences mathématiques, il sera responsable scientifique d’une unité de recherche au CNRS, plus précisément directeur scientifique adjoint au département des sciences humaines et sociales. Puis de 2000 à 2004, il a dirigé une unité mixte du CNRS (le GREQAM, le laboratoire du Groupement de Recherche en Économie Quantitative d’Aix-Marseille). Avant sa nouvelle fonction recteur de l’académie de la Réunion, Velayoudoum Marimoutou était professeur à la faculté des sciences de Luminy à l’Université d’Aix-Marseille. Il a été aussi directeur de  l’Institut Français de Pondichéry en Inde de 2008 à 2011. Ses sujets de recherche portent particulièrement sur l’économie et la finance internationale, les marchés financiers ou encore l’union monétaire.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment