La Cité des Outre-mer, projet culturel devenu politique, officiellement lancée

No Comment

© Outremers 360

Placée entre la Cité des Sciences et le restaurant « A la folie », la Cité des Outre-mer qui sera érigée dans l’ancien « Cinaxe », à l’abandon depuis 2011, a été officiellement lancée par François Hollande ce vendredi 17 mars en présence d’élus, d’artistes ultramarins, et d’associations culturelles ultramarines.

Proposé en 2001 par Lionel Jospin, repris par François Hollande en 2012, la Cité des Outre-mer prend réellement forme ce 17 mars 2017. « Le lancement de cette Cité est un message de reconnaissance de la diversité et en même temps une volonté d’unité. En permettant aux Outre-mer de rayonner au coeur de la capitale, nous reconnaissons toute leur place dans la République » a souligné François Hollande. Elle se concrétise par un espace de 1600 m2 carrées dédiées comprenant une salle de spectacle (appelée « le Studio ») modulable pour les spectacles vivants et concerts, un espace d’exposition, un espace de restauration dédié aux arts culinaires des Outre-mer, une médiathèque, des salles de réunion et de co-working ainsi qu’une serre tropicale. Un lieu de découverte et d’échanges qui ouvrira ses portes en 2019.    « Nous devons montrer la diversité de nos  talents pour montrer les autres visages des Outre-mer » a déclaré la Ministre des Outre-mer.  Placé au coeur du Parc de la Villette, la Cité des Outre-mer profite d’un lieu qui accueille plus de 10 millions de visiteurs chaque année.

Cette cérémonie du lancement de la Cité des outre-mer a été l'occasion pour Français de faire le bilan de son quinquennat © Outremers 360

Cette cérémonie du lancement de la Cité des outre-mer a été l’occasion pour Français de faire le bilan de son quinquennat © Outremers 360

Au de-là de sa fonction de rayonnement culturel, ce projet est devenu au fil du temps un dossier politique. Politique car elle émerge d’une promesse de campagne, comme le souligne Ericka Bareigts. « On coche cette case qui est de remplir un engagement du Président de la République». Politique car elle a fait l’objet de passes d’armes entre différentes institutions. À l’instar de la Région Ile-de-France, en la voix de son vice-président Patrick Karam, qui dit regretter dans un communiqué, « la précipitation du gouvernement, qui n’a pas pris le temps de la concertation nécessaire pour  garantir le financement de ce projet et son avenir. Il précise également « le caractère totalement improvisé de l’annonce de la Cité des Outre-Mer, faite aujourd’hui opportunément par le Président de la République François Hollande, et ce  à une semaine de la période de réserve électorale, après cinq ans d’inaction pour cette promesse faite en 2012 ». Une position à laquelle a répondu le Président de la République. « La Cité des Outre-mer est un projet irréversible dont l’avenir est assuré » a souligné François Hollande comme pour défendre son engagement et faire taire cette  polémique.

 

 

©DR/ La Cité des Outre-mer, 1600m2 de surface consacrés aux Outre-mer

©DR/ La Cité des Outre-mer, 1600m2 de surface consacrés aux Outre-mer

Jacob Desvarieux, musicien du groupe Kassav: « Un modèle à inventer »

« Cette cité des Outre-mer est une bonne chose, elle permettra de donner plus de visibilité.Maintenant, à nous de gérer  pour que ce projet soit vraiment visible et que cela ne soit juste un bâtiment dans un coin de parc. On a plein de  talents chez nous dans tous les domaines. C’est un des éléments qui va permettre aux générations qui arrivent d’être visibles. Il va falloir qu’on invente cela et on a deux ans pour se préparer. »

George Pau-Langevin, ancienne Ministre des Outre-mer et candidate aux élections législatives dans le 20ème arrondissement:  « Les Outre-mer seront présents dans un ensemble qui accueille le monde entier »

« Ce projet de Cité des Outre-mer date pratiquement de 1995 . C’est un projet qui est resté longtemps en suspens car on voulait absolument lier une partie économique et une partie culturelle. En recentrant le projet sur la culture et en l’insérant dans un grand ensemble culturel, on l’a rendu à nouveau viable. Etant situé dans l’ensemble de la Villette, on pourrait avoir des complémentarité avec ce qui existe. C’est un beau lieu. Je suis contente que la Villette ait accepté de nous accueillir, comme cela, les Outre-mer seront présents dans un ensemble qui accueille le monde entier, mais aussi la présence des Outre-mer pourra enrichir ce grand ensemble culturel qu’est devenu la Villette »

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment